Archives d’Auteur: jpgraveur

Des traces de pas en linogravure

Les empreintes, les traces, les pas : dans le sable, la neige, la terre m’ont souvent passionné. Pour un graveur, elles sont comme une gravure sans le graveur, une empreinte sans l’encre ni la presse, un signe qui force l’humilité de celui qui inlassablement travaille sur ces empreintes et essaye de les restituer dans son univers.

Alors quand une amie artiste m’a proposé de participer à une oeuvre commune sur ce thème j’ai dit oui ! Forcément.

Et depuis presque un mois, les traces et les empreintes trottent dans ma tête, parfois évidentes, et le lendemain beaucoup moins…

J’ai commencé par encrer les pieds de ma « disciple » préférée, puis ses chaussures, ensuite, j’ai cherché dans mes photos des empreintes de pieds dans le sable, enfin, je suis allé dans le jardin, j’ai bien ratissé la terre, l’ai tassée, arrosée, et pieds nus j’ai imprimé dans le sol mes propres empreintes de pieds !

De tout cela il va émerger quelque chose : depuis je dessine, je décalque, j’inverse, et j’avance, bien.

 

Tagué , , ,

La vie de la bergerie : un stage, du bois, des crêpes

un nouveau stage s’achève à La Bergerie, mêlant débutante et confirmées,
dans une ambiance chaleureuse et conviviale.
On a travaillé techniques, de gravure et d’imprimerie, sans oublier
les presses, l’outil le plus difficile à aborder : comment imprimer ?
De retour chez soi, on n’a pas forcément « la » presse idéale, alors on
essaye les différentes manières d’imprimer : à plat, sur la « presse de
notaire » avec les rouleaux, sur presse à épreuve ou simplement
à la main avec un rouleau caoutchouc.

Tagué , , , , ,

Exposition « gravures d’existence » à l’office de tourisme de nort sur erdre

Pendant tout le mois de Juillet, j’expose ma série de gravures « Existences » à l’Office de Tourisme de Nort Sur Erdre, sur le petit port fluvial.
Samedi dernier c’était le vernissage dans une bonne ambiance, chaleureuse et conviviale.
Alors, jusqu’au 31 juillet vous pouvez découvrir cette exposition, et même vous procurer une gravure si vous le désirez !

Tagué , , ,

Un linograveur fête l’estampe !

Cette année, pour la fête nationale de l’estampe,

j’ai choisi de quitter l’atelier,

l’espace d’un long week end !

Vendredi et samedi, j’ai regagné

le musée de l’imprimerie de Blain,

dans le château médiéval,

pour expliquer ce qu’est l’estampe aujourd’hui.

Le public très divers était fort intéressé par le lieu,

un château ! les machines : surtout la linotype,

et quand même aussi, la gravure.

J’étais accompagné pour tout cela

par trois bénévoles du musée,

et par Véronique, graveure sur cuivre.

Le soir lors d’un « moment de convivialité »

l’ambiance fut encore plus festive, avec

les représentants de la municipalité,

les amis, et les partenaires

 Perso, j’ai du terminer l’after assez tard

après que le soleil se soit couché.

Le dimanche, je suis allé à Nantes,

dans l’atelier de Elsa Saîsset,

près de Ste Thérèse.

Malgré la pluie, le public s’est décidé

à venir l’après midi, On a beaucoup parlé,

un peu expliqué, et surtout en fin de journée,

on a imprimé au gros rouleau  de béton

apporté par Elsa.

Ce n’était pas un rouleau compresseur,

mais ça valait le coup, et ça viendra,

le « petit » rouleau nous a mis en appêtit ! 

Tagué , , , , , , , ,

histoire de boite linogravée

 

Une histoire de boites !

Mais cette fois, en linogravure !

Il y a quelque temps, ma caisse à outils

traînait à l ‘entrée de l’atelier, sous le soleil,

je l’ai dessinée et commencé à graver,

puis passé à autre chose, et maintenant,

comme je n’ai pas gravé depuis longtemps,

je m’y suis remis,

et me suis rendu compte du format de la plaque :

30/40 cm, pour moi c’est grand !

Mais j’en suis venu à bout,

et j’ai ajouté mes petits points blancs,

qui sont actuellement comme ma signature passagère !

 

 

Tagué , ,

Histoires de boites !

 

Cette semaine à Châteaubriant démarre

l’exposition consacrée « aux boites »

Je suis donc passé des deux dimensions de la gravure

à la troisième dimension des boites.

J’aurai pu graver une boite, ce que j’ai fait d’ailleurs,

mais on verra ensuite !

Pour l’exposition, j’ai choisi de faire une « boite de nuit » !

Donc fermée ! Donc avec du rouge !

Avec juste un petit trou pour voir ce qu’il y a dedans !

Aujourd’hui vous n’en saurez pas plus,

il faudra attendre la fin de l’expo Castelbriantaise

pour en savoir plus !

Allez, juste une photo :

Voilà, une boite un peu baroque, derrière la presse,

mais qui a cependant un rapport avec la gravure,

car ce qu’on découvre à l’intérieur est évidemment

une gravure, mais de quoi ?

Tagué , , , , , ,

le Bla-bla des vélos !

 

Après la douce mais prenante folie de la Foire Culturelle Saint Jacques, qui m’a pris, arraché, dérobé, et gentiment emprunté pas mal et même beaucoup de temps et d’énergie, je retrouve mon atelier !

Ouaaaaah !

Et devinez ! C’est comme si je l’avais laissé hier, il y a une heure, allez, quelques minutes.

La création picturale me manquait terriblement, alors plutôt que de me reposer un peu, j’ai bondi sur mes gouges, sauté sur une gravure en cours, et me suis élancé sur la grande presse pour imprimer !

Eh oui, c’est comme ça, faut pas laisser les artistes trop longtemps trop loin de leur antre créatif, c’est trop dur !

Voici donc le résultat : « Le bla-bla des vélos »

 

Pour un re-début, ça va !

Tagué , , ,