Archives de Tag: typographie

Une journée au musée …

La fête de l’estampe s’est donc terminée hier soir, après une journée riche en échanges, discussions passionnées, rires et professionnalisme !

En effet, le musée atelier de l’imprimerie de Blain dont je fais partie accueillait trois invitées : une typographe émergente, une calligraphe confirmée et une graveur-e sur cuir tout aussi confirmée !

une journée au musée 2018.jpg

Nous avons ainsi présenté au public nos métiers : typographie, imprimerie, gravure, reliure, et les matières utilisées : plomb, linoléum, bois, papier, parchemin, cuir, carton, encres …

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle fête de l’estampe, avec encore plus d’animations !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , ,

La fête de l’estampe : la lino au musée

Samedi 26 Mai : la fête de l’estampe bat son plein partout en France, et ici, au Château de la Groulais à Blain.

Cette fête a lieu désormais tous les ans en France, à la date anniversaire de l’édit du roi Louis XIV, dit de St Jean de Luz.

Le roi, qui avait comme ami le graveur Abraham Bossé fut sensible à sa requête, qui voulait permettre aux graveurs d’exercer leur métier librement (relativement..) en dehors de toute corporation ou école. C’est assez remarquable pour être fêté, n’est-ce pas ?

 

fête de l'estampe 2018 les artistes.jpg

 

Alors au musée de l’imprimerie on accueille pour la deuxième fois des graveurs, calligraphes, typographes, repousseurs de cuir, qui investiront les lieux pour le plus grand plaisir des visiteurs.

On vous attend donc, samedi de 10 h à12 h et de 14 h à 18heures, la visite est gratuite, les machines fonctionneront grâce aux bénévoles d’Amagraph, et les invités présenteront leur métier et leurs œuvres.

Tagué , , , , , , ,

Mai 68 à La Bergerie : typo, lino et pavés en mousse

Depuis 50 ans, Mai 68 hante nos imaginaires, pour moi, bien ou pas bien, je m’en fiche un peu ! En tout cas, ce mois de mai m’a bien ouvert les yeux, et je continue à bien les ouvrir depuis !

Il fallait fêter cet anniversaire, loufoquement, amicalement, familialement, alors, on l’a fait, ce jeudi 10 Mai.

Les jours qui précèdent, j’ai commencé par graver et imprimer quelques affiches : souvenirs … mais avec un peu d’actualisation, gravure oblige : un clin d’oeil à ma nana à la plage, et à Harpo Marx !

affiches 68:18.jpg

Puis, la veille, les ados et les enfants ont découpé des pavés dans un grand matelas en mousse, avant d’aménager le vrai théâtre des opérations : les grands tas de bois devenus l’espace de quelques jours de formidables barricades.

images mai 2018:1.jpg

 

image mai 2018:2 - copie.jpg

Ce qui a le plus marqué les petits enfants : la grande bagarre générale à coup de pavés, tous mêlés, grands, petits, étudiants, crs.

Tagué , ,

Impression de l’affiche « fête de l’estampe »

L’une de mes prochaines manifestations sera « La fête de l’estampe ».

Pour bien la préparer, j’ai rejoint le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain et y ai composé l’affiche de cette manifestation : de la typo au plomb et au bois, accompagnée d’une gravure en relief.

Pour l’illustration, j’ai imaginé une main gravant le donjon du Château de la Groulais, qui abrite le musée.

affiche fête estampe 2018.jpg

Comme le musée possède plusieurs presses typo, j’ai demandé à l’équipe de m’assister dans la partie «impression», puisque je connais imparfaitement la «FAG», et que je voulais utiliser une presse à encrage automatique, sans faire de bêtises !

on se prépare à imprimer 2018.jpg

Après un rapide « habillage », certaines grosses lettres s’encrant mal, l’impression s’est bien passée : du vert sur du vert, qui s’accordaient bien ensemble.

J-P imprime au musée.jpg

Maintenant, alors que les affiches sèchent, (chez l’archiduchesse?) je vais préparer l’exposition « Lumières, Lumières » de Châteaubriant : ma gravure « Cathy » et l’ensemble des gravures des collégiens sur une seule feuille si j’arrive à bien les disposer dans la grande presse !

Ensuite, ou peut-être même, dès maintenant, je finirais d’encadrer mes diverses « Pies » pour le festival « harpes au max » d’Ancenis.

Il me reste deux semaines, alors, ça va !

Tagué , , , , , , , ,

Stages, gravures et animations typographiques

Après m’être bien investi dans l’animation

au musée de l’imprimerie de Blain,

je repars dans un stage

avec trois graveurs

on oeuvre sur Valloton et l’abstraction,

en noir et blanc, et le résultat est

à la hauteur des attentes !

***

Comme je n’ai pas gravé depuis longtemps

(pour moi, quelques jours c’est … longtemps)

je dessine, re-dessine, une petite

flûtiste, m’inspirant de ma petite fille,

et encore une fois, un train s’invite,

préparation flûtiste à la loco

et l’inspiration aidant – ici, c’est

vraiment à propos, avec flûte et loco à vapeur –

je crée une gravure associant les deux

thèmes, instrument à vent, et locomotive

à vapeur ! C’est « la charmeuse de train »

gravure charmeuse de train

Décidément les trains me poursuivent,

des « chevaux de feu », en passant par

« le retard du chef de gare ».

Souffle

***

Et pour repartir un peu dans le bénévolat,

ce week-end, on a fait une animation au

Salon du Livre de Châteaubriant

avec le Musée de l’imprimerie de Blain,

qui a déplacé quelques presses là-bas !

estampe sous la presse

Je crois que je vais continuer dans les trains,

les locos à vapeur m’impressionnent bien !

