Archives de Tag: atelier

CUISINE : linogravure sur papier argent

Gravure de la cuisine, en « ordre » ou « en désordre » comme on veut, comme on voit, comme on sent !

Tagué , , , , , ,

La gravure de la cuisine en désordre

Je continue ma série « DÉSORDRES » et cette fois, je m’attache à la cuisine : elle vit, la cuisine, et même « bien rangée », elle arbore un petit air de désordre rassurant.

Je la « vois » déjà imprimée en blanc, gris clair et noir, les trois couleurs en doux dégradé.

J’ai dépassé le stade des esquisses, et le travail est en cours.

Tagué , , , , , ,

Un atelier de linogravure à l’atelier de linogravure !

Ce week end, un atelier pas comme les autres à La Bergerie, avec des participants qui toutes et tous pratiquent déjà la linogravure.

Alors ça allait vite, les dessins fusaient comme les idées, et curieusement, on a bien pris le temps de déjeuner ensemble !

On a dessiné, on a gravé, et surtout on a imprimé sur de vraies presses, avec des papiers différents.

Chacun est reparti … en laissant les gravures sécher, la tête bien pleine de tous les bons moments passés ensemble.

Tagué , , , , ,

Les souliers, linogravure en noir et blanc

Le thème du prochain « atelier » à l’atelier est : les chaussures, souliers, godasses, grolles, tatanes, pompes … alors j’ai réalisé ma propre gravure :

Tagué , ,

Les fleurs de la Bergerie

Enfin, le premier tirage de ma nouvelle gravure : « Les fleurs de la Bergerie », une plaque de 29/39cm sur papier 170g blanc ivoire de 40/50cm

Tagué , , , ,

De la lino et de la typo ,au Salon des Métiers d’Art de Nantes

Cette année, le salon a pu avoir lieu ! On a imprimé, démontré, expliqué avec une consoeur enlumineure. Notre stand était un véritable atelier : notre projet consistait à fabriquer des « vraies-fausses affiches » du salon. La lino permettant de réaliser des « fonds », la typo venait ensuite. Tout a bien fonctionné, les tirages de lino avaient presque complètement séché et la typo s’est installée par dessus sans soucis !

Tagué , ,

Les fleurs jaunes de l’atelier, linogravure en cours

‘ai démarré une linogravure assez grande pour moi (presque 30/40 pour la plaque) et assez complexe : j’ai réuni l’atelier de gravure et la maison autour de la cour, dans une vue aérienne étonnante, jugez plutôt.

Tagué , , ,

Des copeaux de lino, la Bergerie rit !

Et voilà, j’ai envie de reprendre exactement ce que je pensais il y a six ans :

Un atelier se finit, et c’est un peu le blues ! On fait des rencontres superbes, et au moment de se quitter, on voudrait que tout recommence !

D’accord, c’est la vie, mais quand même, les bons moments passent trop vite.

Et cette fois, la dernière journée est très calme, c’est le moment d’imprimer, encore et encore, dans les bonnes odeurs d’encre !

Ce sont des moments intenses, plaisants, et tristes à la fin, quand on réalise que c’est fini. Même pour moi, j’ai envie de dire : surtout moi ! Pourtant j’organise d’autres ateliers, je sais qu’on va apprendre à se connaître, s’apprivoiser, et que très vite ce sera : « Hou-hou, c’est fini ! » Notre côté enfant se réalise à plein, dans l’enthousiasme de la découverte, et la tristesse de l’arrêt. On prend la vie à pleines dents, comme dans un rêve-éveillé.

Quelques images de ce qu’on a fait.

Tagué , ,

Mini fête de l’estampe à la Bergerie

Bonjour, amis de la gravure, amis des arts, amis tout court !

Demain Samedi 29 Mai, ce sera la fête de l’estampe pour moi, après plein de péripéties assez agaçantes l

J’ouvre mon atelier au 406, La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, à 3 km du bourg Des Touches, de 10 à 13 et de 15 à 18 heures, et dans le respect des règles sanitaires : port du masque, gel, sens de circulation.

Je présenterai mes dernières créations, mes anciennes (!) au milieu des presses et des casses de typographe.

dav
dav
Tagué , ,

Le Bois, ses Machines, et leur Maître, suite

Le bois, ses machines et leur maître !A fond dans cette nouvelle gravure, j’évolue en même temps que je dessine, réfléchis, et laisse du temps passer.

Et voilà où j’en suis aujourd’hui : après avoir décidé de mettre des demi teintes, donc, travailler à plaque perdue, je me suis dit que je pouvais aussi faire de la découpe : et ainsi, mettre des couleurs !

J’ai donc maintenant 6 plaques, 4 qui s’imbriquent, et deux qui s’ajoutent. Je mêle la technique « Picasso » de la plaque perdue, la technique « Munch » du puzzle et la technique « une plaque par couleur » la plus classique.

Et pour couronner le tout, j’ajoute une calligraphie : la dédicace du photographe de l’époque au « maître »

Tagué , , , ,