Archives de Tag: typographie

Quoi de neuf à L’Atelier de la Bergerie ?

Tout d’abord , il y a eu les vacances scolaires, et donc les petits enfants à l’atelier : pour dessiner, graver, et même faire une composition typographique d’un poème de Jacques Prévert ! 


Ensuite, une amie graveuse est venue s’initier à la typographie d’affiche et on en a réalisé et imprimé une, format raisin, avec de bon gros caractères en bois : de l’antique et de l’égyptienne, pour une médiathèque.




Et aussi, Olympe (de Gouges, forcément) a fait une entrée remarquée à la maison et à l’atelier : elle adore bousculer tout ce qui traine sur les étagères.


Quant à moi, j’ai imprimé ma nouvelle gravure « la sieste » en noir et gris du papier.


Pour finir, l’équipe de la Saint Jacques est venue imprimer la typo de l’affiche de la prochaine fête : une journée à imprimer, malaxer les encres,

retoucher les affiches une par une pour des ajouts rouges …

monter et descendre l’escalier pour les accrocher à l’étage.

Tagué , , ,

Un flyer imprimé à la presse à platine semi-manuelle : lino et typo !

Bonjour !

Des nouvelles de l’ Atelier de la Bergerie : bientôt décembre : Noël et les fêtes de fin d’année.

Alors je prépare mes Portes Ouvertes, cette année j’ai décidé d’imprimer des flyers plutôt que des affiches, et ma presse « Tip-Top » va travailler. C’est une presse semi manuelle, ou semi automatique : manuelle car elle est alimentée en papier manuellement, et automatique parce que l’encrage se fait automatiquement.

jipé à la tip top.jpg

Cette vieille dame a plus de 100 ans, alors je la bichonne : graissage des pignons, et huilage dans les 28 trous de graissage à chaque démarrage d’impression.

jp tiptop .jpg

Mon flyer reprend ma petite danseuse rouge pâle en fond et un texte en noir au dessus. J’en ai fait plusieurs centaines, les grilles de séchage sont pleines, et des cartons couverts de fly encombrent l’atelier : séchage oblige !

flyer po jp 2018.jpg

Tagué , , , , , , , ,

La lino de la danse

Bonjour !

L’atelier accueille les petits enfants pendant une partie des vacances. On dessine, on grave, on imprime dans une joyeuse ambiance.

tiviviléoyott.jpg

titi & pivoine.jpg

Je prépare mon invitation pour les portes ouvertes de décembre, et j’imprime aussi un premier essai, alors que les garçons pensent à halloween, et réussissent à imprimer dans les temps !

éliott & léo.jpg

Les filles ne sont pas en reste, et hier soir on avait imprimé un serpent, une palette de peintre, une citrouille et une portée de musique en filet de basket.

vivi & graveuse.jpg

Je continue à graver sur le thème de la danse, alors même que je ne suis pas retenu pour l’expo auprès de laquelle j’avais postulé ! Ce matin j’ai fouillé dans les casses d’imprimerie en bois et j’ai commencé une mise en page de « Danser ».

danser !.jpg

Tagué , , , , , , ,

Coup de balai en allégorie de la lino et de la typo

Je gravais une petite balayeuse pour un autre projet, quand s’est imposée l’idée d’un coup de balai dans la typo, dans le texte, dans le livre, comme ça, histoire de jouer avec l’idée que le livre papier jamais ne disparaitra ! Ou au contraire …

prépa balai dans atelier.jpg

J’avais déjà gravé un livre ouvert, pour une affiche de la bibliothèque. Je l’ai repris, j’y ai inséré ma petite balayeuse, et j’ai sorti une casse de vieux caractères en plomb. C’était eux qu’il fallait balayer, mais comment les faire tenir ? J’ai gardé une scie à chantourner de précision, et l’ai utilisée pour fabriquer un support aux lettres qui sont « en vrac ».

lettres en vrac préparées.jpg

Ça a marché du premier coup : les lettres tiennent bien et j’ai pu les placer juste devant le balai ! L’impression a bien fonctionné elle aussi, et les tirages sont parfaits.

impression balai vert.jpg

Chacun interprètera cette estampe selon ses propres critères, au premier ou au second degré, déjà la gravure ne m’appartient plus !

coup de balai.jpg

 

Tagué , , , , , ,

Une journée au musée …

La fête de l’estampe s’est donc terminée hier soir, après une journée riche en échanges, discussions passionnées, rires et professionnalisme !

