Archives de Tag: gravure sur bois

Les gens sur le pont, avec ciel nuageux !

Les gens sur le pont, avec ciel nuageux …

J’avais en tête l’image d’un ciel avec

des traînées blanches de nuages

quand j’ai commencé à graver mes « gens sur le pont.

Plutôt que d’utiliser la technique de la « plaque perdue »

j’ai pensé graver deux plaques,

imprimées l’une après l’autre avec un bon repérage.

Alors pour changer un peu (!)

j’ai utilisé un bon vieux contreplaqué,

un peu abîmé, dont j’ai retravaillé les fibres.

Pour compliquer un peu les choses,

je l’ai ajusté dans le bas pour qu’il s’insère

juste sous les pieds des gens.

 

 

 

Tagué , , ,

INSOUCIANCE gravure sur bois en deux couleurs

 

Il y a peu, je réalisais une gravure sur bois pour un concours. Il ne fallait pas qu’elle soit publiée avant les résultats. Maintenant, c’est bon : j’ai pas été primé, mais je vous la présente !

C’est une gravure réalisée sur contreplaqué de mauvaise qualité : celui que je préfère quand je veux un fond « texturé ». Je voulais deux couleurs, alors j’ai gravé et découpé à la scie à chantourner à très fine lame.

 

insouciance 2

 

Elle me plaît bien, cette image, elle me rappelle la stupéfaction de ma petite fille outrée de voir les deux gars tranquillement nettoyer leur brouette et leurs truelles dans la Loire ! Mais elle est aussi très graphique : on était légèrement en hauteur, sur la cale d’appontage, et on n’a pas de ciel, juste l’eau qui coule.

J’ai imprimé les gars en noir, l’eau en gris, et le sol en dégradé de noir vers le gris.

Je me demande encore pourquoi j’ai pas été primé !

En réalité, je le sais, mes travailleurs contemporains insouciants, n’ont pas fait le poids devant des oeuvres qui avaient quasiment un siècle d’inspiration classique ! Et même divine pour certaines … Faut pas exagérer quand même, hein ?

Tagué , ,

Gravure sur bois : ça change de la lino

Une gravure sur contreplaqué : retour au bois !

Je prépare un concours de gravure, et j’ai choisi le contreplaqué, de qualité très moyenne, mais avec des couches bien épaisses.

Alors, je commence par l’affûtage des outils, cela va sans dire, et les dessins.

J’ai choisi des travailleurs insouciants, qui après le labeur sont allés laver leurs outils dans … la Loire ! Ma petite dernière était scandalisée, « ça ne se fait pas, hein ? C’est de la pollution ! »

Elle est dans le vrai, on pollue beaucoup, dans nos activités, malgré les dires et les règles.

Et elle m’a parlé cette vision : inconscience, insouciance, habitude, quotidien …

blain 2015 et insouciance cp

Alors voilà, une gravure pleine de questions, avec réponses à choisir dans toute la gamme, positive ou négative …

J’ai refait un croquis d’après les photos, et décidé d’utiliser ma scie à chantourner, pour avoir deux plaques encastrées : les hommes d’un côté, et la Loire de l’autre : deux couleurs possibles aussi, avec certainement du noir et du gris moyen, et peut-être un dégradé pour le quai.

Mais je n’oublie pas Blain et le musée de l’imprimerie, pour dimanche. J’ai repris les plaques de l’enfant et le cerf volant, et imprimé un mémo pour le placement des pièces dans la presse.

***

Tagué , , , ,

Immersion Madrilène

Immersion madrilène !

Il était temps, les vacances nécessaires sont enfin arrivées, c’était Madrid. Et Madrid c’est « le Prado » avec « Les ménines » et aussi « Goya, le « Musée de la reine Sofia » avec « Guernica », et … la vie nocturne espagnole !

On n’a pas été déçu, la rue est toujours pleine, de jour comme de nuit, les musées étaient bien comme on les imaginait, « Guernica » pour de vrai reste une expérience poignante, avec tout l’environnement iconographique des années sombres de la fin de la république…

Le musée « Thyssen », imprévu pour nous, recèle des richesses insoupçonnées, le mélange surprenant d’un collectionneur inspiré et très riche, avec : « Degas », « Renoir », « Gauguin », « Van gogh », et mon préféré « Edward Hopper » : Voir là aussi, et pour de vrai « Hotel room » dans son format, laisse comme une impression de bonheur !

Un centre d’art contemporain au « Palacio de Cibeles » qui mêle art moderne et architecture baroque au possible …

Et puis, le « Prado », un peu trop classique, mais si riche de ses collections, redécouverte de « Goya », de « Jérome Bosch » et du « Greco », et les éternelles « Ménines » de Velasquez.

Le dépaysement est total aussi avec l’architecture flamboyante de baroque et de « colossale finesse » ! On a même visité un temple égyptien !

espagne 2015

Alors la lino dans tout cela ?

Un tout petit peu de lino chez la reine Sofia, mais un Don Quichotte en bronze, qui se rappelle au bon souvenir du mien !

Retour à La Bergerie, un programme bien chargé : La « Journée de l’Imprimerie » au Musée de Blain : « Château de la Groulais », dimanche 11 Octobre, avec des démonstrations de presses, et pour moi une impression en direct de ma gravure « l’enfant au cerf volant » avec ses 18 pièces et ses 4 couleurs en un seul passage : une performance à ne pas rater pour ceux qui ne sont pas trop loin !

