Archives Mensuelles: juin 2019

Stages de l’été

Bonjour,

Vous qui me suivez depuis quelques années, peut-être êtes vous tenté par un atelier de trois jours ici, à La Bergerie, Aux Touches.

Le prochain stage se déroule les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 Septembre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

  1. Le premier jour, nous abordons les bases de la gravure, par la réalisation d’une carte d’artiste de petit format : on dessine, on grave et on imprime dans la journée !
  2. Le deuxième jour, c’est un peu plus orienté vers la technique : on prépare une plaque plus grande, et on consacre toute la journée à la gravure.
  3. Le troisième et dernier jour, on s’intéresse à l’impression, sur les presses professionnelles de l’atelier, sur presses d’amateur, ou même à la main avec les outils correspondants, on compare aussi les papiers et les encres.

Il reste deux places pour le stage de septembre, limité à 4 stagiaires.

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant, par mail, par téléphone ou par courrier postal !

À bientôt de se revoir.

Publicités
Tagué , , ,

Rencontres à Quimiac

Généralement, on fait un article pour présenter une expo qui va démarrer! Cette fois, c’est l’inverse, l’expo est finie, il est trop tard pour venir mais pas pour lire la suite :

Un collectionneur des estampes de Frans Masereel, ainsi qu’un autre des gravures de Jean Emile Laboureur sont venus exprès pour rencontrer le graveur – et ses gravures. Chacun à sa façon s’est réjoui de voir « pour de vrai » mes estampes, et l’un d’eux m’a même dit que j’étais un bon successeur de ces graveurs d’autrefois…

De même, le petit neveu de M. Arnéra, l’imprimeur de Picasso à Vallauris quand il gravait le lino, est venu lui aussi spécialement pour l’expo. L’émotion était forte entre l’imprimeur-éditeur qu’il est devenu, et le linograveur que je suis aujourd’hui : on avait l’impression de rejouer une pièce jouée il y a bien longtemps…

Deux jeunes artistes linograveures sont elles aussi venues pour voir, toucher et parler technique et création, avec l’intime conviction qu’elles apprendraient vraiment, diraient, et échangeraient.

En si peu de temps, une dizaine de jours, et de telles rencontres, c’est seulement après qu’on peut savoir ce que nous réservent les « petites expo provinciales » !

Aujourd’hui, retour à l’atelier, tout en douceur.

Tagué , , , , ,

Le Blues du graveur

Cette année, pour la troisième fois, j’organisais au Château de La Groulais à Blain la fête de l’estampe. C’est fini, et forcément la fatigue aidant, le blues s’installe, comme après la foire Saint Jacques, et mes journées passées en Collège. Mais c’est du Bon Blues, qui m’envahit paisiblement, langoureux, et dans lequel on se laisserait bien bercer … Allez, un vert dragon, et hop, c’est déjà mieux!

Tagué
Publicités