Archives Mensuelles: mars 2013

Imprimer du grillage sur une linogravure

Enfin, les oies imprimées sont sèches,

comme les chaussettes de l’archiduchesse,

alors vient le temps de la gravure du grillage,

en repérage.

Quand le papier est tiré à sec,

pas de problème, le grillage s’imprime bien.

Mais quand il est mouillé,

la gravure s’imprime deux fois,

avec un très léger décalage : que se passe-t-il ?

Pensées, cogitations, exploration :

le fil du grillage est rond :

quand le papier est mouillé,

il attaque une fois en poussant, et une fois en tirant,

mais de plus, il enveloppe légèrement le fil :

c’est du moins ce que je crois,

alors j’imprime en poussant, retire la feuille,

qui est alors parfaitement imprimée,

et j’essaye sur la presse typo

d’imprimer la feuille suivante en tirant,

et surprise, ça marche aussi !

qui a dit qu’imprimer était facile ?

les oies et le grillage

Publicités
Tagué , ,

Pour la Foire Saint Jacques, une affiche avec de la linogravure

Pour la deuxième année de la Foire Saint-Jacques

aux Touches, nous avons décidé,

une fois de plus de réaliser l’affiche

en typographie au bois et au plomb,

tirée à la main

sur presse typographique Deberny & Peignot.

***

Mais comme on avait déjà pratiqué,

on a développé un peu les choses,

et j’ai offert aux organisateurs de réaliser

eux même le visuel de l’affiche, à l’atelier.

***

st jack 1

***

Comme cette année

il s’agit de réaliser sur le site du Mont Juillet

des carrés de jardin,

nous avons gravé six carrés de légumes,

fruits, ou fleurs.

***

st jack 2

***

Après une matinée studieuse,

l’ambiance s’est soudainement détendue

quand les premières impressions sont apparues :

l’affiche devrait avoir très bonne allure !

***

Tagué , , , , , ,

Oies et coq linogravés

Après avoir gravé les oies,

et fait quelques essais avec la nouvelle presse,

bref, les avoir passées dans l’essoreuse,

j’ai repris ma presse typographique,

pour bénéficier du registre,

le repérage quasi automatique,

puisque je veux faire deux passage,

un pour les couleurs, et l’autre pour le grillage.

J’ai aussi commencé à graver mon coq blanc,

puisque je semble être entré dans ma période volailles !

oies & coq

Mais demain c’est l’atelier gravure

avec les poteaux de la Saint Jacques,

la foire annuelle des Touches,

alors il faut ranger, balayer, et tout installer

pour ce petit monde de bénévoles

qui va graver les visuels de notre affiche,

et que Cathy me dit que c’est tout pour aujourd’hui ! 

 

Tagué , , , ,

Presseuse et les oies

Presseuse, ma nouvelle presse,

a passé sa première nuit à l’atelier,

et ce matin, de bon matin,

j’étais à pied d’oeuvre pour les premier essais.

Tout d’abord, j’ai gravé un lino, dont le dessin était prêt :

deux oies qui jouent ensemble avec leur cou bien tordu !

impression des oies

Les premiers essais ont demandé de la réflexion :

la presse imprime bien,

mais le papier bouge un peu en sortie,

il a fallu jouer avec la pression,

ajouter des rails de guidage,

enlever le lange,

et passer le papier bien sec !

Le résultat est à la hauteur, et augure bien de l’avenir.

Tagué , , , , ,

PRESSEUSE !

PRESSEUSE,

ma nouvelle presse, est enfin arrivée à l’atelier !

Après quelques péripéties météorologiques,

puisque nous sommes allés,

Cathy et moi,

la chercher en Normandie,

au Nord de Saint Lô,

là où le temps s’est soudainement mis à la neige,

au vent, aux bourrasques,

bref, ça ne pouvait guère être pire !

***

 On a donc abrégé notre séjour,

se promettant de revenir au beau temps,

(si, si, il parait qu’il peut faire beau en Normandie !)

On a donc quitté notre charmante hôtesse à regret

et sommes revenus vers des temps plus cléments,

après avoir chargé ma « presseuse »

(contraction de presse – essoreuse).

 

presseuse !

Une fois installée dans l’atelier,

je lui ai fait subir un nettoyage en règle :

démontage partiel,

graissage des engrenages,

vérification du fonctionnement,

essais rapides de passage du lino,

sans oublier quelques photos,

et regards admiratifs

devant l’esthétique étonnante  de cette  machine.

***

 Demain, essais en vrai, 

avec un lino fraîchement préparé pour l’occasion,

et qu’il me restera à graver,

quand j’aurai dessiné le thème :

la nuit ne fait que commencer,

elle appartient aussi à ceux

qu’un grain de folie douce anime !

Tagué , , ,

Histoire de la rencontre du grillage et de la presse typographique !

J’habite à la campagne,

et presque tout le monde a des poules,

elles font vraiment partie de notre environnement,

on les voit et les entend, et,

on ne les voit plus ni ne les entend, à force.

J’en ai photographié plein,

comme disent les enfants,

et revoyant ces images,

force est de reconnaître qu’avec les poules,

le grillage est omniprésent.

Alors, graver des poules, d’accord,

mais avec du grillage !

Donc une ou plusieurs plaques pour les poules,

et une pour le grillage…

Je ne me vois pas graver toutes ces mailles…

Grillage imprimé

Alors, réflexion, idées, et passage à l’acte,

me voilà avec un petit rouleau de grillage,

une pince coupante,

un bloc de contreplaqué,

quelques clous et un marteau.

Le grillage est vite tendu sur le bloc,

un carton l’amène à la hauteur typographique

pour la presse, et voilà le résultat,

un grillage auto imprimé,

un ready made,

un bidouillage créatif,

je peux commencer à dessiner des poules,

elles seront bien gardées !

Tagué , ,

Linogravure superposées

L’enfant des mille et une nuit m’entoure dans l’atelier,

et certains tirages paraissent bien « ternes »,

alors je décide de les utiliser autrement.

J’avais utilisé une technique de tirage photo

qui consistait à exposer deux fois

le même négatif avec un très très léger

décalage vertical et horizontal,

qui permet de créer une sorte de relief.

On appelait ça des « paraglyphes ».

J’ai repris les tirages de gravures

blanc sur noir et or sur noir,

et le résultat est très honorable !

effet de relief blanc

L’avantage d’une presse typographique

entièrement manuelle est considérable :

on a un repérage absolument parfait du papier,

on peut donc faire deux tirages successifs

sur la même feuille , ensuite,

la matrice étant fermement maintenue en place,

on peut la décaler d’un millimètre

en hauteur et largeur,

et maîtriser assez bien le résultat !

effet de relief doré

 

Tagué , , ,