Archives de Catégorie: linocut

La linogravure revisite la harpe

Bonjour !

Le temps bizarre de ces derniers jours oblige à être à l’intérieur : travailler, fainéanter, graver, dessiner, lire : tout cela !

En fait, je dessine, re-dessine, photographie mes dessins, les modifie, pour arriver à ce que « je sentais » un visage apparaissant dans les cordes d’une harpe, comme une inspiration Dali revisitée par un graveur.

projet harpe.jpg

Mais bien une créa, dont le dessin me plaît bien, mais dont la gravure va s’emparer, pour donner tout autre chose : la gravure en relief ne permet pas les traits fins des cordes et risque d’embrouiller le dessin initial, mais, mais, mais aussi d’apporter son style, sa signature, son effet, et peut-être gagner en évocation :

dessin plaque harpe.jpg

c’est l’impression qui le dira, en ce moment, je « patauge » dans un entrelacs de traits, et me perd un peu dans une abstraction surprenante, un peu surréaliste, heureusement, il y a la harpe, très figurative qui me sort de là !

début gravure harpe.JPG

gravure harpe cuisine !.JPG

Publicités
Tagué , , , ,

La Linogravure au Lycée

Ce matin, on grave et imprime avec les lycéennes et les lycéens à Nort-sur-Erdre. La semaine dernière je leur ai présenté mon activité de graveur et on a élaboré ensemble le schéma d’une œuvre commune !

L’oeuvre sera la forêt (ma part) plongée dans l’eau et le feu (leur participation). La semaine passée, j’ai imprimé les arbres sur une grande feuille. Ce matin ils ont reçu chacun une petite pièce de lino souple à graver, et ils se sont bien débrouillés.

Comme il s’agit de lino souple, on peut imprimer à la main, sans utiliser de presse, et pour se simplifier la vie, on a choisi l’encre à l’eau, qui sèche vite, et utilisé l’eau pour la dilution et le nettoyage.

lycée de l'erdre 1.jpg

Le semaine prochaine, avec le deuxième groupe, les deux autres éléments viendront à leur tour occuper la forêt : l’air (le vent) et la terre (animaux et végétaux).

On a réussi à mener à bien dans les délais impartis notre création commune : une bonne découverte de part et d’autre, et la satisfaction d’avoir réussi !

Tagué , , ,

Tenailles, clous et marteau (fin)

tenailles-clous-et-marteau

Tenaille clous et marteau, fin

***

Voici enfin la linogravure

de la tenaille, des clous

et du marteau,

imprimée en brun clair

sur Canson 180g.

Tagué , , ,

Tenaille clous et marteau, suite

tenaille-etc

Après avoir bien joué avec

la linogravure conceptuelle (sic!)

et m’être gentiment moqué

des cartels de l’art contemporain,

je reviens vers ce que je sais faire,

la gravure du quotidien

et de ses objets : la tenaille,

le marteau et les clous.

C’est donc une petite linogravure

de 14/20 que je prévois en

une seule couleur,

et que j’imprimerai demain !

(Si vous avez cru à mon précédent

article, c’est que vous êtes

nouveau ici !)

Tagué ,

la linogravure des confitures

confitures

Après « les gamelles » je reste

dans la cuisine

avec les étagères à confitures !

linogravure en Noir et Blanc

30/40 sur papier écru 40/50

Tagué , ,

Linogravure de confitures

confitures

 

Après « les gamelles » je reste

dans la cuisine

avec les étagères à confitures !

linogravure en Noir et Blanc

30/40 sur papier écru 40/50

Tagué , , ,

La brouette aux bottes, linogravure en noir.

brouette-aux-bottes-kraft

 

linogravure : la brouette aux bottes 

version sur kraft

30/40

brouette-aux-bottes-blanc

linogravure : la brouette aux bottes 

version sur blanc

30/40

 

Tagué , ,

Les outils du jardin, une nouvelle linogravure !

ourils-du-jardin

Les objets du quotidien

qui nous entourent

perdent tout doucement

jusqu’à leur identité.

On passe près d’eux sans un regard

on ne les voit même plus.

***

Sauf qu’à un moment,

ils surgissent, imprévus, inattendus,

et on les regarde enfin !

Ce qui m’est arrivé avec le vieux

vélo de l’atelier, et son pédalier.

***

J’ai pris une conscience aiguë

de leur existence réelle et

alors, je les regarde :

Et les outils du jardin,

accrochés n’importe comment

sous le hangar, prennent soudain

une existence insoupçonnée.

***

Je les photographie, les dessine,

les grave et les imprime dans une

sorte de frénésie extatique !

Et les voici : une linogravure

de 26/36 tirée sur papier

écru 180g de 40/50 !

Tagué ,
Publicités