Archives de Tag: création

Un linograveur fête l’estampe !

Cette année, pour la fête nationale de l’estampe,

j’ai choisi de quitter l’atelier,

l’espace d’un long week end !

Vendredi et samedi, j’ai regagné

le musée de l’imprimerie de Blain,

dans le château médiéval,

pour expliquer ce qu’est l’estampe aujourd’hui.

Le public très divers était fort intéressé par le lieu,

un château ! les machines : surtout la linotype,

et quand même aussi, la gravure.

J’étais accompagné pour tout cela

par trois bénévoles du musée,

et par Véronique, graveure sur cuivre.

Le soir lors d’un « moment de convivialité »

l’ambiance fut encore plus festive, avec

les représentants de la municipalité,

les amis, et les partenaires

 Perso, j’ai du terminer l’after assez tard

après que le soleil se soit couché.

Le dimanche, je suis allé à Nantes,

dans l’atelier de Elsa Saîsset,

près de Ste Thérèse.

Malgré la pluie, le public s’est décidé

à venir l’après midi, On a beaucoup parlé,

un peu expliqué, et surtout en fin de journée,

on a imprimé au gros rouleau  de béton

apporté par Elsa.

Ce n’était pas un rouleau compresseur,

mais ça valait le coup, et ça viendra,

le « petit » rouleau nous a mis en appêtit ! 

Tagué , , , , , , , ,

Histoires de boites !

 

Cette semaine à Châteaubriant démarre

l’exposition consacrée « aux boites »

Je suis donc passé des deux dimensions de la gravure

à la troisième dimension des boites.

J’aurai pu graver une boite, ce que j’ai fait d’ailleurs,

mais on verra ensuite !

Pour l’exposition, j’ai choisi de faire une « boite de nuit » !

Donc fermée ! Donc avec du rouge !

Avec juste un petit trou pour voir ce qu’il y a dedans !

Aujourd’hui vous n’en saurez pas plus,

il faudra attendre la fin de l’expo Castelbriantaise

pour en savoir plus !

Allez, juste une photo :

Voilà, une boite un peu baroque, derrière la presse,

mais qui a cependant un rapport avec la gravure,

car ce qu’on découvre à l’intérieur est évidemment

une gravure, mais de quoi ?

Tagué , , , , , ,

Steampunklinocut

Hé Hé, voici ma première gravure steampunk

J’étais steampunk et ne le savais pas !

Waaaaah !

Bon, si c’est récupérer de vieilles presses

les réparer, les modifier (un peu)

et les faire fonctionner, alors d’accord,

va pour ça !

Du coup je me suis un peu documenté,

et ma foi, ça colle assez bien  

avec ce que je fais en ce moment !

Par exemple,

on prépare la foire culturelle Saint Jacques,

sur le thème des voyages extraordinaires

et j’ai créé l’affiche, linogravé un ballon,

et un sous marin.

 ***

Et là, tout de suite,

j’ai encadré mon estampe qui imagine Jules Verne,

ici, Aux Touches, venant inspecter le site de la foire !

Et coup de chance imprévu,

mon voisin est venu me donner un vieux cadre

dont il se débarrassait : steampunk à souhait !

 

Tagué , , , , , , , ,

Les gens sur le pont, avec ciel nuageux !

Les gens sur le pont, avec ciel nuageux …

J’avais en tête l’image d’un ciel avec

des traînées blanches de nuages

quand j’ai commencé à graver mes « gens sur le pont.

Plutôt que d’utiliser la technique de la « plaque perdue »

j’ai pensé graver deux plaques,

imprimées l’une après l’autre avec un bon repérage.

Alors pour changer un peu (!)

j’ai utilisé un bon vieux contreplaqué,

un peu abîmé, dont j’ai retravaillé les fibres.

Pour compliquer un peu les choses,

je l’ai ajusté dans le bas pour qu’il s’insère

juste sous les pieds des gens.

 

 

 

Tagué , , ,

Les gens sur le pont

« Les gens sur le pont »

Une fin de journée ensoleillée,

des gens rentrent chez eux,

 j’en choisis trois dans la foule :

Je les photographie,

en attendant de re-dessiner.

Et comme l’encre de ma

précédente gravure tarde à sécher,

je grave la plaque, la prépare

pour l’impression, et la voilà,

imprimée le jour suivant !

 

 

Tagué , , , ,

Suite de la gravure du clair de lune

 

« Clair de lune aux nuages »

La suite : après le tirage

je reprend la plaque nettoyée

et reporte mon dessin en le

calant exactement sur

les premiers motifs gravés.

dessin-clair-de-lune

Ensuite commence la gravure

pour le deuxième passage.

Ici, il s’agit des nuages gris

dans la nuit noire : un

travail bien plus important

que le premier, dans lequel ne

figuraient que la lune et

quelques irisations

blanches !

debut-de-gravure

Tagué , , ,

Clair de lune aux nuages : linogravure à plaque perdue

 

Après m’être bien investi dans l’affiche

de notre Foire culturelle locale :

« La Saint Jacques »,

je reprend possession de l’atelier

et pars dans une nouvelle gravure :

« Clair de lune aux nuages »

C’est une estampe qui

figure la lune blanche

au milieu de nuages gris

dans la nuit noire :

Une gravure selon la technique

de « la plaque perdue » :

Je grave en premier la lune blanche

et les légères irisations

sur les nuages :

presque rien à enlever,

la gravure est simple,

mais l’impression c’est autre chose :

un énorme aplat gris : la technique

d’impression n’est pas la meilleure

pour ça …

Alors, patience, encrage méticuleux

et rectifications au coton tige !

J’ai tiré 21 exemplaires,et

demain je reprend la plaque et grave

tous les gris, pour imprimer en noir !

clair-de-lune-gris

 

Tagué , , , ,

linogravure de la caisse à outils

travail-en-cours-1

Travail en cours : la caisse à outils.

Dans la série des outils,

objets du quotidien,

il fallait bien que je grave aussi

la vieille caisse en bois

qui les transporte.

J’en ai juste enlevé quelques-uns,

et me suis installé à la lumière,

pour la dessiner,

directement sur le lino.

Cette fois, je grave par zones,

ici c’est assez évident,

chaque outil constitue une zone

à lui tout seul !

Je suis assez content du vilebrequin…

ravail-en-cours-2

Tagué , , ,