Archives de Tag: gravure en relief

Linogravure et livre-boîte

Ce matin travail physique dehors, enfin ! 
Pas trop de soleil, mais ébranchage de la haie du Sud, au grand air, ça fait du bien.
Cet après midi dans l’atelier ! quasi des vacances-travail : il n’y a pas d’urgence, rare dans notre monde : toutes les expos prévues s’annulent les unes après les autres, j’en suis au 20 avril et ça continue. 
Avec les amis du musée de l’imprimerie du château de Blain, on a aussi annulé la nôtre, les JEMA.
Je continue à penser, dessiner et graver les estampes du livre d’artiste que je prépare sur le thème des bateaux échoués. 
Aujourd’hui j’ai gravé une « carcasse » et dessiné un clair de lune et un marin à la longue vue. C’est un peu le bazar sur la table ! comme si je n’avais pas le temps de ranger : je crois que j’aime le désordre (bon faut pas trop s’en vanter non plus !)

Tagué , ,

Un peu, beaucoup, de bénévolat, mais quelle joie !

Depuis que nous avons relancé la foire Saint Jacques, foire culturelle, ici Aux Touches, je réalise l’affiche. Cette année, j’ai linogravé l’ensemble de la feuille, ne mettant que très peu de texte : le titre, la date, le lieu et le thème.

On a eu la chance avec nous : la communauté de communes à mis 24 abribus à notre disposition ! Alors on a scanné mon affiche, on l’a agrandie au format requis, et la voilà !

Si vous n’avez jamais croisé un graveur heureux, c’est le moment ! la foire c’est dans deux jours !

Tagué , ,

La passion de la linogravure

Bonjour !

Ma semaine fut bien chargée. Ce matin j’ai l’impression d’émerger d’une marée de sensations, de contacts, de travaux communs, de crises de fou-rires, d’explications techniques, de découvertes, bref un condensé de ce qui fait la vie…

Après mon immersion, genre mini résidence, en collège et la réalisation en commun sur le thème de l’ombre et la lumière, j’accueillais quatre femmes à l’atelier, pour une immersion dans mon domaine : la gravure en relief ; chacune avec son vécu, ses attentes, son propre talent.

on grave avril 18.jpg

Curieusement, pour moi, la fatigue vient après. Jamais pendant, heureusement, c’est ainsi que je me sens … bien.

On a tourné autour du dessin, du dessin à graver, de la gravure, et enfin de l’impression à la presse typographique.

on imprime 04:18.jpg

Je suis content : l’impression – fugitive – de servir à quelque chose dans notre monde parfois trop artificiel. Dans un bouquin de typographie, récemment lu ou relu, un ancien typo disait qu’il réalisait bien qu’il y a trois stades dans la vie : l’apprentissage, la mise en pratique, et la transmission.

Je le réalise de plus en plus aujourd’hui, et me sens « frère » des artistes du passé qui rassemblaient autour d’eux leurs « disciples ». Alors, bon vent, bonne route, bonnes impressions à vous mes quatre disciples de quelques jours !

Tagué , , , , , , , ,