Archives de Catégorie: linoleum

Deux danseurs, une presse, et la lino !

Bonjour !

Après mes toutes mes expos qui se sont succédées à un rythme très soutenu, je reprend goût à l’atelier, à la gravure, et aux presses !

La gravure tout d’abord : j’ai posé ma candidature à une expo pour 2019 sur le thème de la danse. Avant même les résultats de la sélection, je me suis pris au jeu : le thème m’intéresse, déjà j’avais quelques estampes de danseuses, et cet été j’avais photographié des couples dansant, avec l’idée d’en faire des gravures !

dessins danseurs.jpg

Alors du dessin, de la gravure sur lino et aujourd’hui l’impression. Impossible d’attendre quand la plaque est tirée, c’est comme le vin il faut la voir (!)

plaque coupke danseurs.jpg

J’envisage déjà d’installer mes petits danseurs en forêt, en ville, dans l’espace, ou dans les quatre éléments, on verra.

impression couple danseurs.jpg

couple danseurs.jpg

Et pendant tout cela, je suis allé récupérer une ancienne presse à vis, qui peut être utilisée, moyennant quelques adaptations, à l’impression de linos. Je lui ai adjoint un chariot et un « marbre » en bois, et l’ai repeinte en rouge basque et en gris .

la presse "pivoine".jpg

Je pense l’utiliser en animations lors de salons des métiers d’art pour imprimer du texte et des gravures. Je l’ai testée, et la pression est considérable : il faudra être très précis dans le dosage de la force !

Publicités
Tagué , , , , , , , , ,

Des gravures, des expos, la vie d’artiste !

J’ai retrouvé mon atelier, la gravure et l’imprimerie ! Quelle joie, après tout ce temps parti ailleurs, dans les expositions de l’été ! Bon, je préfère être ici, mais les expos sont utiles, nécessaires, bienvenues aussi : voir du monde, discuter, expliquer, et même pourquoi pas, vendre un peu !

Bien. J’ai commencé par imprimer « Mon Araignée », puis j’en ai découpé quelques-unes et les ai installées ensemble sur des fils tendus dans un cadre.

Mon araignée.jpg

L’idée c’est de les exposer dans des vitrines désaffectées. Les araignées, compagnes invisibles, s’emparent assez vite des lieux inoccupés : un sourire donc, avec de plus une déclinaison obligée du vocable :

  • Mon Araignée,
  • Mon Art régnait,
  • Mon Art est nié,
  • Mon Art est niais,
  • etc …

Et comme j’aime faire plusieurs choses à la fois, j’ai commencé la gravure de « Isadora » une jeune femme dont l’écharpe virevoltant, se prend dans des engrenages menaçants, mais qu’une main secourable équipée de ciseaux s’apprête à sauver … peut-être !

isadora début gravure.jpg

Cette gravure a mis un temps fou à se concevoir : au début je n’ai dessiné que le train d’engrenages d’une grue portuaire, puis j’ai ajouté la fille, et son écharpe, enfin la main secourable. Mais il fallait encore quelque chose. Quoi ?

Une couleur : l’écharpe, trop manifeste, mais sa robe, oui alors, et rouge ! Comme j’aime bien imprimer plusieurs couleurs ensemble, il fallait découper précisément la robe, le haut et le bas séparément, pour épargner le bras nu. C’est fait, la scie à chantourner bien réglée a suivi le trait.

J’ai commencé la gravure : la main et la robe, demain les engrenages …

Si je travaille bien, et que je me tiens à elle, « Isadora » sera imprimée à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain lors des journées du Patrimoine, les 15 et 16 Septembre, pour la toute première fois, et en public, j’aime bien les challenges !

Tagué , , , , , , , ,

linogravures : Dans les prés, Isadora et Benedictus

Un stage très cool s’achève à l’atelier : Lou ma petite fille s’est remarquablement investie, en décidant de me faire une gravure, précise, aux traits nerveux : une « locomotive fantasy ».

loco fantasy.jpg

Yann l’autre stagiaire s’est lancé dans la gravure d’une coquille Saint Jacques, qui lui a rappelé ses longues marches récentes, et d’une marine représentant des marins pêcheur calfatant leur bateau : une œuvre très graphique !

calfatage.jpg

Pour moi, une reprise créative, je dessine, beaucoup, et j’ai maintenant trois plaques presque prêtes à être gravées :

    • « la lectrice dans les prés », en grand modèle : une plaque de 30 par 40 cm. C’est une de mes images fétiches : les femmes en parlent tellement mieux que moi !

      cathy dans les prés n&b.jpg

    • « Isadora », dont l’écharpe prise dans des engrenages menaçants, risque de l’étrangler, mais finalement sauvée par une paire de ciseaux !

      isadora .jpg

    • Benedictus, une minuscule chorale sous l’immense colonnade d’une église imaginaire : la montée des voix vers le ciel !

benedictus 3.jpg

Je vais pouvoir passer des heures à graver, moi qui n’ai rien créé depuis trop longtemps !

