Archives de Catégorie: Techniques

Retour à l’atelier de Linogravure

Après le Salon « anima libri » de Montreuil Bellay, retour à l’atelier. Mes petits enfants ont bien joué dans l’atelier, avec les bouts de bois, les papiers, la colle à bois pour faire des trucs : un avion, une maison, et même une église !

Moi, j’ai eu un souci de santé, une vilaine polyarthrite s’était occupé de mes mains il y a bien longtemps, je la croyais endormie, mais non, son réveil brutal m’a plongé dans le désarroi, l’arrêt de la gravure, et le moral en bas. Heureusement, la médecine (que je critique parfois !) m’a sorti de ce mauvais pas. Alors je recommence doucement : je fais de la typographie, le plomb c’est lourd, mais je travaille avec des petits corps : 10, 12 ou 14 points, alors ça va. Comme je suis encore et toujours emballé par le concept des « livres d’artiste » j’écris et compose des Haïkus pour le prochain « livre-boîte » qui tourne autour des bateaux abandonnés…

Ma prochaine « expo-démo-animation » devait avoir lieu au Château de la Groulaie à Blain, les 11, 12 et 13 Avril à l’occasion des JEMA les journées Européennes des Métiers d’Art, que nous organisions pour une dizaine de participants, avec une collègue enlumineure-graveure et les bénévoles du musée. En raison du confinement tout est annulé.

Tagué ,

Cadeau de Noël à l’atelier de linogravure !

Mon âme d’enfant a trouvé de quoi s’exprimer ce matin dans l’atelier : j’ai déballé trois nouvelles casses que j’avais commandées sur internet et qui m’attendaient depuis samedi !!!

C’était un peu comme un cadeau de Noël pour le graveur-imprimeur que je suis depuis désormais onze années.

J’avais vu les caractères en photo, mais les voir « pour de vrai » les tenir en main et les découvrir doucement, au coin du poêle à bois qui ronronne, dans le silence d’un petit matin calme du dimanche, quel bonheur !

J’ai donc passé la matinée à ranger, nettoyer, caresser le bois, imaginant déjà ce que j’allais composer, heureux comme un gamin. Mon épouse attendrie s’est gentiment moqué, mais elle est d’accord avec moi quand je dis que dans notre monde agité, c’est bon parfois de prendre le temps de faire de l’inutile, et de profiter des choses simples.

Tagué , ,

Un rêve de Père Noël !

Il me restait à graver le Père Noël et sa belle, c’est fait, il fallait aussi choisir sa couleur, à elle ! J’ai dilué le rouge « coquelicot » du Père Noël dans un « blanc transparent » sans trop mélanger les deux : on a l’impression un peu évanescente d’un contour au pinceau…

Et comme je suis dans le rouge, j’en profite pour préparer ma carte de voeux 2020 : forcément l’une de mes dernières acquisition, la police « cursive » en corps 36 pour le texte en noir, et « 2020 » écrit en caractères orphelins trouvés dans un cartons de « vrac », pas trop abimés, et très originaux ! Je n’avais pas de « y » pour Caty, un « i » fait l’affaire en attendant : j’ai meulé à la mini fraise le haut d’un « g » et un beau « y » est né pour les cartes suivantes !

Tagué ,

Un rêve de Père Noël !

Il y a quelques jours j’ai posté l’image de mon père Noël chevauchant un balai de sorcière tout noir, et guidé par deux corbeaux.

Hier matin, bien concentré, l’oeil vif, et la main sûre (!) j’ai découpé à la scie alternative la plaque en deux parties. L’une suit précisément le contour du personnage, l’autre celui du balai. Il fallait être sérieusement précis pour bien isoler la main et la jambe du balai. Mais ça fonctionne ! 
Ensuite, il ne restait plus qu’à graver : facile !


Aujourd’hui j’ai imprimé, les deux couleurs ensemble : encrage plaques séparées, et impression réunies. 


A la fin de la journée, je nettoie les plaques, et tout d’abord, j’imprime sur une feuille de brouillon, et en voyant le résultat, je pense : je dois pouvoir mettre autre chose qu’un balai dans les bras du père Noël : une sorcière ? Non, mieux : une jolie fille, comme un rêve pour un homme aussi occupé ! 


gravure et impression à suivre !

Tagué , , ,

Le Déluge !

:

Depuis plusieurs jours, je travaille sur un livre d’artiste. Le sujet est : « Les animaux de mon entourage ». Ainsi j’ai gravé un cheval, une souris, un renard, une araignée, des moutons, des vaches, un poisson … et pour chacun d’entre eux, j’ai écrit un haïku.
Mais pour le titre, pendant quelques jours, j’étais incertain. Quand soudain, le titre « Le Déluge » s’est imposé.
Je suis particulièrement heureux du contraste entre la quiétude des animaux, et le déchainement de l’océan au dehors. Un peu comme notre monde aujourd’hui !

