Archives de Tag: woodcut

art démo, c’est fini !

impression a d

Art démo c’est fini,

mais il reste

plein d’images

du phoenix gravé

bien sûr

mais aussi des oeuvres

éphémères des artistes

et ce reportage

de tv sur erdre

 http://www.tvsurerdre.fr/st-mars-du-desert-ladieu-a-la-mairie-par-art-demo/

Publicités
Tagué , , , ,

La Gravure et « die Brücke »

Aujourd’hui, du sérieux, des références,

dans ce blog parfois trop exubérant,

on va écouter, lire plutôt Ernst Kirchner :

« Ce qui amène l’artiste au travail graphique

est peut-être le désir de fixer définitivement

la forme libre du dessin.

Par ailleurs, les manipulations techniques

libèrent en l’artiste des forces

qui ne se relèvent pas dans l’action

beaucoup plus facile de dessiner ou de peindre.

Le procédé mécanique de la gravure

unifie les différentes phases du travail.

Le travail de conception peut être à loisir

étalé dans le temps, sans courir de risques.

Il y a beaucoup de charme

à reprendre inlassablement

le travail pendant des semaines

ou des mois pour obtenir l’ultime expression,

ou perfection de la forme,

sans que la plaque perde rien de sa fraîcheur.

L’attrait mystérieux qui entoura

l’invention de la presse au Moyen Age

peut être ressenti, aujourd’hui encore,

par tous ceux qui s’intéressent sérieusement,

et jusque dans les détails de ce métier,

aux arts graphiques. »

(in Die Brücke 1905 – 1914, ed. Somogy)

Et en illustration, un extrait de

« Deux femmes assises » de Erich Heckel

 

deux femmes assises

 

Tagué , ,

Linogravure « à quoi pensent les New Yorkais ? »

Ce matin debout de bonne heure (si si ça arrive !) et dans l’atelier :

ma grande plaque de lino « à quoi pensent les New Yorkais ? »

me semblait voilée hier donc problème à régler ;

heureusement ce n’était que le support en bois massif

glissé en dessous qui avait bougé .

Aux grands maux les grands remèdes,

j’ai réalisé que certains de mes lingots en alu

avaient exactement la même épaisseur

que les cales de bois que je place sous mes linos.

Donc problème réglé !

J’ai commencé les tirages : tout va bien,

alors j’ai décidé d’imprimer sur papier épais,

d’abord un 200 grammes,

et ensuite un 300 grammes à grain fin,

et le résultat me plaît vraiment bien

il est tard demain je m’occupe

de mon deuxième week end de portes ouvertes

où je l’espère les visiteurs seront plus nombreux,

l’article que me consacre Ouest France fera certainement bouger

quelques curieux, amateurs, intéressés, et même passionnés ?

Tagué , , , ,

La main, l’intelligence et le coeur …

C’est le changement d’année,

des instants propices à la réflexion,

sur le temps qui passe, et les projets d’avenir.

C’est  le moment que choisit

le journaliste de Ouest France

pour m’interroger sur mon activité :

Témoignage

Jean-Pierre Coasne, fort de sa sensibilité artistique et doué d’une compétence pédagogique, renoue, dans son atelier de la Bergerie, avec la réalité des choses simples en pratiquant la gravure.

« Quand je fabriquais des jouets en bois, à Noël, c’était l’exubérance des journées de travail bien longues et le plaisir de faire plaisir. Aujourd’hui, cette période est plus calme, détendue. J’ai arrêté la fabrication de jouets en bois quand la concurrence des pays asiatiques est devenue trop forte.

J’ai eu l’opportunité de trouver un travail d’enseignant en communication. Comme on ne s’improvise pas vraiment prof, j’ai passé une licence de sciences de l’éducation et j’ai enseigné, pendant douze ans, la publicité et la communication.

J’ai, à nouveau, changé d’orientation quand, la crise venant, mon école a licencié ses profs. En 2006, je me suis retrouvé, douze ans après, dans l’atelier de mon premier projet, cette fois pour graver le bois, le lino et le contreplaqué.

Aujourd’hui, je renoue avec mes racines. Mon père et mon grand-père étaient ébénistes, mes tantes sculptrices sur bois. Toute mon enfance a été baignée de copeaux, de bois et d’histoires d’artisans.

J’ai eu la chance de suivre une formation de graveur. Ce qui aurait pu être un loisir s’est transformé en une véritable activité. Je me réalise pleinement dans cet art d’autant que je développe, depuis cette année, des stages à l’atelier et des animations à l’extérieur. Cette facette de mon activité vient combler le manque de contacts et la solitude de l’atelier. Elle me permet de continuer à transmettre mon savoir.

