Archives de Tag: gravure

Compétition : deux crocodiles et une seule rose !

J’ai gravé une plaque avec un crocodile et des roses … En jouant avec les brouillons du crocodile et des roses, j’ai associé deux cocos « tête-bêche » et mis la rose la plus petite au milieu du cadre ainsi formé.

Il a fallu calculer précisément les emplacements pour obtenir une symétrie parfaite, et bien centrer la rose.

J’appelle cette composition « compétition » : quelque chose d’assez courant actuellement !

Tagué , , , , ,

Après l’expo Des Forges de Moisdon de la lino

Mon expo dans la grande halle du site des Forges à Moisdon s’est achevée dimanche.

Des rencontres vraiment intéressantes, des visiteurs venu tout exprès pour l’expo, c’était vraiment bien !

Alors, mardi démontage, et balade dans les sentiers environnants pour un au revoir un peu nostalgique : comme souvent quandun moment fort s’achève, et que les gens étaient accueillants !

De retour à l’atelier, avec un peu de rangement, balayage, et classement d’estampes. Et aussi, surtout, la reprise de ma gravure : « le crocodile et les roses » et un travail un peu fastidieux : les« grains » de la peau rugueuse.

Ce matin, tout est prêt pour l’impression, j’ai isolé les roses, et les ai un peu éloigné du croco. J’encre en noir, sur papier blanc, avec des essais de « gris » par utilisation du « manque » d’encre : c’est-à-dire, sans ré-encrer la matrice.

Tagué , , , ,

Pensive assise

Après une longue linogravure en plusieurs couleurs, « le bois ses machines et leur maître », je repars sur un projet plus modeste, mais, mais, mais, tout aussi porteur de surprises !

Ce ne sont pas les mêmes, ici : il s’agit de graver du sapin, un bois « tendre », mais avec des veines parfois tendres, parfois dures, et aussi du fil.

Je désire une impression assez rude, bien marquée, avec un veinage apparent, et des accidents liés à la nature de ce bois.

Je vous présente le « travail en cours » de « pensive ».

Tagué , , , , ,

Mes nouvelles linogravures !

Voici mes nouvelles linos : réalisées pendant le confinement ! Du rêve, du doré, des livres !

Je vous indique le prix de chacune franco de port pour la France si vous êtes intéressé(e) :

Si vous en désirez une, un mail de commande et un chèque du montant à mon adresse :

406 la Bergerie 44390 Les Touches après confirmation de ma part, et c’est fait, je vous envoie la gravure par la poste.

« Attraper la lune » format 30/40 sur papier 170g ivoire en trois couleurs coût : 76 €

 » La Pêche dorée » format 30/40 cm papier 170g en trois couleurs coût : 86 €

« Semailles » linogravure en noir et blanc sur papier 180g 30/40 cm coût 81 €

« Rêve de lectrice » gravure en noir et blanc sur papier 170g, 40/30 cm. coût 81 €

« Des livres et toi » gravure en noir et blanc sur papier 180 g 40/30. coût 81 €

Tagué , , ,

Reprise des stages de linogravure dans le respect des règles sanitaires

Comme vous le savez, j’organise quelques stages par an à l’atelier, au milieu des presses, des encres, des gouges et du papier !  Un stage dure désormais deux jours consécutifs, du samedi au dimanche, et de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

 Il s’adresse aussi bien au débutant qu’au linograveur déjà pratiquant. Le premier jour, on grave une plaque de moyen format : 10 cm / 15 cm environ. Le deuxième jour on termine de graver et on passe à l’impression, sur presse ou à la main. Le tarif est calculé sur la base de 75€ par jour (150 € les deux jours).

Le papier et les encres sont fournis, l’outillage est prêté, on repart avec plusieurs exemplaires de sa gravure, une gravure de chacun des participants, et une gravure de l’artiste ! On déjeune ensemble à midi, et des chambres d’hôtes à proximité immédiate de l’atelier permettent de demeurer sur place les trois jours.

L’ inscription se fait par téléphone, mail ou par la poste, et devient définitive après réception d’un chèque de 75 € à mon ordre : Jean Pierre Coasne, 406 La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, 44390 LES TOUCHES tel. 02 40 72 41 41 ou 06 40 07 41 96 et  jp.graveur@orange.fr.

Les dates des prochains stages :

Samedi et dimanche : 26 et 27 Septembre 2020 

Samedi et dimanche : 24 et 25 Octobre 2020

Tagué , ,

La fête de l’estampe au château de Blain

13 GRAVEURS AU CHÂTEAU

Cette année encore, c’est dans le cadre majestueux du Château de La Groulaie que se déroulera à Blain la Fête nationale de l’Estampe. Une estampe, c’est une image obtenue par l’impression d’une matrice sur une feuille de papier .

Du 21 Mai au 2 Juin, 13 artistes graveurs réunis pour la circonstance, exposeront leurs œuvres dans la salle Anne de Bretagne au Château. 

En effet, le 26 Mai c’est l’anniversaire de l’Édit de Saint Jean de Luz par lequel le roi Louis XIV accordait aux graveurs du royaume la liberté d’exercer en dehors de toute corporation.

Partout en France, à cette date, les graveurs organisent leur manifestation, en atelier, galerie, musée, et à cette occasion, le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain se joint aux artistes graveurs pour marquer cette journée.

