Archives Mensuelles: janvier 2012

Lectrices : collection printemps été !

Cet  été, sur la plage, les lectrices de livres, de revues,

s’étirent sous les parasols colorés,

je dessine, croque à la volée, et cet hiver dans l’atelier,

je précise, mélange, ajoute et crée ma lectrice à la plage.

Quand l’image me plaît enfin,

je la reporte inversée sur la plaque de lino,

et en avant la gravure !

Je désire une image très dépouillée,

alors,  je creuse les « blancs » à la grosse gouge,

et vernis le médium pour éviter

que l’encre ne s’y installe.

Place à l’impression : en noir pour commencer,

classique ! Ensuite un peu de fantaisie

avec des oranges, des bruns et des bleus

sur un beau papier.

Publicités
Tagué , , ,

À quoi pensent-ils ?

J’attendais avec impatience – quand même – le résultat

de mes découpes de la semaine dernière :

J’avais en effet décidé de chantourner très précisément

le contour des personnages de ma gravure new-yorkaise,

pour imprimer deux couleurs en un seul passage :

Voici le déroulé de la journée : tout d’abord, il fait froid,

le tas de bois prend son manteau d’hiver,

Et dans la cheminée, semble brûler un beau dragon rouge !

J’ai donc encré séparément les personnages et les buildings de l’arrière plan,

et à la sortie de la presse, YES ! ça fonctionne bien :

alors, je mets à sécher,

et apprécie le résultat :

j’ai envie de continuer, le noir, les gris, les camaïeux, avec toutes les techniques :

plaques multiples, découpages, ou plaque perdue

Tagué , ,

Rencontres artistiques à l’atelier de la Bergerie

   En ce début d’année, ça démarre fort à la Bergerie : on a décidé de se retrouver pour créer ensemble nos gravures personnelles : deux anciennes graveurs, deux nouvelles et deux nouveaux qui ont tenté l’expérience du travail en commun.

   L’hiver est là, le jour se lève dans des lumières rouges et jaunes éclatantes, les copeaux vont envahir l’atelier :

   Le travail en commun crée une émulation certaine, mêlant à la fois la décontraction et l’implication : le temps de la discussion parfois passionnée, et le temps de la concentration.

Les oeuvres naissent doucement, et l’encrage commence, heureusement, il y a plusieurs presses, et chacun peut aménager sa place :

   Puis ce sont les premières impressions : méticulosité des filles, n’empêchant pas le coup de maillet sur les gouges quand c’est nécessaire !

   Quand c’est fini, les discussions et appréciations vont bon train, les commentaires aussi. On prend quelques photos de ses créations et de celles des autres, car il faut maintenant attendre le séchage des oeuvre.

 

 

Tagué , ,

Monsieur J-P ne veut pas que son atelier soit sale, alors je balaye ..

Monsieur J-P ne veut pas que son atelier soit sale, alors je balaye !

me dit Violette ma petite fille de 4 ans,

alors que nous y entrons ensemble après les fêtes.

Bon, l’année commence bien, en plus,

pendant presque une demi heure, elle balaye avec la balayette,

récupère la poussière  avec le « ramasse-bourier » (expression locale),

et du coup ne dit plus rien.

Je range et nettoie aussi, et mon atelier parait bien désert !

Je range et plie mes cartes de voeux qui sont bien sèches,

et quelques jours plus tard,

je décide de me lancer dans la virtuosité, moi qui n’aime pas ça,

mais je voulais avoir deux couleurs dans ma gravure « à quoi pensent-ils »

et la plaque est gravée, donc pas beaucoup de choix :

soit je pratique la technique de la plaque perdue,

soit je découpe à la scie à chantourner le contour des visages !

je prend le risque  de la découpe alors que la plaque existe,

mais je me sens zen avec un tout petit zeste d’appréhension quand même !

c’est parti, et en cours de route,

je m’aperçois que la plaque est plus longue que le col de cygne de la scie,

plutôt que de reprendre la coupe de l’autre côté,

je préfère couper en quatre,

j’aurai moins de risque lors de l’assemblage final.

Et aujourd’hui la chance, est là :

tout se passe bien,

j’attend avec impatience d’imprimer en plusieurs couleurs !

Tagué , ,