Archives de Catégorie: gravure sur lino

Linogravures en rouge et noir !

Histoire de rouge

Il y a peu, lors d’une exposition collective, une de mes amies intéressée par ma gravure « Isadora » me dit à peu près ceci :

Isadora.jpg

« Tu sais Jipé cette gravure m’interpelle : le rouge de la fille avec le noir de la machine parle vraiment, ce serait comme une signature si tu imprimais toutes les filles de tes linos en rouge »

J’aime bien les gravures en noir. Mais Isadora devait être en rouge et noir, ça s’était imposé, sans que je sache pourquoi, c’était « comme ça ». J’ai donc repensé à ce que Marie m’avait dit, et petit à petit, l’idée a fait son chemin, et j’ai « vu » en imagination tout ce que cela suggérait, disait, imposait, et forcément, je suis passé à l’acte :

benedictus en rouger et gris.jpg

  • la chef de choeur de « Benedictus » découpée de sa chorale est devenue rouge,apocalypse en rouge et gris.jpg
  • la balayeuse d’ « Apocalypse » elle aussipage blanche.jpg
  • ainsi que la balayeuse de « Coup de balai » !

Mes gravures sèchent encore, je vais les exposer ensemble lors de mes futures présentations en public, à Nantes bientôt, et ici aux Touches lors de mes Portes Ouvertes, pour voir …

Publicités
Tagué , , , , ,

Un flyer imprimé à la presse à platine semi-manuelle : lino et typo !

Bonjour !

Des nouvelles de l’ Atelier de la Bergerie : bientôt décembre : Noël et les fêtes de fin d’année.

Alors je prépare mes Portes Ouvertes, cette année j’ai décidé d’imprimer des flyers plutôt que des affiches, et ma presse « Tip-Top » va travailler. C’est une presse semi manuelle, ou semi automatique : manuelle car elle est alimentée en papier manuellement, et automatique parce que l’encrage se fait automatiquement.

jipé à la tip top.jpg

Cette vieille dame a plus de 100 ans, alors je la bichonne : graissage des pignons, et huilage dans les 28 trous de graissage à chaque démarrage d’impression.

jp tiptop .jpg

Mon flyer reprend ma petite danseuse rouge pâle en fond et un texte en noir au dessus. J’en ai fait plusieurs centaines, les grilles de séchage sont pleines, et des cartons couverts de fly encombrent l’atelier : séchage oblige !

flyer po jp 2018.jpg

Tagué , , , , , , , ,

La linogravure, mon patrimoine !

Grosses journées au Château de La Groulais à Blain, l’atelier-musée de l’imprimerie a fait forte impression, on a accueilli un peu plus de 1000 visiteurs en deux jours, du rarement vu !

J’avais prévu d’imprimer « Isadora » ma toute nouvelle estampe, pour la toute première fois lors de ces deux journées du patrimoine, et je l’ai fait !

préparation.jpg

C’était un peu risqué, je n’ai pas tout le confort de mon atelier quand je travaille en public, et par précaution, j’avais emporté bien trop d’outils, de cales et de coins de serrage, mais ça a bien fonctionné.

réglages.jpg

 

impression.jpg

Tagué , , , , , , , , ,

La linogravure sort de l’atelier

Bonjour !

Des nouvelles de l’atelier :

Tout d’abord, les Journées Européennes du Patrimoine :

– Je serai à Blain, au château de la Groulais les 15 et 16 septembre pour une animation à l’Atelier-Musée de l’Imprimerie.

la-groulais.jpg

– Mes gravures seront avec d’autres oeuvres artistiques dans les vitrines des rues du centre de Châteaubriant, du 15 au 23 Septembre et vous pourrez y découvrir  « Mon araignée » – « Mon Art régnait »  dans les vitrines de la médiathèque ! et ma toute nouvelle estampe :« Benedictus » à la Maison de l’ange, rue de Couéré.

jep châteaubriant 2018.jpeg

Ensuite,

-Je serai à nouveau à Châteaubriant le samedi 29 septembre pour une animation démonstration à la Halle de Béré alors du Salon du Livre avec à la fois mes stagiaires et les collègues de l’atelier-musée de l’imprimerie.

salon livre châteaubriant 2018.jpg
Tagué , , , , , , ,

Linogravure « Benedictus »

Bonjour les amis !

Voici l’une des premières impressions de ma nouvelle linogravure, « Benedictus » . Je voulais avoir une bonne différence de teinte entre la chorale et l’église : alors j’ai découpé la plaque : l’église d’un côté , la chorale de l’autre. La chorale est imprimée en noir, l’église en gris, un gris spécial à base de noir et du blanc du papier. Pour ce faire, j’imprime en noir sur une chute de papier, puis avec l’encre restant j’imprime la plaque pour obtenir un gris qui simule l’aspect de la pierre.

benedictus noir et gris.jpg

Tagué , , ,

benedictus en cours

La plaque de ma nouvelle linogravure : « Benedictus » est en cours. Le travail est long, et un peu fastidieux : entre les colonnes et les vitraux je me perds parfois … Mais l’église démesurée est terminée, le groupe des chanteurs de la chorale progresse doucement : bientôt c’est la fin de la gravure et l’impression tant attendue !

