Archives de Tag: lectrice

Un vélo noir sur un livre gris : une lino en trois pièces

Bonjour !

Pour imprimer en plusieurs couleurs, plusieurs méthodes existent. Je vais vous développer l’une de mes préférées : elle consiste à découper les plaques de lino avec une scie alternative à chantourner, équipée de lames très fines permettant de tourner sur place.

Ici, j’ai découpé la plaque du vélo et tracé le modèle complémentaire sur une autre plaque, que j’ai découpée. Le papillon existe sur une petite plaque rectangulaire.

Dans le lit de la presse, je dispose ces éléments, en bloquant la plaque du livre, ainsi que celle du papillon. La plaque du vélo vient s’imbriquer librement dans celle du livre.

J’encre tout d’abord le livre seul, la plaque du vélo est posée hors de la presse. J’imprime à deux reprises le livre sur papier de rebut, puis j’encre la plaque du vélo, la place dans le livre, encre en bleu ciel le papillon et j’imprime enfin la feuille de papier,que j’ai réservée pour cette estampe, sans ré-encrer le livre

Les avantages :

– J’utilise deux encres pour trois couleurs,

– Le gris obtenu sur le livre n’utilise pas de blanc hormis celui de la feuille, ce qui fait qu’il est compatible avec n’importe quelle nuance de papier !

le vélo et le livre.jpg

 

 

Publicités
Tagué , , , , , ,

Linogravure d’une harpe-carpe et d’un livre-vélo

Bonjour !

La neige et le froid me cantonnent dans la cuisine, qui devient de plus en plus un atelier, au grand dam de ma chérie, qui le supporte quand même, me préférant bien au chaud que grelottant !

Je prépare des gravures que j’imprimerai demain pour les premières épreuves, mais que je prévois d’imprimer en extérieur :

  • Les 7 et 8 Avril au Château de Goulaine, lors des Journées Européennes des Métiers d’Art, auxquelles je participe en compagnie des collègues de « Terres de Création »
  • Les 18, 19 et 20 Mai à Ancenis lors du festival « Harpes au Max » auxquelles je participe aussi en compagnie des collègues de « Terres de Création »

Comme je possède une presse à épreuve en fonte qui imprime jusqu’au format 30/40 mais qui est encore transportable, je peux faire des animations lino, gravure, impression, typo en dehors de l’atelier.

Donc, pour en revenir à mes gravures, j’ai terminé le livre qui accompagnera la lectrice à vélo, un livre et un vélo, qui ont en commun de ne pas dépendre d’une énergie externe !

dessins animaux-harpe.jpg

J’ai aussi achevé ma K-Harpe, une jolie carpe qui ondule, sa nageoire supérieure transformée en cordes de harpe, que j’envisage d’imprimer en bleu pâle sur de vieilles partitions : à voir !

gravure de la carpe et du livre.jpg

Sous le coude, ma Harpe-pie, donc ma Harpie, attend la gravure, certainement après les impressions de la K-harpe et du Vélo-livre.

Tagué , , , , , , ,

Une nouvelle lectrice en lino

Samedi 26 avril,

je suis à la librairie « Par Chemins »

à Saint Florent le Vieil,

et je graverai une lectrice,

(mon expo a pour thème « la lectrice »).

***

Je voulais avoir une lectrice à vélo,

un peu bizarre, mais voilà, c’est comme ça.

J’ai demandé à mon épouse Cathy

de prendre sa bicyclette et hop la !

c’est parti.

Mais de livres point,

alors j’ai rajouté après coup

sur mon dessin un panier de vélo en osier

que j’ai garni de livres :

lectrice à vélo

C’est tout petit : 13 cm par 17,

j’espère qu’il fera clair

et que la forme sera avec moi !

à samedi pour celles et ceux qui le peuvent.

Tagué , , ,

La « vie » à l’atelier de la Bergerie : linogravure & Cie

Désormais quand les petits enfants viennent à la Bergerie, ils investissent l’atelier, impriment, gravent, et dessinent, sans souci !

Cette fois, Eliott imprime en de multiples exemplaires le tampon « épée » que je lui ai gravé, et Loulou grave son nouveau « chat de 4i », avant de l’imprimer lui aussi en de nombreux exemplaires.

eliot lou nddl

***

Quant à moi, je ne résiste pas à l’envie de « meubler » la forêt que j’avais imprimée pour les enfants de NDDL, et dont je viens de découvrir qu’il en restait quelques exemplaires vierges ! Cette fois, des tracteurs et des avions coexistent avec les petits personnages inventés pas les enfants. Il n’y aura que trois exemplaires de cette oeuvre … qui est en vente au prix de 65 € franco !

***

aur sar céc

***

Après ma mini résidence à NDDL, je reçois à l’atelier trois jeunes stagiaires qui viennent dessiner, graver et imprimer trois jours durant. L’ambiance est littéralement « déchaînée » puisque deux d’entre elles sont en école d’art graphique, et qu’elles peuvent donner libre cours à leur créativité. Les résultats sont à la hauteur de l’énergie déployée, et le bonheur de la réussite se lit sur leurs visages !