Comme j’ai eu la chance de rencontrer des professionnels de l’imprimerie, quand j’étais professeur de publicité, j’ai noué des contacts et appris aussi beaucoup auprès d’eux. Maintenant que je pratique la gravure, je l’associe à la typographie matérielle : j’utilise des presses typographiques et des caractères en plomb, mais aussi en plastique et en bois, avec les enfants.

Après avoir gravé des paysages, des images de la ville, j’y ai peu à peu introduit les gens. Ma gravure s’oriente désormais vers la vie, l’humain, le social. J’associe à mes gravures de courts textes, provenant de la vie quotidienne, de mots d’enfants, de réflexions sur notre époque. Pour les fêtes de fin d’année, j’ai réalisé des cartes de voeux en utilisant des personnages gravés, à l’occasion d’animations avec des enfants.

À l’heure d’internet, du multimédia, de l’informatique et d’un monde de plus en plus virtuel, je crois qu’on ressent tous le besoin de renouer avec la réalité des choses simples. »

Contact. Atelier de Jean-Pierre Coasne, la Bergerie, route de Trans-sur-Erdre, 44 390 Les Touches ; tél. 02 40 72 41 41 – jp.graveur@orange.fr.


Tagué , , , , ,

Exposition Empreintes et Mémoire à Pont-Scorff

à  Pont Scorff

dans le Morbihan

Près de Lorient

la Cour des Métiers d’Art

ouvre son espace à 4 graveurs

chacun avec son style,  sa technique

particuliers : Ellem grave le plomb, MH Lorcy

le plexiglas, MF Hachet de Salins imprime colle et grave,

et moi même je présente la linogravure et la gravure sur bois.

le vernissage s’est déroulé vendredi 1° octobre

et l’expo dure jusqu’au 14 novembre

Le télégramme s’est fait l’écho

de notre manifestation :

Et aussi Ouest France :


Tagué ,

Impression d’empreintes

L’écorce des arbres,

les chênes et les frênes,

profondément crevassée,

est telle une gravure naturelle :

les balades en forêt

en bord de Loire

ou simplement

dans le pré

derrière

la maison

m’appellent

à imprimer ces motifs.

Ce matin, le ciel clair, bleu, lumineux

m’incite à sortir, donc à imprimer dehors !

l’écorce du petit chêne fera l’affaire :

j’installe tout mon petit bazar sur une table

et c’est parti !

le résultat me surprend

le format est trop petit, et le veinage

ne s’étend pas assez sur la feuille :

Une planche de chêne usée par la pluie

traînait dans le tas de bois à brûler

le veinage plus resserré semble mieux se prêter

à une impression manuelle : un bon brossage énergique

et j’encre au rouleau comme pour une gravure en relief classique :

Youpi !

c’est ce que j’attendais :

une empreinte imprimée empruntée au chêne !


Tagué ,

bois gravé : New York *** woodcut New York

L’une de mes premières gravures, New York est toute petite !

Ma grande presse permet des formats allongés intéressants

et cette fois, je vais graver Manhattan dans sa longueur,

les hauts buildings attendront un peu !

Dessin :

One of my first linocuts, New York is very small !

My new bigger press allows longer sizes

so now, I can carve Manhattan in its length ,

the high skyscrapers will have to wait a while !

Drawing :

découpage :

cutting :

essais de gravure

sur une chute de bois :

test of carving

on a piece of wood

puis gravure

sur la plaque :

then carving

on the block

et enfin

encrage

and then

inking

et la première gravure sort de la presse

and the first printing is coming out

je suis fier et soulagé en même temps !

I’m proud and relieved  at the same time !

and suddenly,

the empire state building

becomes

in wood !

Tagué

Exposition de linogravures à Oudon

A Oudon en bord de Loire, l’atelier des arts

au 57 rue Alphonse Fouschard

ouvre ses portes à la linogravure !


Le cadre est splendide, et la place ne manque pas


avec deux autres artistes nous exposons pendant 15 jours,

et les samedi et dimanche 7 et 8 Août je propose une animation :

l’impression de linogravures sur presse typographique.

La presse locale bien relayée

s’est faite l’écho de notre expo :

et Ouest France me consacre

un article bien documenté :


pour l’occasion j’avais fait un tirage spécial :

amis visiteurs :

expo visible jusqu’au 15 août

avant de me retrouver au croisic :


Tagué , , ,