 

benedictus en cours.jpg

Tagué , , , ,

Une journée au musée …

La fête de l’estampe s’est donc terminée hier soir, après une journée riche en échanges, discussions passionnées, rires et professionnalisme !

En effet, le musée atelier de l’imprimerie de Blain dont je fais partie accueillait trois invitées : une typographe émergente, une calligraphe confirmée et une graveur-e sur cuir tout aussi confirmée !

une journée au musée 2018.jpg

Nous avons ainsi présenté au public nos métiers : typographie, imprimerie, gravure, reliure, et les matières utilisées : plomb, linoléum, bois, papier, parchemin, cuir, carton, encres …

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle fête de l’estampe, avec encore plus d’animations !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

La fête de l’estampe : la lino au musée

Samedi 26 Mai : la fête de l’estampe bat son plein partout en France, et ici, au Château de la Groulais à Blain.

Cette fête a lieu désormais tous les ans en France, à la date anniversaire de l’édit du roi Louis XIV, dit de St Jean de Luz.

Le roi, qui avait comme ami le graveur Abraham Bossé fut sensible à sa requête, qui voulait permettre aux graveurs d’exercer leur métier librement (relativement..) en dehors de toute corporation ou école. C’est assez remarquable pour être fêté, n’est-ce pas ?

 

fête de l'estampe 2018 les artistes.jpg

 

Alors au musée de l’imprimerie on accueille pour la deuxième fois des graveurs, calligraphes, typographes, repousseurs de cuir, qui investiront les lieux pour le plus grand plaisir des visiteurs.

On vous attend donc, samedi de 10 h à12 h et de 14 h à 18heures, la visite est gratuite, les machines fonctionneront grâce aux bénévoles d’Amagraph, et les invités présenteront leur métier et leurs œuvres.

Tagué , , , , , , ,

Impression de l’affiche « fête de l’estampe »

L’une de mes prochaines manifestations sera « La fête de l’estampe ».

Pour bien la préparer, j’ai rejoint le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain et y ai composé l’affiche de cette manifestation : de la typo au plomb et au bois, accompagnée d’une gravure en relief.

Pour l’illustration, j’ai imaginé une main gravant le donjon du Château de la Groulais, qui abrite le musée.

affiche fête estampe 2018.jpg

Comme le musée possède plusieurs presses typo, j’ai demandé à l’équipe de m’assister dans la partie «impression», puisque je connais imparfaitement la «FAG», et que je voulais utiliser une presse à encrage automatique, sans faire de bêtises !

on se prépare à imprimer 2018.jpg

Après un rapide « habillage », certaines grosses lettres s’encrant mal, l’impression s’est bien passée : du vert sur du vert, qui s’accordaient bien ensemble.

J-P imprime au musée.jpg

Maintenant, alors que les affiches sèchent, (chez l’archiduchesse?) je vais préparer l’exposition « Lumières, Lumières » de Châteaubriant : ma gravure « Cathy » et l’ensemble des gravures des collégiens sur une seule feuille si j’arrive à bien les disposer dans la grande presse !

Ensuite, ou peut-être même, dès maintenant, je finirais d’encadrer mes diverses « Pies » pour le festival « harpes au max » d’Ancenis.

Il me reste deux semaines, alors, ça va !

Tagué , , , , , , , ,

La passion de la linogravure

Bonjour !

Ma semaine fut bien chargée. Ce matin j’ai l’impression d’émerger d’une marée de sensations, de contacts, de travaux communs, de crises de fou-rires, d’explications techniques, de découvertes, bref un condensé de ce qui fait la vie…

Après mon immersion, genre mini résidence, en collège et la réalisation en commun sur le thème de l’ombre et la lumière, j’accueillais quatre femmes à l’atelier, pour une immersion dans mon domaine : la gravure en relief ; chacune avec son vécu, ses attentes, son propre talent.

on grave avril 18.jpg

Curieusement, pour moi, la fatigue vient après. Jamais pendant, heureusement, c’est ainsi que je me sens … bien.

On a tourné autour du dessin, du dessin à graver, de la gravure, et enfin de l’impression à la presse typographique.

on imprime 04:18.jpg

Je suis content : l’impression – fugitive – de servir à quelque chose dans notre monde parfois trop artificiel. Dans un bouquin de typographie, récemment lu ou relu, un ancien typo disait qu’il réalisait bien qu’il y a trois stades dans la vie : l’apprentissage, la mise en pratique, et la transmission.

Je le réalise de plus en plus aujourd’hui, et me sens « frère » des artistes du passé qui rassemblaient autour d’eux leurs « disciples ». Alors, bon vent, bonne route, bonnes impressions à vous mes quatre disciples de quelques jours !

Tagué , , , , , , , ,
Publicités