***

st jack 1

Et comme si cela ne suffisait pas pour meubler mon temps, je reçois mes potes organisateurs de la Saint- Jacques pour la désormais traditionnelle journée d’impression de l’affiche. Comme on se complique la tâche chaque année, cette fois on a aussi invité les bénévoles curieux à venir s’immerger dans le climat de l’atelier. Finalement, comme on fait deux encrages assez emmêlés, on passe une journée et demie à l’impression, mais notre affiche a du caractère, et fait déjà bonne impression : la preuve vivante sous vos yeux !

st jack 2

***

Aujourd’hui, relâche, je jardine un peu, bricole à l’extérieur, avant de repartir pour les prochaines expos :

    • La première à Saint Florent le Vieil dans la librairie Parchemin

    • Ensuite à la médiathèque d’Ancenis.

La prochaine gravure attendra un peu, j’hésite encore entre une lectrice à vélo (si, si, ça peut, comme le dit si bien Violette) et une lectrice langoureusement allongée dans son lit, au réveil : tout un programme !

Tagué , , , , , , , ,

ESTAMPES MINIATURES

En ce début d’année, ici, à la Bergerie,

je me consacre aux estampes de petit format.

La gravure a aussi connu son âge d’or

dans l’illustration de livres,

avec des petites images .

Comme je possède une petite fraiseuse pantographe,

j’ai eu l’idée de transformer

certaines gravures de moyen format,

telles les 20 par 30 cm en petits formats de 10 par 15,

puisque mon pantographe permet

la réduction de moitié :

caty lit

Pourquoi faire cela ?

J’ai plein de raisons, et d’envies, en vrac :

* un petit livre d’artiste

centré sur mon cher thème de la lectrice,

et il me faut des petits formats,

* jouer avec les possibilités offertes par la machine,

* changer ma vision des choses,

plus petit, plus grand, ce n’est plus pareil !

*

J’ai commencé avec ma « lectrice dans les prés »,

qui devient « caty lit »

avec ou sans son arbre

en noir ou en couleurs, 

 oh !

J’ai aussi rétréci « Oh le chat »

qui devient simplement « Oh ».

 Ce qui est passionnant,

* c’est de reprendre « à la main »

chaque matrice, puisque la machine

offre imparfaitement ce que je recherche,

* c’est d’imprimer de tous petits formats

sur une grande presse,

* c’est jouer avec la précision

dans la gravure,

avec l’onctuosité de l’encre,

avec le choix du papier et de son grain.

*

Suite à cela, je me suis mis à graver

directement des petits formats :

 je travaille en ce moment sur Audubon,

qui est le thème de notre prochaine

Foire Saint Jacques du 11 mai prochain,

et je suis « dans les oiseaux » !

oiseau st jacques

Alors, j’ai gravé un Geai bleu

pour notre affiche, mais dans un format

plus grand, en essayant d’utiliser

la même technique.

*

Je reviens aux petits formats :

j’ai gravé une Aigrette, et comme

je voulais avoir deux couleurs,

l’aigrette d’un coté, et son cadre

de l’autre, j’ai détouré l’oiseau

à la scie à chantourner, 

tout en gardant le cadre intact :

aigrettes

Ensuite, j’ai collé l’oiseau sur

le support en bois, et j’encre séparément,

l’oiseau et le cadre qui vient

s’encastrer précisément sur le Geai.

*

Je suis, je pense, aux limites de ce que

mes outils, mes machines et mes yeux

acceptent de faire, mais pour

l’artiste, le jeu en vaut la chandelle,

et ici encore, le cheminement m’apparaît

tout aussi important que le résultat.

Tagué , , , , ,

Linogravures en décembre

Décembre : on fait des expos,

on essaye de présenter de nouvelles choses,

et c’est aussi l’époque où la créativité se fait reine,

parce que comme d’habitude – pour moi –

c’est quand le temps me manque,

que la création se fait pressante !

Alors, mon « C’est pas juste! » s’enrichit (!)

de fonds parlants :

une partition déchirée de wall street

(ça ne s’invente pas!)

ou les cours de la bourse,

l’évolution du CAC40 et du SMIC

c'est pas juste !

Ça me plaît bien,

quant à savoir si c’est vendeur,

je n’y crois pas trop quand même !

***

Pour adoucir tout ça,

j’ai imprimé un poème sur la lecture

avec une petite gravure de lectrice attentive

Ensuite, pour revenir à de la créa moins …

piquante,

j’ai choisi la technique de la plaque perdue

pour une gravure en deux couleurs,

avec utilisation très abusive

de la perceuse à colonne

pour créer une ambiance fantasmagorique

avec des points blancs de rêve ou de neige.

