Archives de Catégorie: la vie de la bergerie

La linogravure revisite la harpe

Bonjour !

Le temps bizarre de ces derniers jours oblige à être à l’intérieur : travailler, fainéanter, graver, dessiner, lire : tout cela !

En fait, je dessine, re-dessine, photographie mes dessins, les modifie, pour arriver à ce que « je sentais » un visage apparaissant dans les cordes d’une harpe, comme une inspiration Dali revisitée par un graveur.

projet harpe.jpg

Mais bien une créa, dont le dessin me plaît bien, mais dont la gravure va s’emparer, pour donner tout autre chose : la gravure en relief ne permet pas les traits fins des cordes et risque d’embrouiller le dessin initial, mais, mais, mais aussi d’apporter son style, sa signature, son effet, et peut-être gagner en évocation :

dessin plaque harpe.jpg

c’est l’impression qui le dira, en ce moment, je « patauge » dans un entrelacs de traits, et me perd un peu dans une abstraction surprenante, un peu surréaliste, heureusement, il y a la harpe, très figurative qui me sort de là !

début gravure harpe.JPG

gravure harpe cuisine !.JPG

Publicités
Tagué , , , ,

Des Nouvelles de l’atelier en février !

Bonjour !

Mon fidèle ordinateur, un peu vieux, ne me permettait plus d’accéder à mon compte jpgraveur : il me fallait demander l’aide de mes amis pour utiliser leur micro et rédiger mes articles.

Mais c’est fini, et vous allez enfin (!) recevoir régulièrement des nouvelles de l’atelier de La Bergerie.

Bien, je travaille en ce moment encore sur des trains, et les premières impressions de ma loco-fermeture éclair sont faites : j’ai retouché la gravure, trop symétrique, désaxée, et je me propose d’imprimer la semaine prochaine.

loco zip

En même temps, je travaille pour l’une de mes petites filles qui m’a demandé un repose pied afin qu’elle puisse jouer confortablement avec son clavier : j’ai exaucé ses vœux et fabriqué un bel objet, baroque, kitsch, et musical.

repose-pied violette.JPG

La semaine prochaine, j’interviens en Lycée professionnel, et nous allons mêler nos talents, et imprimer ensemble un paysage forestier dans chacun des thèmes suivants : l’air, l’eau, et la terre, le feu. J’ai préparé la gravure de « fond », les lycéens et lycéennes vont la peupler avec leurs créations individuelles : affaire à suivre !

Tagué , ,

Bientôt noël à la Bergerie

Sur mon dernier article, j’étais resté sur mon attirance vers l’univers Steampunk, cette « sous-culture » rétro-futuriste. En y réfléchissant, bien, je reconnais que je suis attiré par les vieilles machines, leurs mécanismes bien visibles, les engrenages luisant d’huile, et les mouvements saccadés des bielles et des cames de mon antique presse « Tip Top ».

Alors, ma nouvelle carte professionnelle portera une loco !

Comme je fais des Portes Ouvertes à l’atelier à l’occasion des fêtes de fin d’année, j’ai préparé une affiche, et cette année, mon visuel sera un Père Noël un peu spécial : comme il ne peut plus se promener en traîneau avec ses rennes, en raison du réchauffement climatique, il a choisi une motocyclette, équipée d’un pot d’échappement qui expulse les cadeaux , un peu rock’n roll !

Tagué , , , ,

Stages, gravures et animations typographiques

Après m’être bien investi dans l’animation

au musée de l’imprimerie de Blain,

je repars dans un stage

avec trois graveurs

on oeuvre sur Valloton et l’abstraction,

en noir et blanc, et le résultat est

à la hauteur des attentes !

***

Comme je n’ai pas gravé depuis longtemps

(pour moi, quelques jours c’est … longtemps)

je dessine, re-dessine, une petite

flûtiste, m’inspirant de ma petite fille,

et encore une fois, un train s’invite,

préparation flûtiste à la loco

et l’inspiration aidant – ici, c’est

vraiment à propos, avec flûte et loco à vapeur –

je crée une gravure associant les deux

thèmes, instrument à vent, et locomotive

à vapeur ! C’est « la charmeuse de train »

gravure charmeuse de train

Décidément les trains me poursuivent,

des « chevaux de feu », en passant par

« le retard du chef de gare ».

Souffle

***

Et pour repartir un peu dans le bénévolat,

ce week-end, on a fait une animation au

Salon du Livre de Châteaubriant

avec le Musée de l’imprimerie de Blain,

qui a déplacé quelques presses là-bas !

estampe sous la presse

Je crois que je vais continuer dans les trains,

les locos à vapeur m’impressionnent bien !

Quelque part je me sens

Steampunk !

Enfin, steampunk…

Tendance : rétro-futuriste,

section : fantasy,

sous section : lino-graveur,

département : amusant, 

tiroir : pas sérieusement,

case : on rigole !

Tagué , , , ,

En linogravure, la deuxième impression peut être la bonne !

Bonjour !

Je vais vous parler de l’impression, et aujourd’hui, des moyens de « texturer » les estampes.

Quand on imprime de façon classique, on utilise un rouleau encreur, de l’encre typographique, que l’on étale en un film mince sur la plaque gravée, et on presse.

Récemment, pour nettoyer une plaque qui m’avait servi à imprimer du tissu très épais, avec un tissage bien marqué, j’ai utilisé une feuille de brouillon pour le nettoyage, l’ai imprimée avec la presse, et l’impression fut assez extraordinaire : la plaque avait gardé les marques du tissu !

Aussitôt, j’ai pris un tissu encore plus épais avec un entrecroisement de fils très marqué, je l’ai imprimé une première fois avec la plaque, puis j’ai imprimé une feuille de papier avec la même plaque, sans la ré-encrer, et j’ai eu une impression de l’estampe qui semblait être imprimée sur tissu.

