Archives Mensuelles: juin 2013

rencontre amoureuse en 5 linogravures

Il y a peu je préparais un concours,

et j’avais choisi de revenir sur ma lino « amoureux ».

J’avais déjà bien travaillé sur celle-ci

puisque j’avais détouré mes personnages,

de façon à les isoler du fond.

J’imprimais  alors la gravure en deux couleurs

en un passage : par un encrage séparé des deux parties.

***

J’ai donc repris l’idée du découpage,

et cette fois j’ai détouré

une plaque de lino supplémentaire

à la forme « exacte » de mes amoureux,

dans laquelle j’ai gravé le mot « amoureux ».

Puis, désirant exploiter plus en profondeur

cette idée de découpage,

j’ai décalqué ma plaque des personnages,

l’ai inversée – avec un calque c’est facile –

et je l’ai gravée :

les amoureux prennent ainsi la place l’un de l’autre,

ensuite, j’ai imprimé les deux amoureux

sur une feuille de calque de même dimension,

ils viennent en superposition

prendre place sur la dernière gravure

et voici le résultat :

 

deux amoureux

enlacés

qu'importe

toi ou moi

les mots les pages

Publicités
Tagué , , ,

Un Père Noël en Juin ?

Ce matin,

qu’ouïs-je ?

Un chant de Noël

à peine perceptible !

Je dors encore, ou quoi ?

mais dehors je ne vois rien,

 rennes, traîneau ou Père Noël.

Alors je descends, vais dans la cour :

et là, je ne rêve pas, accroché dans son

cerisier en

fleurs un

véritable

Père Noël,

le père noel de juin

qui chante,

joue de la

musique,

pour faire fuir les volatiles attirés par les fruits rouges !

***

Et la lino dans tout ça , hein ?

Eh bien pas grand chose,

l’imagination me manque,

je n’ose pas graver un Père Noël,

alors je vais me re-poser

sur des projets entamés,

mais non achevés : le

« c’est pas juste » des enfants :

c'est pas juste

et « les reflets » pour une expo à thème

reflets

Tagué

Le temps retrouvé

Le temps retrouvé !

Ben oui, après trois semaines éprouvantes,

de larmes et de fatigue,

je retrouve le temps de m’occuper de moi.

Un décès inattendu vient bouleverser le quotidien,

me rappeler que la vie tient,

mais pas toujours,

et m’a replongé de manière brutale dans l’enfance,

dans les souvenirs, et dans la peine.

Le quotidien paraît bien dérisoire

dans ces moments-là.

Mais c’est aux vivants,

même dans la perte d’un être cher,

qu’on se doit.

***

J’ai donc installé comme prévu avant,

ma petite expo de linogravures 

« LECTRICES »

chez Brigitte, la sympathique

et dynamique libraire du

« Temps retrouvé »,

à Nort sur Erdre.

le tps retrouvé

Histoire aussi pour moi

de reprendre pied dans le quotidien,

doucement, tout doucement.

Tagué ,