La première couleurs est le papier blanc,

la deuxième un gris d’hiver,

et la dernière un noir un peu chaud

pour les acteurs :

un cheval une charrette et deux personnages.

attelage en plaque perdue

Le résultat me va,

mais mon gris ne veut pas sécher,

alors la présentation…

ce sera pour l’an prochain !

Tagué , , , ,

Gravures de lecture : loulou qui lit

Le temps passe, passe, passe !

Je me contente de moins en moins de 24 heures,

j’en veux plus !

Evidemment, si je ne me consacrais qu’à une,

voire deux choses à la fois,

ça pourrait encore aller.

Mais non !

***

Alors que se passe-t-il ici ?

***

Comme j’humidifie le papier pour l’impression,

il gondole en séchant :

il me faut des presses, des poids, pour l’aplatir.

J’ai trouvé un « arrache-tambour de frein »

dans une brocante sympa,

et en ai fait une petite presse, ça prend du temps !

***

Les souliers de cathy m’appelaient depuis un moment,

je les ai imaginés poussant au bout de longues tiges

dans un champ de bottines : une gravure s’imposait !

le dessin est fait, la pré-découpe aussi,

reste à graver et imprimer.

***

***

Ma petite fille Louna

qui passe une grande partie de son temps

à lire m’intéresse aussi,

je l’ai « croquée » assise dans la chambre des petits,

l’ai imaginée « partie au pays des songes »

et le tapis volant s’est imposé,

avec les étoiles les planètes,

et la lune, prénom oblige !

***

Comme il me restait du temps (!)

j’ai fini de graver « loulou qui lit »,

et l’ai imprimée sur un beau papier :

« Canson Édition » de 225 g,

et fait d’autres tirages avec du texte,

en « Romain Édition »

Je sens que ça peut se terminer en livre cette histoire !

Voilà pourquoi j’ai demandé

une rallonge de temps

au créateur de toutes choses,

mais ma demande est restée vaine.

***

 

Tagué , , , ,

La Belle Endormie : encore une linogravure de lectrice

Chut !

Je reprend doucement la gravure,

mes mains surprises, ne disent rien,

instants subtils,

où l’attention se porte autant sur l’outil,

la gravure, et les mains.

Je ne connaissais pas cette ambiance,

d’habitude, la fatigue est surmontée,

et le travail avance, sans y penser plus que ça !

Donc je reprends, et ça se passe plutôt bien,

ma lectrice est plutôt élégante,

je ne dérape pas trop,

sauf quand il fait vraiment trop froid,

et que le lino est décidément trop dur !

Je grave sur un linoléum contemporain :

en réalité un « sandwich » composé de trois couches :

un lino très fin collé sur un médium,

lui même collé sur une couche de liège.

Une matière formidable :

rigide sous l’outil,

un lino à la texture très fine,

et un coût acceptable !

Comme le format de la gravure est assez grand,

je décide d’imprimer sur un format « Raisin »

50 x 65 cm pour avoir de grandes marges,

et le résultat est à la hauteur !

***

Tagué , , ,

Le bébé et la linogravure !

En voilà un titre !

Pourtant l’arrivée d’un bébé,

arrête le temps,

oblige à se poser,

penser, méditer, réfléchir,

sur la vie, les valeurs, le moment présent.

Notre petit Léonard à plongé

dans notre monde, et depuis,

j’oublie les tracas du quotidien,

les bobos, même aux mains,

les interrogations, et

forcément, je pense à lui,

pensées sereines,

pensées banales,

simples pensées.

Alors, en revenant d’être allé le voir,

j’ai bondi sur mes outils,

et l’ai gravé sur le champ,

puis ai typographié son nom

pour un carton de naissance !

J’oublie que j’ai mal aux mains,

et repars de plus belle dans les

gravures de mes lectrices,

la prochaine sera une belle endormie :

j’ai saisi Cathy allongée sur le sofa,

et depuis, dessine et redessine,

m’éloignant de plus en plus de mon modèle :

Je fais une pause,

demain bénévolat, avec les copains :

on va imprimer ici une centaine d’affiches

pour la fête locale de la Saint Jacques !

***

 

Tagué , , , ,

Linogravure, expositions, escalier !

 Même si la linogravure somnole un peu à La Bergerie, tendinite oblige, les activités vont bon train : l’exposition à la bibliothèque Des Touches s’est achevée, et s’est retrouvée aussitôt à Nort sur Erdre pour participer à la soirée de clôture du festival polyglotte.

Comme j’avais envie de changer un peu, j’ai carrément opté pour un format géant : réaliser l’escalier de la maison de mon petit dernier : on a fait les entailles des marches : 200 mm par 36 et 25 de profondeur : ça change de la linogravure ! Surtout 15 marches, ça fait 30 entailles !

Tout s’est bien passé, l’objet est opérationnel ! et je vais maintenant travailler à une nouvelle gravure « lectrice » : j’ai en projet une plongée dans un livre : à suivre !

Tagué , , ,
Publicités