Ensuite, le week end suivant un stage à l’atelier pour trois jour consécutifs, le suivant étant prévu les 27, 28 et 29 Novembre.

Et si j’en ai le temps, une gravure sur bois, pour un concours dont je vous reparlerai.

Tagué , , , ,

art démo, c’est fini !

impression a d

Art démo c’est fini,

mais il reste

plein d’images

du phoenix gravé

bien sûr

mais aussi des oeuvres

éphémères des artistes

et ce reportage

de tv sur erdre

 http://www.tvsurerdre.fr/st-mars-du-desert-ladieu-a-la-mairie-par-art-demo/

Tagué , , , ,

Une gravure sur bois vraiment très humaine : le phoenix de st mars !

Eh bien voilà, c’est fini ! Encore une page qui se tourne ! Après trois jours intenses, de bonheur partagé, de fatigue aussi, un peu de nostalgie, déjà ! J’ai partagé, donné, reçu ! Des émotions, des rires, et aussi du sérieux. Ce sont surtout les enfants qui ont imprimé : d’abord toute une classe qui est venue, danser, piétiner, écrabouiller l’estampe, en musique, en rythme, dans la bonne humeur. Ensuite, pendant les deux autres jours, encore les enfants, connus et inconnus.

les enfants de st mars impriment

J’ai quasiment un « show », une performance totale, un spectacle : j’ai retrouvé le plaisir « de la scène », oublié depuis quelques années ! J’ai retrouvé aussi le plaisir de la mise en scène : combiner l’impression par les pieds des enfants, avec mes amis musiciens venus pour « le fun », avec la partie technique : l’encre, le papier, et la régularité de la pression. Tout cela en sécurité : pas de chutes, de salissures, de bousculades !

mes musicos !

impression du musée de blain

J’ai appris plein de nouvelles choses : comment dessiner, graver, imprimer en public avec la seule énergie humaine ! Par exemple, éviter que les pieds ne déchirent le papier, que ledit papier ne bouge, et connaître le temps de la pression ! Du jamais fait pour moi, une plongée dans l’impression,les yeux grands ouverts, et l’esprit bien en éveil.

le final de st mars

Voilà, c’est fini, les gravures sont à la hauteur de l’ouvrage fourni, c’est bon !

Tagué , , , , ,

« PRINT DANCE » à st mars, sur la gravure du phoenix !

La télé est venue à saint mars !

Alors on a dansé pour eux,

et inventé :

la « print dance »

 ça marche bien,

et le résultat est à la hauteur.

Tout ça augure bien

du week-end

Pascal !

télé st mars

Tagué ,

L’impression de la gravure sur bois du phoenix à st mars, suite du pas à pas

Le jour de l’impression est enfin arrivé !

Mes préoccupations :

Les encres sont elles compatibles, techniquement et graphiquement ?

Le bois, assez âgé, va-t-il résister à l’arrachage de l’encre grasse ?

La pression sera-t-elle assez forte et régulière ?

Je vous rassure j’ai passé une bonne nuit !

La veille j’avais testé les encres, leur association me plaît bien !

Alors ce matin, en route avec Lu ma disciple multi-tâches ! On a tout bien préparé, les encres, le repérage du papier, les adhésifs, le rouleau de vinyl, et après, dans l’après-midi en avant !

L’encrage se passe bien : dès le début, on ajoute quelques touches de rouge, et du noir sur les pattes et le bec.

23 mars st mars

Marina et Alice entament une valse bien enlevée, et on imprime !

Le résultat correspond bien à ce qu’on attendait : un oiseau bien dessiné, des couleurs franches, le veinage du bois bien présent, et pas un seul décollement du bois.

On est donc fins prêts pour le week end de Pâques, les 3, 4, et 5 avril prochain !

Tagué , , ,

Qui soulève la mairie, le retourne et la secoue pour nettoyer son plancher gravé ?

  • Qui soulève la mairie, la retourne et la secoue pour nettoyer le plancher gravé ???
  • C’EST JPGRAVEUR !!!

répond le coeur des enfants venus avec la classe de cm1-cm2 visiter la mairie investie par les artistes !

jpgraveur !

Dur dur de travailler avec les enfants ? Alors jouons avec eux, et la question est réglée. Ils ont pourtant posé pas mal de questions :

  • Vous êtes tous des art-tristes ?
  • Non, y en a qui sont plutôt … heu … heureux !
  • Un phoenix ça vit mille ans !
  • C’est un oiseau historique, des grecs quoi,
  • ça vit mille ans quand même !

J’ai  pu terminer l’oiseau en question, ils m’ont aidé à souffler dessus (d’où la phrase qui soulève la mairie … pour nettoyer le plancher gravé ?) jpgraveur leur a bien plu (le nom et le bonhomme aussi !)

le vent

J’ai nettoyé mon petit chantier, et pris rendez-vous pour mardi prochain : on fait un essai grandeur nature d’impression, avec calage du papier, encrages, mise en place des frisquettes (petits caches en papier pour éviter les débordements d’encre) essais de pressions, et pression par Marina (la chef) Marco (chef aussi) sous la direction musicale de Lucie (ma disciple multi-tâches!).

gravure finie

Donc pause dans le pas-à-pas … de danse, et à mardi !

Tagué , , , ,