En effet, le musée atelier de l’imprimerie de Blain dont je fais partie accueillait trois invitées : une typographe émergente, une calligraphe confirmée et une graveur-e sur cuir tout aussi confirmée !

une journée au musée 2018.jpg

Nous avons ainsi présenté au public nos métiers : typographie, imprimerie, gravure, reliure, et les matières utilisées : plomb, linoléum, bois, papier, parchemin, cuir, carton, encres …

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle fête de l’estampe, avec encore plus d’animations !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

La fête de l’estampe : la lino au musée

Samedi 26 Mai : la fête de l’estampe bat son plein partout en France, et ici, au Château de la Groulais à Blain.

Cette fête a lieu désormais tous les ans en France, à la date anniversaire de l’édit du roi Louis XIV, dit de St Jean de Luz.

Le roi, qui avait comme ami le graveur Abraham Bossé fut sensible à sa requête, qui voulait permettre aux graveurs d’exercer leur métier librement (relativement..) en dehors de toute corporation ou école. C’est assez remarquable pour être fêté, n’est-ce pas ?

 

fête de l'estampe 2018 les artistes.jpg

 

Alors au musée de l’imprimerie on accueille pour la deuxième fois des graveurs, calligraphes, typographes, repousseurs de cuir, qui investiront les lieux pour le plus grand plaisir des visiteurs.

On vous attend donc, samedi de 10 h à12 h et de 14 h à 18heures, la visite est gratuite, les machines fonctionneront grâce aux bénévoles d’Amagraph, et les invités présenteront leur métier et leurs œuvres.

Tagué , , , , , , ,

Mai 68 à La Bergerie : typo, lino et pavés en mousse

Depuis 50 ans, Mai 68 hante nos imaginaires, pour moi, bien ou pas bien, je m’en fiche un peu ! En tout cas, ce mois de mai m’a bien ouvert les yeux, et je continue à bien les ouvrir depuis !

Il fallait fêter cet anniversaire, loufoquement, amicalement, familialement, alors, on l’a fait, ce jeudi 10 Mai.

Les jours qui précèdent, j’ai commencé par graver et imprimer quelques affiches : souvenirs … mais avec un peu d’actualisation, gravure oblige : un clin d’oeil à ma nana à la plage, et à Harpo Marx !

affiches 68:18.jpg

Puis, la veille, les ados et les enfants ont découpé des pavés dans un grand matelas en mousse, avant d’aménager le vrai théâtre des opérations : les grands tas de bois devenus l’espace de quelques jours de formidables barricades.

images mai 2018:1.jpg

 

image mai 2018:2 - copie.jpg

Ce qui a le plus marqué les petits enfants : la grande bagarre générale à coup de pavés, tous mêlés, grands, petits, étudiants, crs.

Tagué , ,

Impression de l’affiche « fête de l’estampe »

L’une de mes prochaines manifestations sera « La fête de l’estampe ».

Pour bien la préparer, j’ai rejoint le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain et y ai composé l’affiche de cette manifestation : de la typo au plomb et au bois, accompagnée d’une gravure en relief.