Tagué , , , , , ,

Bientôt un stage à la Bergerie

Comme chaque année, j’ouvre mon atelier aux personnes qui veulent s’initier à la gravure en relief : sur lino, la linogravure ; ou sur bois, contreplaqué et médium.

Le prochain stage se déroulera du 22 au 24 juin, les vendredi, samedi et dimanche.

    • Le premier jour, nous abordons les bases de la gravure, par la réalisation d’une carte d’artiste de petit format : on dessine, on grave et on imprime dans la journée !
    • Le deuxième jour, c’est un peu plus orienté vers la technique : on prépare une plaque plus grande, et on consacre toute la journée à la gravure.
    • Le troisième et dernier jour, on s’intéresse à l’impression, sur les presses professionnelles de l’atelier, sur presses d’amateur, ou même à la main avec les outils correspondants, on compare aussi les papiers et les encres.
  • stages 2018.jpg

Il reste des places pour ce stage et les suivants. Ne tardez pas trop , je prend les inscriptions dans l’ordre des contacts, et je vais devoir bientôt ajuster mes tarifs, de nouvelles dispositions législatives m’obligent désormais à les augmenter dans le courant de cette année !

Tagué , , , , ,

Une écharpe devient harpe en linogravure !

Une harpe en forme d’écharpe

Bien que mon pouce gauche continue à bouder dans son coin, j’ai décidé de reprendre la gravure : les projets se bousculent, les harpes me harponnent dans leurs cordes, et l’inspiration ne faiblit pas : aujourd’hui je dessine, je reporte sur lino, et je grave « l’ ÉC-HARPE ».

J’ai dessiné une femme qui court sous le vent, son écharpe volant derrière elle comme une crosse de harpe !

Je n’ai pas trop tâtonné, la jeune femme est venue assez vite, je « voyais » déjà la harpe en elle !

gravure écharpe.jpg

Tagué , , , , ,

La linogravure revisite la harpe

Bonjour !

Le temps bizarre de ces derniers jours oblige à être à l’intérieur : travailler, fainéanter, graver, dessiner, lire : tout cela !

En fait, je dessine, re-dessine, photographie mes dessins, les modifie, pour arriver à ce que « je sentais » un visage apparaissant dans les cordes d’une harpe, comme une inspiration Dali revisitée par un graveur.

projet harpe.jpg

Mais bien une créa, dont le dessin me plaît bien, mais dont la gravure va s’emparer, pour donner tout autre chose : la gravure en relief ne permet pas les traits fins des cordes et risque d’embrouiller le dessin initial, mais, mais, mais aussi d’apporter son style, sa signature, son effet, et peut-être gagner en évocation :

dessin plaque harpe.jpg

c’est l’impression qui le dira, en ce moment, je « patauge » dans un entrelacs de traits, et me perd un peu dans une abstraction surprenante, un peu surréaliste, heureusement, il y a la harpe, très figurative qui me sort de là !

début gravure harpe.JPG

gravure harpe cuisine !.JPG

Tagué , , , ,

Impression de l’affiche de la Saint-Jacques à l’atelier : lino et typo

impression-de-laffiche-de-la-saint-jacques-le-samedi-11-fevrier-2017

***

L’atelier, ce samedi, bruissait de multiples sonorités :

d’abord, assez tôt l’allumage du poêle à bois

et le crépitement des bûches.

Ensuite avec l’arrivée de ma collègue graphiste

une discussion impromptue sur les derniers

préparatifs de la forme à imprimer.

Puis, à l’arrivée des premières Imprimeures

l’ impression des premières affiches,

avec les rires et les exclamations

Aux sonorités se mêlent ensuite

les odeurs d’encre, le bruissement

des rouleaux, les interrogations et les conseils !

On a fini dans le temps qu’on s’était

imparti, avec la quantité retenue pour

cette première journée d’impression.

Le soir, les claies de séchage étaient

chargées de quatre vingt exemplaires.

Il en faut encore quatre vingt dix et

ce sera bon, pour le premier

passage : car on a décidé d’imprimer

une jolie frise d’étoiles dorées

sur les bandeaux rouges !

Tagué , , , , , , , ,

Linogravure de confitures

confitures

 

Après « les gamelles » je reste

dans la cuisine

avec les étagères à confitures !

linogravure en Noir et Blanc

30/40 sur papier écru 40/50

Tagué , , ,

Les outils du jardin, une nouvelle linogravure !

ourils-du-jardin

Les objets du quotidien

qui nous entourent

perdent tout doucement

jusqu’à leur identité.

On passe près d’eux sans un regard

on ne les voit même plus.

***

Sauf qu’à un moment,

ils surgissent, imprévus, inattendus,

et on les regarde enfin !

Ce qui m’est arrivé avec le vieux

vélo de l’atelier, et son pédalier.

***

J’ai pris une conscience aiguë

de leur existence réelle et

alors, je les regarde :

Et les outils du jardin,

accrochés n’importe comment

sous le hangar, prennent soudain

une existence insoupçonnée.

***

Je les photographie, les dessine,

les grave et les imprime dans une

sorte de frénésie extatique !

Et les voici : une linogravure

de 26/36 tirée sur papier

écru 180g de 40/50 !

Tagué ,
Publicités