Archives de Catégorie: Expositions

Mini fête de l’estampe à la Bergerie

Bonjour, amis de la gravure, amis des arts, amis tout court !

Demain Samedi 29 Mai, ce sera la fête de l’estampe pour moi, après plein de péripéties assez agaçantes l

J’ouvre mon atelier au 406, La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, à 3 km du bourg Des Touches, de 10 à 13 et de 15 à 18 heures, et dans le respect des règles sanitaires : port du masque, gel, sens de circulation.

Je présenterai mes dernières créations, mes anciennes (!) au milieu des presses et des casses de typographe.

dav
dav
Tagué , ,

L’atelier de linogravure ouvert les 18, 19, et 20/12

Effervescence à l’atelier : il faut préparer, et bien préparer l’expo qui démarre vendredi et se continue tout le week end .

Alors, derniers encadrements, premiers accrochages, peut-être pas définitifs, et surtout rangement, déplacement de choses, de machines, et d’outils.

Parce que dès samedi, deux consoeurs me rejoignent à l’atelier : Marthe Rougieux enluminure, et Celine Prud’homme travail du cuir. Et à trois, il faut de la place. Mais ce sera prêt, c’est sûr !

Et pour éviter l’ennui (!) j’accueille un jeune stagiaire de 3ème, qui vient en observation : il participe à l’agitation, et … n’en pense certainement pas moins !

Tagué , , ,

On est bien dans son atelier !

C’est vrai qu’on est bien dans son atelier, à imaginer, dessiner, graver.. Mais c’est long quand même, quand on ne voit personne ! Alors, après m’être gonflé à bloc, rechargé en optimisme à 10000 volts, croyant dur comme plomb que ça ira mieux demain, je me suis lancé dans la réalisation d’une petite affiche pour une improbable, mais probable peut-être, ouverture de l’atelier au public avant Noël. Et ça fait du bien : voilà un projet avec une date certaine, alors en avant !

Pour la réalisation pratique, j’utilise une typo « égyptienne italique » que je me suis offerte l’an dernier pour Noël justement !Et pour agrémenter le texte, j’ai réalisé en lino un énorme « A » . Comme il manquait un « r » j’en ai gravé un aussi. J’y ai passé la journée, entre choix des autres polices, des petites gravures, et réalisation de cales de blocage en pente ! Mais quel pied, bonheur, plaisir …

Tagué , , ,

De la linogravure à Mesquer

Bonjour !

L’expo collective « Estiv’art » à laquelle je participe à Mesquer s’est installée dans le magnifique espace de la Maison du Patrimoine.

J’y ai mis mes dernières créations : « Les livres-toits », « L’attrapeur de lune », « La pêche dorée », « Les peintres », « Déluge » et d’autres plus anciennes : « Reflets bleus », « Balayeuse de livres », « Contrejour bleu » « Aux arts citoyen » et d’autres encore !

On s’était installés Cathy et moi pour une semaine à Lanséria, à Quimiac, dans une roulotte de camping, et on a redécouvert les plaisirs du bord de mer, avant de quitter tout ça avec un ciel éblouissant samedi soir !

Tagué ,

Retour à l’atelier de Linogravure

Après le Salon « anima libri » de Montreuil Bellay, retour à l’atelier. Mes petits enfants ont bien joué dans l’atelier, avec les bouts de bois, les papiers, la colle à bois pour faire des trucs : un avion, une maison, et même une église !

Moi, j’ai eu un souci de santé, une vilaine polyarthrite s’était occupé de mes mains il y a bien longtemps, je la croyais endormie, mais non, son réveil brutal m’a plongé dans le désarroi, l’arrêt de la gravure, et le moral en bas. Heureusement, la médecine (que je critique parfois !) m’a sorti de ce mauvais pas. Alors je recommence doucement : je fais de la typographie, le plomb c’est lourd, mais je travaille avec des petits corps : 10, 12 ou 14 points, alors ça va. Comme je suis encore et toujours emballé par le concept des « livres d’artiste » j’écris et compose des Haïkus pour le prochain « livre-boîte » qui tourne autour des bateaux abandonnés…

Ma prochaine « expo-démo-animation » devait avoir lieu au Château de la Groulaie à Blain, les 11, 12 et 13 Avril à l’occasion des JEMA les journées Européennes des Métiers d’Art, que nous organisions pour une dizaine de participants, avec une collègue enlumineure-graveure et les bénévoles du musée. En raison du confinement tout est annulé.

Tagué ,

A Noël, la linogravure s’expose à la Bergerie !

Depuis vendredi, et après un vernissage réussi avec les amis et les proches, l’exposition de mes gravures à La Bergerie est ouverte tous les jours de 15 à 19 heures. Il est encore temps pour toutes celles et ceux qui ne sont pas déjà venu(e) de découvrir mes nouvelles œuvres. 

Cette année a vu éclore des images d’outils : pour un livre d’artiste « la boîte à outils » et aussi des images d’animaux pour un autre livre : « le déluge ». Je me suis aussi intéressé de près à des proverbes transformés en images : « ravitaillé par les corbeaux » ; Puis à des dragons, avalant des mots d’enfants ou des choses qui nous encombrent l’esprit : le téléphone, la télé, la voiture, la consommation. Enfin j’ai joué avec le père Noël.

Tagué , ,

Le Noël de la Bergerie : de la linogravure !

C’est la fin de l’année, alors à l’atelier, c’est un peu l’effervescence. Il faut préparer la porte ouverte de Noël. D’abord une affiche, distribuée dans les commerces alentour :

Tagué , , ,

L’effervescence à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain

Ce matin, c’est l’effervescence au musée, il faut que tout soit prêt pour samedi, lors des journées du patrimoine ! Alors on s’occupe des derniers réglages : compositions typographiques à affiner, calage des presses, vérification du fonctionnement de la Linotype.

Tagué

Rencontres à Quimiac

Généralement, on fait un article pour présenter une expo qui va démarrer! Cette fois, c’est l’inverse, l’expo est finie, il est trop tard pour venir mais pas pour lire la suite :

Un collectionneur des estampes de Frans Masereel, ainsi qu’un autre des gravures de Jean Emile Laboureur sont venus exprès pour rencontrer le graveur – et ses gravures. Chacun à sa façon s’est réjoui de voir « pour de vrai » mes estampes, et l’un d’eux m’a même dit que j’étais un bon successeur de ces graveurs d’autrefois…

De même, le petit neveu de M. Arnéra, l’imprimeur de Picasso à Vallauris quand il gravait le lino, est venu lui aussi spécialement pour l’expo. L’émotion était forte entre l’imprimeur-éditeur qu’il est devenu, et le linograveur que je suis aujourd’hui : on avait l’impression de rejouer une pièce jouée il y a bien longtemps…

Deux jeunes artistes linograveures sont elles aussi venues pour voir, toucher et parler technique et création, avec l’intime conviction qu’elles apprendraient vraiment, diraient, et échangeraient.

En si peu de temps, une dizaine de jours, et de telles rencontres, c’est seulement après qu’on peut savoir ce que nous réservent les « petites expo provinciales » !

Aujourd’hui, retour à l’atelier, tout en douceur.

Tagué , , , , ,

Le Blues du graveur

Cette année, pour la troisième fois, j’organisais au Château de La Groulais à Blain la fête de l’estampe. C’est fini, et forcément la fatigue aidant, le blues s’installe, comme après la foire Saint Jacques, et mes journées passées en Collège. Mais c’est du Bon Blues, qui m’envahit paisiblement, langoureux, et dans lequel on se laisserait bien bercer … Allez, un vert dragon, et hop, c’est déjà mieux!

Tagué