Pour l’illustration, j’ai imaginé une main gravant le donjon du Château de la Groulais, qui abrite le musée.

affiche fête estampe 2018.jpg

Comme le musée possède plusieurs presses typo, j’ai demandé à l’équipe de m’assister dans la partie «impression», puisque je connais imparfaitement la «FAG», et que je voulais utiliser une presse à encrage automatique, sans faire de bêtises !

on se prépare à imprimer 2018.jpg

Après un rapide « habillage », certaines grosses lettres s’encrant mal, l’impression s’est bien passée : du vert sur du vert, qui s’accordaient bien ensemble.

J-P imprime au musée.jpg

Maintenant, alors que les affiches sèchent, (chez l’archiduchesse?) je vais préparer l’exposition « Lumières, Lumières » de Châteaubriant : ma gravure « Cathy » et l’ensemble des gravures des collégiens sur une seule feuille si j’arrive à bien les disposer dans la grande presse !

Ensuite, ou peut-être même, dès maintenant, je finirais d’encadrer mes diverses « Pies » pour le festival « harpes au max » d’Ancenis.

Il me reste deux semaines, alors, ça va !

Tagué , , , , , , , ,

Stages, gravures et animations typographiques

Après m’être bien investi dans l’animation

au musée de l’imprimerie de Blain,

je repars dans un stage

avec trois graveurs

on oeuvre sur Valloton et l’abstraction,

en noir et blanc, et le résultat est

à la hauteur des attentes !

***

Comme je n’ai pas gravé depuis longtemps

(pour moi, quelques jours c’est … longtemps)

je dessine, re-dessine, une petite

flûtiste, m’inspirant de ma petite fille,

et encore une fois, un train s’invite,

préparation flûtiste à la loco

et l’inspiration aidant – ici, c’est

vraiment à propos, avec flûte et loco à vapeur –

je crée une gravure associant les deux

thèmes, instrument à vent, et locomotive

à vapeur ! C’est « la charmeuse de train »

gravure charmeuse de train

Décidément les trains me poursuivent,

des « chevaux de feu », en passant par

« le retard du chef de gare ».

Souffle

***

Et pour repartir un peu dans le bénévolat,

ce week-end, on a fait une animation au

Salon du Livre de Châteaubriant

avec le Musée de l’imprimerie de Blain,

qui a déplacé quelques presses là-bas !

estampe sous la presse

Je crois que je vais continuer dans les trains,

les locos à vapeur m’impressionnent bien !

Quelque part je me sens

Steampunk !

Enfin, steampunk…

Tendance : rétro-futuriste,

section : fantasy,

sous section : lino-graveur,

département : amusant, 

tiroir : pas sérieusement,

case : on rigole !

Tagué , , , ,

Patrimoine, Château, typo, offset et linogravure

 

Bonjour !

Dimanche 17 Septembre, je suis au Château de Blain !

C’est la journée du patrimoine, et en plus, c’est mon anniversaire !

On a fêté ça dans l’atelier de l’imprimerie ancienne, au milieu des presses, des massicots, et des casses d’imprimerie.

J’ai réalisé la première estampe en public de ma jolie nana joliment bronzée, allongée sur la plage, sous un parasol, avec comme titre « l’île au trésor » mais … protégée par … un fil de fer barbelé !

Chacun y est allé de son interprétation, mais ce qui ressort de tout ça c’est qu’une jolie fille est un trésor à protéger 

***

Et en fin de journée, chacun était d’accord pour préférer la typographie à l’offset. En effet, mon histoire de professeur expliquant à chacun de ses étudiants la différence entre les deux a bien plu :

Imaginez : une jeune femme met son rouge à lèvres, l’essuie avec un mouchoir en papier, et le pose sur les lèvres de son ami, en disant : ça, c’est l’offset !

Puis, la même jeune femme met son rouge à lèvres sur ses lèvres, et cette fois-ci, les presse fortement sur les lèvres de son ami , en disant : ça, c’est la typographie !

Curieusement, tous les publics étaient d’accord pour préférer la deuxième option ! Alors, vive la typo, la gravure en relief, et l’imprimerie manuelle !

Tagué , , , , , ,