À Blain, nous serons 13 graveurs, 11 professionnels, et 2 jeunes pousses de 11 et 16 ans, mais qui gravent depuis longtemps. Parmi les graveurs, certains gravent « en relief » : le bois, le lino, d’autres « en creux » : le cuivre, le zinc, et certains mêlent la gravure et la typographie : nous offrons aux visiteurs un vaste panorama de la gravure telle qu’elle est pratiquée au XXI° siècle.

L’exposition proprement dite se déroule du 21 Mai au 2 Juin aux heures d’ouverture du château : de 14h à 18h30 en semaine, de 10h à 12h et de 14h à 18h30 le dimanche.

Les animations et démonstrations ont lieu les 25 et 26 Mai et le 2 Juin, toute la journée au Musée de l’Imprimerie Ancienne au Château. Les entrées sont libres et accessibles à tous.Pour le collectif, jpgraveur, artiste professionnel 

Tagué , , ,

Mais que fait un graveur en janvier ?

Hé bien, pendant ces longs mois d’hiver, votre graveur – préféré ! – prépare l’affiche de la Foire Saint Jacques 2019 Des Touches.
Cette année, le thème général c’est : « Les Corsaires » mais surtout, « Julienne David » Corsaire Nantaise, issue d’une famille Touchoise !

Alors, après des heures de gravure, aujourd’hui, c’est le moment attendu de l’impression du trois mâts que j’ai choisi en fond d’affiche ! Il mêle mes souvenirs d’enfance, mes lectures, et mon imaginaire actuel :



Tagué ,

Ma carte de voeux de linograveur :

La nouvelle année se rapproche terriblement …

Il est temps de penser aux vœux :

Le graveur se doit de graver

et d’imprimer sur bristol

sa carte de vœux,

voilà !

*

Cette année 2018 riche en évènements

m’inspire fortement : les handballeuses,

les gilets jaunes, mes personnages féminins

soudain vêtues de rouge coquelicot éclatant :

ma carte sera femme rouge qui lance …

carrément un soleil doré vers 2019 !

Soleil : chaleur, lumière, douceur, 

espoir de la nature qui renaît 

après l’hiver.

*

J’ai ainsi gravé une petite femme vive,

l’ai encrée ensuite en rouge, puis j’ai

découpé soigneusement le soleil

qu’elle tient dans sa main, 

et l’ai encré en doré,

inséré une typo

encrée en argent

et j’ai imprimé !

*

Tagué ,

La passion de la linogravure

Bonjour !

Ma semaine fut bien chargée. Ce matin j’ai l’impression d’émerger d’une marée de sensations, de contacts, de travaux communs, de crises de fou-rires, d’explications techniques, de découvertes, bref un condensé de ce qui fait la vie…

Après mon immersion, genre mini résidence, en collège et la réalisation en commun sur le thème de l’ombre et la lumière, j’accueillais quatre femmes à l’atelier, pour une immersion dans mon domaine : la gravure en relief ; chacune avec son vécu, ses attentes, son propre talent.

on grave avril 18.jpg

Curieusement, pour moi, la fatigue vient après. Jamais pendant, heureusement, c’est ainsi que je me sens … bien.

On a tourné autour du dessin, du dessin à graver, de la gravure, et enfin de l’impression à la presse typographique.

on imprime 04:18.jpg

Je suis content : l’impression – fugitive – de servir à quelque chose dans notre monde parfois trop artificiel. Dans un bouquin de typographie, récemment lu ou relu, un ancien typo disait qu’il réalisait bien qu’il y a trois stades dans la vie : l’apprentissage, la mise en pratique, et la transmission.

Je le réalise de plus en plus aujourd’hui, et me sens « frère » des artistes du passé qui rassemblaient autour d’eux leurs « disciples ». Alors, bon vent, bonne route, bonnes impressions à vous mes quatre disciples de quelques jours !

Tagué , , , , , , , ,

Linogravure au château de Goulaine

Une virée au château de Goulaine !

Après avoir harpe-hanté dans tous les sens le château de « La Groulais » de Blain, j’ai redécouvert le château « de Goulaine » pour une escapade JEMA : Les Journées Européennes des Métiers d’Art.

Histoire de présenter, expliquer, démontrer mon métier aux multiples facettes, d’artiste – créateur – graveur – imprimeur … d’images, ou « d’ymaiges », château renaissance oblige !

jean pierre jema.jpg

Le temps, d’un caractère plutôt maussade, faisait mauvaise impression …  Mais il n’a pas découragé les visiteurs, nombreux, intéressés, quasiment impliqués parfois. Alors, parmi les autres artisans d’art et artistes présents, j’ai imprimé, un peu gravé, et beaucoup parlé, expliqué, et aussi sans aucune gravité, bien ri aussi !

les imprimeurs ravis.jpg

À un moment deux anciens confrères se sont emparés du stand et ont expliqué à leur façon le métier, riants et confiants, parmi les airs réjouis des visiteurs, heureux de voir un instant l’artiste dépossédé de son propos !

Mes déclinaisons sur la harpe ont d’abord intrigué puis amusé, et enfin vraiment intéressé le public, qui a « joué » à découvrir d’autres jeux !

mes visiteuses d'un autre siècle.jpg

Enfin, sans malice aucune (vous me connaissez!) j’ai exposé mes trains, mes locos, et clous de l’expo, « le retard du chef de gare » et « la charmeuse de train » sans que quiconque y voie le moindre avis sur le devenir des chemins de fer français !

Tagué , , , , , , , ,