Archives de Catégorie: typographie

Un livre d'artiste en linogravure, typographie et bois : "la boîte à outils"

Depuis longtemps déjà, je m’intéresse aux livres. Aux livre d’artiste aussi : lorsque je créais des jouets en bois, j’avais « inventé » des livres-jeux, des livres-jouets. Et maintenant, avec la linogravure, la typographie et l’imprimerie, la boucle se ferme : je peux réaliser de bout en bout le livre qui m’arrive en pensée !

Je suis dans l’atelier de mes premières amours : les jouets. J’ai encore les machines et les outils du bois : les miens et ceux légués par mon père et mon grand père ébénistes tous les deux. Alors tout naturellement, le livre que je prépare c’est « la boîte à outils » Et comme il faut bien le ranger, ce sera dans une vraie petite boîte en bois, avec lanière en cuir et couvercle.

Tagué , ,

Le Noël de la Bergerie : de la linogravure !

C’est la fin de l’année, alors à l’atelier, c’est un peu l’effervescence. Il faut préparer la porte ouverte de Noël. D’abord une affiche, distribuée dans les commerces alentour :

Tagué , , ,

Un rêve de Père Noël !

Il me restait à graver le Père Noël et sa belle, c’est fait, il fallait aussi choisir sa couleur, à elle ! J’ai dilué le rouge « coquelicot » du Père Noël dans un « blanc transparent » sans trop mélanger les deux : on a l’impression un peu évanescente d’un contour au pinceau…

Et comme je suis dans le rouge, j’en profite pour préparer ma carte de voeux 2020 : forcément l’une de mes dernières acquisition, la police « cursive » en corps 36 pour le texte en noir, et « 2020 » écrit en caractères orphelins trouvés dans un cartons de « vrac », pas trop abimés, et très originaux ! Je n’avais pas de « y » pour Caty, un « i » fait l’affaire en attendant : j’ai meulé à la mini fraise le haut d’un « g » et un beau « y » est né pour les cartes suivantes !

Tagué ,

Les 10 ans de ma Deberny & Peignot (suite)

La suite de la vie en atelier de ma grande presse :

Pendant les années 2014/2015.

Beaucoup de stages ces années-là.

Les affiches de la foire culturelle « Saint Jacques » réalisées à l’atelier.

Et en 2014, l’arrivée au Musée de l’imprimerie de Blain, où j’officie désormais sur une autre Deberny & Peignot, à peine plus petite, inaugurée par ma petite-fille pas peu fière de son exploit !

L’affiche de la Foire Saint Jacques
Les typo du musée de l’imprimerie de Blain à l’atelier !
Un stage de gravure efficace !
Les chevaux de feu
L’enfant au cerf volant, une gravure-puzzle
Brooklyn bridge, une gravure qui a l’air d’une peinture !
Les 20 ans du musée de Blain, Vivi très fière, imprime
Un stage très sérieux
et pour finir, « les filles du vent »

Tagué , , ,

De la linogravure avec ma grande presse typo Deberny & Peignot

Je continue donc de fêter les 10 années de bonnes et loyales impressions de linogravure par ma grande presse. Je poste ci dessous une bonne dizaine d’images de ces impressions sur deux ans : 2012 & 2013. Avec l’arrivée d’une presse à rouleaux-en bois, et pour finir l’impression de la première affiche de la Foire Saint Jacques aux Touches avec les bénévoles de l’association.

Tagué , ,

Un livre d’artiste en linogravure et en typographie au plomb

Depuis quelque temps, j’ajoute des textes à mes linogravures : des titres, ou des poèmes, alors, forcément, l’idée est venue de réunir des gravures ensemble, et mieux encore, de graver et d’écrire en fonction d’un recueil.

C’est donc en pensant à un livre d’artiste que je grave, je compose et j’imprime en ce moment à l’atelier. Mais, quand tout cela se met en place, d’autres idées surgissent, et c’est donc à deux livres que je me suis « attelé ». Le premier s’intéresse aux animaux de mon entourage, le deuxième aux outils de ma boite à outils.

Je vous présente, aujourd’hui, la réalisation d’une feuille : à gauche la page de texte, à droite une linogravure : aucun rapport entre les deux, puisqu’il s’agit de deux pages différentes du livre.

J’avais prévu un marteau, j’ai ajouté des clous, et une petite toile d’araignée, ça arrive, même dans les boites à outils utilisées ! Le marteau est noir et rouge : alors je l’ai découpé.

La toile d’araignée est gris-argenté, je l’ai découpée aussi, pour encrer séparément les pièces, mais les imprimer en une seule opération !

Tagué ,

ANNIVERSAIRE

Dixième anniversaire de la grande presse de l’atelier !

Il y a dix ans, jours pour jour, ma grande presse Deberny & Peignot arrivait à l’atelier, transportée de Bretagne aux Touches avec deux de mes enfants, heureux d’aider leur papa !