Gravure tirée sur papier 170g écru 30/40 cm
le tirage dans la presse de la plaque « arche de Noé »
Tagué

Les 10 ans de ma Deberny & Peignot (suite)

La suite de la vie en atelier de ma grande presse :

Pendant les années 2014/2015.

Beaucoup de stages ces années-là.

Les affiches de la foire culturelle « Saint Jacques » réalisées à l’atelier.

Et en 2014, l’arrivée au Musée de l’imprimerie de Blain, où j’officie désormais sur une autre Deberny & Peignot, à peine plus petite, inaugurée par ma petite-fille pas peu fière de son exploit !

L’affiche de la Foire Saint Jacques
Les typo du musée de l’imprimerie de Blain à l’atelier !
Un stage de gravure efficace !
Les chevaux de feu
L’enfant au cerf volant, une gravure-puzzle
Brooklyn bridge, une gravure qui a l’air d’une peinture !
Les 20 ans du musée de Blain, Vivi très fière, imprime
Un stage très sérieux
et pour finir, « les filles du vent »

Tagué , , ,

Un livre d’artiste en linogravure et en typographie au plomb

Depuis quelque temps, j’ajoute des textes à mes linogravures : des titres, ou des poèmes, alors, forcément, l’idée est venue de réunir des gravures ensemble, et mieux encore, de graver et d’écrire en fonction d’un recueil.

C’est donc en pensant à un livre d’artiste que je grave, je compose et j’imprime en ce moment à l’atelier. Mais, quand tout cela se met en place, d’autres idées surgissent, et c’est donc à deux livres que je me suis « attelé ». Le premier s’intéresse aux animaux de mon entourage, le deuxième aux outils de ma boite à outils.

Je vous présente, aujourd’hui, la réalisation d’une feuille : à gauche la page de texte, à droite une linogravure : aucun rapport entre les deux, puisqu’il s’agit de deux pages différentes du livre.

J’avais prévu un marteau, j’ai ajouté des clous, et une petite toile d’araignée, ça arrive, même dans les boites à outils utilisées ! Le marteau est noir et rouge : alors je l’ai découpé.

La toile d’araignée est gris-argenté, je l’ai découpée aussi, pour encrer séparément les pièces, mais les imprimer en une seule opération !

Tagué ,

La vie de l’atelier de la Bergerie

Quoi de neuf à La Bergerie ?

Eh bien, après les journées du patrimoine au Château de la Groulaie à Blain (350 visiteurs) je retrouve l’atelier avec plaisir !

J’ai deux objectifs en rentrant de Blain : d’une part imprimer la page de titre d’un petit livre d’artiste que je suis en train de réaliser avant mercredi soir, d’autre part ranger et nettoyer complètement l’atelier pour le stage qui démarre vendredi.

Hier j’ai donc imprimé trois couleurs en même temps, avec des motifs très près les uns des autres, il a fallu ruser ! Et démonter la composition à chaque impression, pour encrer séparément les pièces : un peu acrobatique, mais après quelques tâtonnements pour empêcher les caractères de tomber, le système fonctionne !

Ce matin, rangement, balayage, nettoyage des vitres et hop un atelier tout neuf : c’est un aspect collatéral des stages, trois fois par an, nettoyage de fond en comble !

Tagué , ,

L’effervescence à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain

Ce matin, c’est l’effervescence au musée, il faut que tout soit prêt pour samedi, lors des journées du patrimoine ! Alors on s’occupe des derniers réglages : compositions typographiques à affiner, calage des presses, vérification du fonctionnement de la Linotype.

Tagué

Stages de l’été

Bonjour,

Vous qui me suivez depuis quelques années, peut-être êtes vous tenté par un atelier de trois jours ici, à La Bergerie, Aux Touches.

Le prochain stage se déroule les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 Septembre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

  1. Le premier jour, nous abordons les bases de la gravure, par la réalisation d’une carte d’artiste de petit format : on dessine, on grave et on imprime dans la journée !
  2. Le deuxième jour, c’est un peu plus orienté vers la technique : on prépare une plaque plus grande, et on consacre toute la journée à la gravure.
  3. Le troisième et dernier jour, on s’intéresse à l’impression, sur les presses professionnelles de l’atelier, sur presses d’amateur, ou même à la main avec les outils correspondants, on compare aussi les papiers et les encres.

Il reste deux places pour le stage de septembre, limité à 4 stagiaires.

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant, par mail, par téléphone ou par courrier postal !

À bientôt de se revoir.

Tagué , , ,