Archives de Catégorie: gravure sur lino

Des traces de pas en linogravure

Les empreintes, les traces, les pas : dans le sable, la neige, la terre m’ont souvent passionné. Pour un graveur, elles sont comme une gravure sans le graveur, une empreinte sans l’encre ni la presse, un signe qui force l’humilité de celui qui inlassablement travaille sur ces empreintes et essaye de les restituer dans son univers.

Alors quand une amie artiste m’a proposé de participer à une oeuvre commune sur ce thème j’ai dit oui ! Forcément.

Et depuis presque un mois, les traces et les empreintes trottent dans ma tête, parfois évidentes, et le lendemain beaucoup moins…

J’ai commencé par encrer les pieds de ma « disciple » préférée, puis ses chaussures, ensuite, j’ai cherché dans mes photos des empreintes de pieds dans le sable, enfin, je suis allé dans le jardin, j’ai bien ratissé la terre, l’ai tassée, arrosée, et pieds nus j’ai imprimé dans le sol mes propres empreintes de pieds !

De tout cela il va émerger quelque chose : depuis je dessine, je décalque, j’inverse, et j’avance, bien.

 

Tagué , , ,

La vie de la bergerie : un stage, du bois, des crêpes

un nouveau stage s’achève à La Bergerie, mêlant débutante et confirmées,
dans une ambiance chaleureuse et conviviale.
On a travaillé techniques, de gravure et d’imprimerie, sans oublier
les presses, l’outil le plus difficile à aborder : comment imprimer ?
De retour chez soi, on n’a pas forcément « la » presse idéale, alors on
essaye les différentes manières d’imprimer : à plat, sur la « presse de
notaire » avec les rouleaux, sur presse à épreuve ou simplement
à la main avec un rouleau caoutchouc.

Tagué , , , , ,

histoire de boite linogravée

 

Une histoire de boites !

Mais cette fois, en linogravure !

Il y a quelque temps, ma caisse à outils

traînait à l ‘entrée de l’atelier, sous le soleil,

je l’ai dessinée et commencé à graver,

puis passé à autre chose, et maintenant,

comme je n’ai pas gravé depuis longtemps,

je m’y suis remis,

et me suis rendu compte du format de la plaque :

30/40 cm, pour moi c’est grand !

Mais j’en suis venu à bout,

et j’ai ajouté mes petits points blancs,

qui sont actuellement comme ma signature passagère !

 

 

Tagué , ,

le Bla-bla des vélos !

 

Après la douce mais prenante folie de la Foire Culturelle Saint Jacques, qui m’a pris, arraché, dérobé, et gentiment emprunté pas mal et même beaucoup de temps et d’énergie, je retrouve mon atelier !

Ouaaaaah !

Et devinez ! C’est comme si je l’avais laissé hier, il y a une heure, allez, quelques minutes.

La création picturale me manquait terriblement, alors plutôt que de me reposer un peu, j’ai bondi sur mes gouges, sauté sur une gravure en cours, et me suis élancé sur la grande presse pour imprimer !

Eh oui, c’est comme ça, faut pas laisser les artistes trop longtemps trop loin de leur antre créatif, c’est trop dur !

Voici donc le résultat : « Le bla-bla des vélos »

 

Pour un re-début, ça va !

Tagué , , ,

Steampunklinocut

Hé Hé, voici ma première gravure steampunk

J’étais steampunk et ne le savais pas !

Waaaaah !

Bon, si c’est récupérer de vieilles presses

les réparer, les modifier (un peu)

et les faire fonctionner, alors d’accord,

va pour ça !

Du coup je me suis un peu documenté,

et ma foi, ça colle assez bien  

avec ce que je fais en ce moment !

Par exemple,

on prépare la foire culturelle Saint Jacques,

sur le thème des voyages extraordinaires

et j’ai créé l’affiche, linogravé un ballon,

et un sous marin.

 ***

Et là, tout de suite,

j’ai encadré mon estampe qui imagine Jules Verne,

ici, Aux Touches, venant inspecter le site de la foire !

Et coup de chance imprévu,

mon voisin est venu me donner un vieux cadre

dont il se débarrassait : steampunk à souhait !

 

Tagué , , , , , , , ,

Gravure sur l’eau, avec Cornélia

 

Après les Journées Européennes des métiers d’art au Château de Goulaine, et les bonnes rencontres avec les artisans d’art et les artistes, retour au bercail de La Bergerie !

Je suis toujours et encore dans la préparation de la Foire Saint Jacques qui se déroulera le 14 mai sur le site du Mont Juillet Aux Touches, après la réalisation de l’affiche en commun, la rencontre sur le site avec le double de Jules Verne, et l’avant première du spectacle pour enfants !

Dimanche j’avais prévu d’aller à Blain, participer avec l’atelier de L’imprimerie Ancienne au château de la Groulais au salon du livre.

Ce qu’il y a de bien avec les prévisions, c’est que l’inattendu parfois s’en mêle : Céline rencontrée à Goulaine, allait mettre son bateau en cale sèche à Arzal, et passait donc par Blain Samedi : donc … voyage en péniche !

Le temps était beau, le soleil bien brillant, et tout bien calme, alors on a inauguré la gravure sur l’eau : grande première, j’avais rarement gravé et appris à graver dans une telle sérénité. Ça nous a donné des idées : un stage de gravure d’une journée sur l’eau, Erdre ou Canal !

Après une nuit à bord, débarquement pour le Château de Blain, un joyeux « pipe band » à l’accueil, et la journée à imprimer avec les collègues. J’avais préparé une typo : « livre » que j’ai encrée en utilisant ma technique d’ « Encres marbrées ».

Et en fin de journée, clin d’oeil, une petite délégation des « Amis de Goulaine » délaissant son château du même nom est venue à l’assaut de celui de Blain : vive l’art et la culture, les arts graphiques et les livres.

Je crois qu’on en a jamais eu autant besoin qu’en ce moment : « Aux Arts Citoyens ! »

 

Tagué , , , , , , , ,

Un stage de linogravure à la Bergerie

Le stage de Mars se termine !

Encore des bons moments,

joyeux et travailleurs.

La créativité, le talent et l’entraide

au rendez-vous,

avec l’humour, les rires et le sérieux.

La vie, quoi, la vraie.

 

 

 

Tagué , ,