Archives Mensuelles: janvier 2016

LINOGRAVURE DE BERCES ET PAPILLONS

 

D’une humeur très poétique, je vous ai

présenté dans un précédent article mon

travail sur les ombelles, ou les berces,

puisque c’est sous ce deuxième nom

qu’elles sont parfois connues.

***

Je reviens aujourd’hui sur ce travail,

puisque je transforme la gravure initiale.

Dès la conception, j’avais retenu l’idée

de placer des figures dans les espaces

entre les tiges : j’ai ouvert des « fenêtres »

dans ma plaque de lino. Ainsi je place

ce que je désire dans les ouvertures !

***

Ce que je fais ici : j’ai gravé « à part »

trois petits papillons virevoltants, qui

peuvent s’insérer dans les fenêtres.

Je viens de les finir, alors, j’imprime les

trois sur une feuille d’essai, les découpe,

et les place sur une estampe « vide »

pour « voir » l’effet que ça donnera.

***

les berces et les papillons

***

Ce soir je préfère autant l’estampe avec

un seul papillon ! Et la couleur sera

différente, je vois bien un beau bleu ciel.

Mais je vais laisser tout cela reposer :

la gravure des « vraiment » petits papillons

a été méticuleuse, j’ai même gravé

au compte-fil pour les détails !

***

Publicités
Tagué , ,

BELLES OMBELLES LINOGRAVÉES

 

A l’automne, les grandes ombelles fanées,

dans les fossés, et au long des haies,

dressent,  graphiques, sur le fond vert

 tendre des herbes, leurs tiges brunes,

hérissées des restes rigides de

l’inflorescence de l’été passé.

*

Au graveur qui les voit, elles appellent,

 typographiques, un regard attentif :

plantées comme des signes inconnus

sur des chemins étranges, elles parlent

cependant sans le moindre bruit.

*

Longtemps je pensais les graver, mais

ne trouvais pas l’inspiration, malgré

leur dessin, et la force de leurs traits.

Cette année, enfin, j’imaginais

la vie dans leurs lignes rigides.

*

Elles virevoltaient, tournoyaient :

insectes déboussolés, guêpes fatiguées,

abeilles butineuses attardées, 

en jeunes femmes, bien calées

sur leurs balançoires volantes.

 

belles ombelles

Tagué , , , ,

HOP LA !

Une frontière,
un pont,
des enfants,
et Hop-la !
y en a plus !
on peut rêver …Hop-la !

Voilà,

ma petite dernière

une lino,

avec 10 plaques 

et une frise

au format inhabituel

de 25/60

en deux couleurs

sur Canson 180g,

dans ma série

des ponts,

qui franchissent,

qui relient,

qui font

rêver !

Tagué , ,