Archives Mensuelles: mars 2014

La « vie » à l’atelier de la Bergerie : linogravure & Cie

Désormais quand les petits enfants viennent à la Bergerie, ils investissent l’atelier, impriment, gravent, et dessinent, sans souci !

Cette fois, Eliott imprime en de multiples exemplaires le tampon « épée » que je lui ai gravé, et Loulou grave son nouveau « chat de 4i », avant de l’imprimer lui aussi en de nombreux exemplaires.

eliot lou nddl

***

Quant à moi, je ne résiste pas à l’envie de « meubler » la forêt que j’avais imprimée pour les enfants de NDDL, et dont je viens de découvrir qu’il en restait quelques exemplaires vierges ! Cette fois, des tracteurs et des avions coexistent avec les petits personnages inventés pas les enfants. Il n’y aura que trois exemplaires de cette oeuvre … qui est en vente au prix de 65 € franco !

***

aur sar céc

***

Après ma mini résidence à NDDL, je reçois à l’atelier trois jeunes stagiaires qui viennent dessiner, graver et imprimer trois jours durant. L’ambiance est littéralement « déchaînée » puisque deux d’entre elles sont en école d’art graphique, et qu’elles peuvent donner libre cours à leur créativité. Les résultats sont à la hauteur de l’énergie déployée, et le bonheur de la réussite se lit sur leurs visages !

***

st jack 1

Et comme si cela ne suffisait pas pour meubler mon temps, je reçois mes potes organisateurs de la Saint- Jacques pour la désormais traditionnelle journée d’impression de l’affiche. Comme on se complique la tâche chaque année, cette fois on a aussi invité les bénévoles curieux à venir s’immerger dans le climat de l’atelier. Finalement, comme on fait deux encrages assez emmêlés, on passe une journée et demie à l’impression, mais notre affiche a du caractère, et fait déjà bonne impression : la preuve vivante sous vos yeux !

st jack 2

***

Aujourd’hui, relâche, je jardine un peu, bricole à l’extérieur, avant de repartir pour les prochaines expos :

    • La première à Saint Florent le Vieil dans la librairie Parchemin

    • Ensuite à la médiathèque d’Ancenis.

La prochaine gravure attendra un peu, j’hésite encore entre une lectrice à vélo (si, si, ça peut, comme le dit si bien Violette) et une lectrice langoureusement allongée dans son lit, au réveil : tout un programme !

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Une oeuvre commune avec les enfants de NDDL


Avec les enfants de Notre Dame des Landes,

on a un projet d’oeuvre commune :

je grave les animaux et les personnages

qu’ils ont dessiné,

et on les installe dans une forêt que je réalise.

Je commence par graver leurs petits tampons

en matière souple, et ensuite

un arbre en lino pour réaliser une forêt.

Pour la forêt j’imprime

sur une douzaine de feuilles

cinq à six arbres en les décalant,

sur ma grande presse.

Les enfants disposent leurs

petits personnages dans la forêt,

et voici un premier jet de notre oeuvre commune

Les « grands » constituent quant à eux

des forêts un peu plus amusantes,

avec des animaux dans les arbres,

ou carrément dans le ciel.

oeuvre commune nddl

Tagué , , , ,

Mes enfants s’essayent à la linogravure !

Matt, Cha, et les petites à l’atelier

Depuis longtemps, mes enfants voulaient s’essayer à la lino. Ce week end, c’est chose faite : la tête pleine de projets – même si les dessins ont été oubliés à la maison – on commence à dessiner et bientôt à graver. Matt veut faire de la monnaie, depuis qu’il sait que ma « tip top » était utilisée vers 1900 par la banque nationale d’Italie : ça l’amuse ! Alors il dessine et fabrique des « coins » en deux couleurs, et en typo ! Pour un début, il frappe fort, mais ça fonctionne !

matthieu, charlotte et la lino 1

Cha quant à elle part dans un dessin, et donc une gravure, très fouillée d’aigrettes de pissenlit. Elle est méticuleuse, et le résultat est à la hauteur de l’énergie qu’elle met à graver !

L’atelier s’anime avec les petites, qui ne veulent pas être en reste : Titi fabrique des tampons avec une nouvelle matière très souple et facile à graver : un poisson, et « love » !

Sa soeur Vivi reprend sa sirène et l’imprime en « argenté ».

matthieu charlotte et la lino 2

Je n’ai pas vu le temps passer, ils sont fiers de leur maîtrise de la technique, et du résultat. Je suis heureux de partager avec eux une partie de ma passion et de mon métier, et de réaliser, en les écoutant, que la gravure peut encore, à l’heure de l’informatisation à tout va, les passionner vraiment !

Tagué , , , , , ,

Une linogravure pour la Saint Jacques

Le geai de la Saint Jacques

Comme chaque année maintenant, je me prépare pour l’affiche de notre foire locale : la Saint Jacques. Cette année, nous avons décidé de la placer sous le « patronage » de Jean Jacques Audubon, dont la maman est née ici, aux Touches, au XVIII° siècle.

J’ai donc recherché dans les oiseaux peints, dessinés, et gravés de JJ Audubon, celui pas trop éloigné de notre faune locale, et qui pourrait illustrer notre affiche.

Mon choix s’est porté sur un geai bleu : assez courant, et assez graphique, pour être traité en linogravure. J’ai tout d’abord essayé sur une chute de lino de graver les ailes, et le plumage.

un geai bleu pour la saint jacques

Un premier jet de la future affiche a été validé par les organisateurs, et l’affiche va pouvoir « mûrir » quelques semaines avant sa réalisation définitive prévue pour la fin mars.

Tagué , , , ,

La méthode de la plaque perdue en linogravure : pensive en deux couleurs

La linogravure à plaque perdue :

pensive en deux couleurs

Il y a quelque temps, j’hésitais à « détruire » ma plaque de lino, dans une méthode irréversible qui consiste à imprimer successivement plusieurs couleurs en partant d’une matrice commune à chacune, et qui est re-gravée à chaque étape.

Comme je l’indiquais, j’ai une petite fraiseuse qui permet de réduire mes gravures : et j’ai eu l’idée de faire DEUX réductions, j’en garde une telle quelle, et je réduis l’autre : la méthode est identique, mais le côté irréversible disparaît !

Ce faisant, j’ai mis les réductions de côté, et j’ai « détruit » la plaque de « pensive » pour la deuxième couleur :

pensive en deux couleurs

Tout fonctionne parfaitement, et ma gravure gagne en expressivité, la première couleur était quand même bien fade !

Tagué , ,