Quelque part je me sens

Steampunk !

Enfin, steampunk…

Tendance : rétro-futuriste,

section : fantasy,

sous section : lino-graveur,

département : amusant, 

tiroir : pas sérieusement,

case : on rigole !

Tagué , , , ,

Patrimoine, Château, typo, offset et linogravure

 

Bonjour !

Dimanche 17 Septembre, je suis au Château de Blain !

C’est la journée du patrimoine, et en plus, c’est mon anniversaire !

On a fêté ça dans l’atelier de l’imprimerie ancienne, au milieu des presses, des massicots, et des casses d’imprimerie.

J’ai réalisé la première estampe en public de ma jolie nana joliment bronzée, allongée sur la plage, sous un parasol, avec comme titre « l’île au trésor » mais … protégée par … un fil de fer barbelé !

Chacun y est allé de son interprétation, mais ce qui ressort de tout ça c’est qu’une jolie fille est un trésor à protéger 

***

Et en fin de journée, chacun était d’accord pour préférer la typographie à l’offset. En effet, mon histoire de professeur expliquant à chacun de ses étudiants la différence entre les deux a bien plu :

Imaginez : une jeune femme met son rouge à lèvres, l’essuie avec un mouchoir en papier, et le pose sur les lèvres de son ami, en disant : ça, c’est l’offset !

Puis, la même jeune femme met son rouge à lèvres sur ses lèvres, et cette fois-ci, les presse fortement sur les lèvres de son ami , en disant : ça, c’est la typographie !

Curieusement, tous les publics étaient d’accord pour préférer la deuxième option ! Alors, vive la typo, la gravure en relief, et l’imprimerie manuelle !

Tagué , , , , , ,

Dimanche 17 septembre, journées du patrimoine, la lino au Château de Blain

Bonjour !

Dimanche 17 Septembre, pour les journées du patrimoine, je me déplace avec mes linos au Château … de Blain, évidemment, puisqu’au rez-de-chaussée, le musée de l’imprimerie ouvre ses portes avec animations et démonstrations d’impressions.

Pour tout ça, j’emporte une nouvelle oeuvre, jamais encore imprimée, et qui attendait sagement à l’atelier une occasion. Je prend le risque de réaliser la première estampe en public, alors que j’ai prévu une gravure avec au moins quatre couleurs !

Il s’agit d’une jolie nana joliment bronzée, allongée sur la plage, sous un parasol, avec comme titre « l’île au trésor » mais … protégée par … : à découvrir sur place !

Tagué , , , , , , , , , , ,

Gravure sur l’eau, avec Cornélia

 

Après les Journées Européennes des métiers d’art au Château de Goulaine, et les bonnes rencontres avec les artisans d’art et les artistes, retour au bercail de La Bergerie !

Je suis toujours et encore dans la préparation de la Foire Saint Jacques qui se déroulera le 14 mai sur le site du Mont Juillet Aux Touches, après la réalisation de l’affiche en commun, la rencontre sur le site avec le double de Jules Verne, et l’avant première du spectacle pour enfants !

Dimanche j’avais prévu d’aller à Blain, participer avec l’atelier de L’imprimerie Ancienne au château de la Groulais au salon du livre.

Ce qu’il y a de bien avec les prévisions, c’est que l’inattendu parfois s’en mêle : Céline rencontrée à Goulaine, allait mettre son bateau en cale sèche à Arzal, et passait donc par Blain Samedi : donc … voyage en péniche !

Le temps était beau, le soleil bien brillant, et tout bien calme, alors on a inauguré la gravure sur l’eau : grande première, j’avais rarement gravé et appris à graver dans une telle sérénité. Ça nous a donné des idées : un stage de gravure d’une journée sur l’eau, Erdre ou Canal !

Après une nuit à bord, débarquement pour le Château de Blain, un joyeux « pipe band » à l’accueil, et la journée à imprimer avec les collègues. J’avais préparé une typo : « livre » que j’ai encrée en utilisant ma technique d’ « Encres marbrées ».

Et en fin de journée, clin d’oeil, une petite délégation des « Amis de Goulaine » délaissant son château du même nom est venue à l’assaut de celui de Blain : vive l’art et la culture, les arts graphiques et les livres.

Je crois qu’on en a jamais eu autant besoin qu’en ce moment : « Aux Arts Citoyens ! »

 

Tagué , , , , , , , ,

Impression de l’affiche de la Saint-Jacques à l’atelier : lino et typo

impression-de-laffiche-de-la-saint-jacques-le-samedi-11-fevrier-2017

***

L’atelier, ce samedi, bruissait de multiples sonorités :

d’abord, assez tôt l’allumage du poêle à bois

et le crépitement des bûches.

Ensuite avec l’arrivée de ma collègue graphiste

une discussion impromptue sur les derniers

préparatifs de la forme à imprimer.

Puis, à l’arrivée des premières Imprimeures

l’ impression des premières affiches,

avec les rires et les exclamations

Aux sonorités se mêlent ensuite

les odeurs d’encre, le bruissement

des rouleaux, les interrogations et les conseils !

On a fini dans le temps qu’on s’était

imparti, avec la quantité retenue pour

cette première journée d’impression.

Le soir, les claies de séchage étaient

chargées de quatre vingt exemplaires.

Il en faut encore quatre vingt dix et

ce sera bon, pour le premier

passage : car on a décidé d’imprimer

une jolie frise d’étoiles dorées

sur les bandeaux rouges !

Tagué , , , , , , , ,
Publicités