Depuis j’essaye divers motif en léger relief : je prend une plaque de lino, l’encre et imprime une première fois une feuille de papier aquarelle bien texturé, puis sans encrer à nouveau la plaque, j’imprime une feuille de papier avec un peu de grain, et j’obtiens un effet de « reliefs » sur le papier.

Je viens d’utiliser cette technique pour imprimer des traces de pieds nus.

Je cherchais à obtenir une impression d’empreintes sur du sable, alors c’est ce que j’ai fait, en gravant une plaque en négatif de la trace d’un pied, et en utilisant pour la première impression un papier Canson « C » à grain, et sans ré-encrer, j’ai imprimé l’estampe définitive.

 

 

La gravure obtenue donne vraiment l’impression d’une trace de pas dans le sable. Curieusement, la troisième impression fonctionne encore, et donne un effet « vaporeux » très intéressant. J’ai l’impression (ravi du jeu de mot) d’utiliser la « mémoire » de la première impression pour la deuxième, comme quoi la première impression n’est pas forcément la bonne (un bon sujet dissertation!)

 

Tagué , , , ,

La vie de la bergerie : un stage, du bois, des crêpes

un nouveau stage s’achève à La Bergerie, mêlant débutante et confirmées,
dans une ambiance chaleureuse et conviviale.
On a travaillé techniques, de gravure et d’imprimerie, sans oublier
les presses, l’outil le plus difficile à aborder : comment imprimer ?
De retour chez soi, on n’a pas forcément « la » presse idéale, alors on
essaye les différentes manières d’imprimer : à plat, sur la « presse de
notaire » avec les rouleaux, sur presse à épreuve ou simplement
à la main avec un rouleau caoutchouc.

Tagué , , , , ,

le Bla-bla des vélos !

 

Après la douce mais prenante folie de la Foire Culturelle Saint Jacques, qui m’a pris, arraché, dérobé, et gentiment emprunté pas mal et même beaucoup de temps et d’énergie, je retrouve mon atelier !

Ouaaaaah !

Et devinez ! C’est comme si je l’avais laissé hier, il y a une heure, allez, quelques minutes.

La création picturale me manquait terriblement, alors plutôt que de me reposer un peu, j’ai bondi sur mes gouges, sauté sur une gravure en cours, et me suis élancé sur la grande presse pour imprimer !

Eh oui, c’est comme ça, faut pas laisser les artistes trop longtemps trop loin de leur antre créatif, c’est trop dur !

Voici donc le résultat : « Le bla-bla des vélos »

 

Pour un re-début, ça va !

Tagué , , ,

Steampunklinocut

Hé Hé, voici ma première gravure steampunk

J’étais steampunk et ne le savais pas !

Waaaaah !

Bon, si c’est récupérer de vieilles presses

les réparer, les modifier (un peu)

et les faire fonctionner, alors d’accord,

va pour ça !

Du coup je me suis un peu documenté,

et ma foi, ça colle assez bien  

avec ce que je fais en ce moment !

Par exemple,

on prépare la foire culturelle Saint Jacques,

sur le thème des voyages extraordinaires

et j’ai créé l’affiche, linogravé un ballon,

et un sous marin.

 ***

Et là, tout de suite,

j’ai encadré mon estampe qui imagine Jules Verne,

ici, Aux Touches, venant inspecter le site de la foire !

Et coup de chance imprévu,

mon voisin est venu me donner un vieux cadre

dont il se débarrassait : steampunk à souhait !

 

Tagué , , , , , , , ,

Gravure sur l’eau, avec Cornélia

 

Après les Journées Européennes des métiers d’art au Château de Goulaine, et les bonnes rencontres avec les artisans d’art et les artistes, retour au bercail de La Bergerie !

Je suis toujours et encore dans la préparation de la Foire Saint Jacques qui se déroulera le 14 mai sur le site du Mont Juillet Aux Touches, après la réalisation de l’affiche en commun, la rencontre sur le site avec le double de Jules Verne, et l’avant première du spectacle pour enfants !

Dimanche j’avais prévu d’aller à Blain, participer avec l’atelier de L’imprimerie Ancienne au château de la Groulais au salon du livre.

Ce qu’il y a de bien avec les prévisions, c’est que l’inattendu parfois s’en mêle : Céline rencontrée à Goulaine, allait mettre son bateau en cale sèche à Arzal, et passait donc par Blain Samedi : donc … voyage en péniche !

Le temps était beau, le soleil bien brillant, et tout bien calme, alors on a inauguré la gravure sur l’eau : grande première, j’avais rarement gravé et appris à graver dans une telle sérénité. Ça nous a donné des idées : un stage de gravure d’une journée sur l’eau, Erdre ou Canal !

Après une nuit à bord, débarquement pour le Château de Blain, un joyeux « pipe band » à l’accueil, et la journée à imprimer avec les collègues. J’avais préparé une typo : « livre » que j’ai encrée en utilisant ma technique d’ « Encres marbrées ».

Et en fin de journée, clin d’oeil, une petite délégation des « Amis de Goulaine » délaissant son château du même nom est venue à l’assaut de celui de Blain : vive l’art et la culture, les arts graphiques et les livres.

Je crois qu’on en a jamais eu autant besoin qu’en ce moment : « Aux Arts Citoyens ! »

 

Tagué , , , , , , , ,

Un stage de linogravure à la Bergerie

Le stage de Mars se termine !

Encore des bons moments,

joyeux et travailleurs.

La créativité, le talent et l’entraide

au rendez-vous,

avec l’humour, les rires et le sérieux.

La vie, quoi, la vraie.

 

 

 

Tagué , ,
Publicités