Je l’avais découverte pendant une petite semaine de vacances à Concarneau, par le plus grand des hasards. La gérante d’une petite imprimerie typographique située à côté de l’hôtel m’avait indiqué qu’un collègue se séparerait certainement d’une assez grande presse à affiches.

La rencontre avec le typographe fut ce qu’on peut appeler une belle rencontre, on a eu de suite plein de choses à partager, et je le sentais heureux aussi de savoir que sa presse allait à nouveau servir, sortir de sa léthargie, elle qui s’était arrêtée d’imprimer en 1985.

Et depuis 10 ans, la Deberny & Peignot trône dans l’atelier, et sert à tout, de la toute petite carte à la grande affiche, en passant par mes « grands formats » : elle accepte le papier en 60/84, en A1, en Colombier affiche …

Elle est arrivée le 1er Octobre 2009, l’année où j’ai vraiment commencé à graver en professionnel : la toute première impression fut : « le coq du clocher » effectuée « à l’arrache » la presse à peine installée.

Pendant tout ce mois d’anniversaire, je reviendrait année par année sur les impressions effectuées sur « La Deberny » et l’histoire de cette presse et de sa marque.

Tagué , ,

L’effervescence à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain

Ce matin, c’est l’effervescence au musée, il faut que tout soit prêt pour samedi, lors des journées du patrimoine ! Alors on s’occupe des derniers réglages : compositions typographiques à affiner, calage des presses, vérification du fonctionnement de la Linotype.

Tagué

La fête de l’estampe au château de Blain

13 GRAVEURS AU CHÂTEAU

Cette année encore, c’est dans le cadre majestueux du Château de La Groulaie que se déroulera à Blain la Fête nationale de l’Estampe. Une estampe, c’est une image obtenue par l’impression d’une matrice sur une feuille de papier .

Du 21 Mai au 2 Juin, 13 artistes graveurs réunis pour la circonstance, exposeront leurs œuvres dans la salle Anne de Bretagne au Château. 

En effet, le 26 Mai c’est l’anniversaire de l’Édit de Saint Jean de Luz par lequel le roi Louis XIV accordait aux graveurs du royaume la liberté d’exercer en dehors de toute corporation.

Partout en France, à cette date, les graveurs organisent leur manifestation, en atelier, galerie, musée, et à cette occasion, le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain se joint aux artistes graveurs pour marquer cette journée.

À Blain, nous serons 13 graveurs, 11 professionnels, et 2 jeunes pousses de 11 et 16 ans, mais qui gravent depuis longtemps. Parmi les graveurs, certains gravent « en relief » : le bois, le lino, d’autres « en creux » : le cuivre, le zinc, et certains mêlent la gravure et la typographie : nous offrons aux visiteurs un vaste panorama de la gravure telle qu’elle est pratiquée au XXI° siècle.

L’exposition proprement dite se déroule du 21 Mai au 2 Juin aux heures d’ouverture du château : de 14h à 18h30 en semaine, de 10h à 12h et de 14h à 18h30 le dimanche.

Les animations et démonstrations ont lieu les 25 et 26 Mai et le 2 Juin, toute la journée au Musée de l’Imprimerie Ancienne au Château. Les entrées sont libres et accessibles à tous.Pour le collectif, jpgraveur, artiste professionnel 

Tagué , , ,

Un dragon pour les enfants !

Youpi ! Me voilà de retour dans l’atelier, alors forcément je grave, je grave, vite, un peu vite, mais l’attente était trop forte : des expos , des animations, à l’extérieur, et pas assez d’atelier, de main, de tête, de cœur à l’ouvrage !

J’ai dessiné, gommé, recommencé : des dragons, trois dragons ! Et j’en ai choisi un pour commencer, parce que les autres viendront aussi, mais après.

C’est un dragons pour enfants, très graphique, que j’ai conçu en noir et blanc, avec une nouvelle petite balayeuse, qui lui envoie des mots dans la gueule ! Des mots qui n’ont rien à voir avec ceux que j’avais prévus : téléphone, tablette, console, télé … Les enfants m’ont dit mets plutôt ceux-ci : école, maths, cantine, ortho, poissons, histoire-géo, etc.

Ce que je fais pour l’instant : il y a deux autres dragons qui attendent les adultes !

Techniquement, je désire imprimer en trois couleurs en même temps : pas de soucis pour le dragon et la petite balayeuse, mais pour les mots c’est une autre histoire : ils sont en partie dans la … bouche en partie à l’extérieur, et quand je les sors du dragon, ils se défont. La solution c’est de faire une petite « boite » pour tenir les caractères pendant l’encrage !

J’ai fait les premiers essais ici, ça fonctionne bien, et j’embarque tout cela pour le Château de Blain ce week end : nous faisons avec le musée de l’imprimerie une animation-démonstration (encore une!) en public, à l’occasion du Salon du Livre. (samedi matin, dimanche toute la journée pour moi)

Tagué , ,