Archives Mensuelles: octobre 2011

Un linograveur a New York

Hi ! comme disent les americains,

nous voici dans la big apple,

et haut, c’est haut !

La tete en l’air, on marche, on marche,

je ne connais pas de ville dans laquelle je marche autant,

je ne connais pas de ville comme New York !

On l’a retrouvee sous le soleil, eclatante

de pierres et de verre,

de beton et d’acier

et hier dans la tempete de neige !

Ce matin calme presque paisible

par la paix silencieuse de la neige !

Et la gravure la dedans ?

et l’art, J-P ?

Dans les yeux, le coeur,

mais pas dans les mains,

elles attendront le retour !

On a quand meme fait une visite

au Withney museum, pour regarder

des oeuvres de Hopper, 

deception, le musee en exposait trois !

Je peux dire que je les ai 

bien

regardees !

En revanche belle exposition 

Real-Surreal.

Bon, je quitte l’ordi de la maison

pour une balade dans la neige !

Publicités
Tagué , ,

Dernier article de linogravure avant New York !

Bonjour !

Le grand départ approche :

Mercredi on part à New York pour 

le mariage de Noémie ma nièce et  filleule.

C’est l’excitation avant le départ, mais quand même

il se passe encore des choses ici !

Trois journées de travail

intensives par moment,

plus relax à d’autres

avec des résultats surprenants !

Le graphisme des unes

se mêle à la broderie

de Cathy.

***

J’ai réussi à garder les pieds et les mains

à la Bergerie, même si parfois

l’esprit vagabonde déjà

au delà des océans !

La dernière fois New York c’était ça,

alors, demain …

***

À bientôt !

***

 

Tagué , ,

Gravure de linoléum en petits formats

J’en étais resté au grand déplacement

des machines de l’atelier,

c’est maintenant chose faite,

et comme souvent, on a l’impression

que cela a toujours été ainsi !

***
Et j’ai enfin recommencé à graver,

tendinite aidant (si je peux dire !)

je débute par des petits formats :

un motif pour un projet d’affiche

pour une foire locale

***

Ma chatte qui s’étire pour un petit format

à bords frangés s’il vous plaît !

***

Et j’ai repris mon joli proverbe turc :

« Qui aime la femme est cousin du soleil » :

***

Et tout cela sèche dans mon nouvel atelier,

où la place abonde, où

les outils sont

bien rangés, le bonheur !

***

Bon, il faut le reconnaitre, le rangement,

l’ordre, chaque chose à sa place,

ce n’est pas encore ça !

Tagué , ,