Archives de Catégorie: linogravure

Mini fête de l’estampe à la Bergerie

Bonjour, amis de la gravure, amis des arts, amis tout court !

Demain Samedi 29 Mai, ce sera la fête de l’estampe pour moi, après plein de péripéties assez agaçantes l

J’ouvre mon atelier au 406, La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, à 3 km du bourg Des Touches, de 10 à 13 et de 15 à 18 heures, et dans le respect des règles sanitaires : port du masque, gel, sens de circulation.

Je présenterai mes dernières créations, mes anciennes (!) au milieu des presses et des casses de typographe.

dav
dav
Tagué , ,

Des boeufs, des hommes, des mots !

Aujourd’hui c’est la fête de l’estampe, alors dans l’atelier j’ai imprimé de la gravure, de la typo, sur la plus grande presse. Tout ça sèche dans les claies, et comme il pleut, j’attend demain pour les photos ! Sauf celle de la presse en cours de calage !

Tagué , ,

Linogravure « il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille … »

Il pleut il mouille, c’est la fête à la grenouille (en voilà une qui est contente !) et dans mon atelier, on entend le vent, la pluie, la grenouille (surtout la nuit) et le graveur qui grave !

Voilà, c’est presque fini, mes laboureurs ont reçu leurs premières couches d’encre noire. Il reste quelques modifications à apporter, mais c’est presque ça. J’ai découpé la plaque en deux : le ciel d’un côté, et les gars et les boeufs de l’autre :

Le ciel sera gris (beaucoup moins d’encre noire !) et les vivants seront noirs, bien noirs (la bouteille à gauche est presque vide ! )

Tagué , , , ,

Le Maître du bois !

Depuis le 15 mars, l’atelier, vibre autour des plaques de lino, enfin découpées et encrées une par une, pour réaliser pleinement mon image.

J’ai réalisé un puzzle, à seulement 5 pièces, que j’encre séparément, mais imprime ensemble.

Ensuite, je laisse mes 20 tirages sécher. Puis, reprenant chaque pièce du puzzle, et je les grave à nouveau, pour la deuxième couleur (système de la plaque perdue).Quand c’est fait, je reprends le processus : assemblage dans la presse, et impression en repérage – exact – par dessus la première couleur.

J’ai donc une estampe en plusieurs couleurs, à peu près accordées… sauf le vert ! Alors les mots de Gauguin me reviennent : « Si tu dois mettre du vert, mets le plus fort de ta palette » bon, tout va bien.

Les derniers états des pièces du puzzle méritaient peut-être un tirage à part : une gravure en noir et blanc ! J’ai fait une première expérimentation en or et argent, et aussitôt après en noir sur blanc. Ça fonctionne aussi !

dav
Tagué , , , ,

Le Bois, ses Machines, et leur Maître, suite

Le bois, ses machines et leur maître !A fond dans cette nouvelle gravure, j’évolue en même temps que je dessine, réfléchis, et laisse du temps passer.

Et voilà où j’en suis aujourd’hui : après avoir décidé de mettre des demi teintes, donc, travailler à plaque perdue, je me suis dit que je pouvais aussi faire de la découpe : et ainsi, mettre des couleurs !

J’ai donc maintenant 6 plaques, 4 qui s’imbriquent, et deux qui s’ajoutent. Je mêle la technique « Picasso » de la plaque perdue, la technique « Munch » du puzzle et la technique « une plaque par couleur » la plus classique.

Et pour couronner le tout, j’ajoute une calligraphie : la dédicace du photographe de l’époque au « maître »

Tagué , , , ,

Le bois ses machines et leur maître

Bonjour,

Dans un précédent article je présentais mon prochain projet « le bois, ses machines et leur maître ». J’avais prévu une image gravée sur contreplaqué. J’ai complètement changé d’avis ! Je vais graver le maître et ses machines sur du lino, et l’arbre sur du bois.

L’idée générale c’est d’avoir un arbre moins présent, gravé sur une autre planche, et d’être libre de l’encrer comme je le désire. Pour corser le tout, j’ai choisi de découper la silhouette de l’arbre dans une feuille de contreplaqué classique, je l’ai donc dessiné sur un calque posé sur le dessin du lino, de façon à ce que les branches recouvrent sans le cacher le « maître » des lieux.

Ensuite, j ‘ai déménagé la scie à chantourner près du poêle à bois, pour un certain confort par ces temps assez froids. Tout fonctionne bien, rien n’est cassé, et la silhouette s’insère bien dans la menuiserie sans trop cacher les bois et le personnage.

J’ai donc collé l’arbre découpé sur un morceau de bois aggloméré pour arriver à la hauteur typographique. Demain je commence à graver le lino, j’ai quelques heures de travail devant moi !

Tagué ,

La lectrice est nue

Toujours les livres ? Eh bien oui, avec une lectrice passionnée, qui les range dans une de ses nombreuses étagères …

C’est une linogravure avec très peu d’a-plats et beaucoup de traits : donc pas mal de boulot, et de la précision.

J’ai passé un temps considérable à habiller la jeune femme, ne la voulant pas entièrement nue, mais assez suggestive !

Un de ces jours, il faudra que je fasse une expo de ces oeuvres consacrées aux livres et à la lecture dans une bibliothèque ou une médiathèque ! Je vous présente la plaque achevée, et un des premiers tirages sur papier blanc 300g

Plongée dans; la lecture !

Bonjour !

Retour à la lino !

retour aux livres aussi

cette fois, c’est « plongeon »

une femme plongée dans un livre.

Une plaque gravée, puis soigneusement chantournée

à la scie pour dégager la baigneuse de son livre éclaboussé

par son immersion dans la lecture ! de façon à imprimer en 2 couleurs :

le noir de l’encre, et le gris de l’encre noire ôtée par une première impression au brouillon !

dav
Tagué , , , ,

Bonne année 2021

À vous tous qui passez par ici, bonne année 2021 !

Tagué

L’atelier de linogravure ouvert les 18, 19, et 20/12

Effervescence à l’atelier : il faut préparer, et bien préparer l’expo qui démarre vendredi et se continue tout le week end .

Alors, derniers encadrements, premiers accrochages, peut-être pas définitifs, et surtout rangement, déplacement de choses, de machines, et d’outils.

Parce que dès samedi, deux consoeurs me rejoignent à l’atelier : Marthe Rougieux enluminure, et Celine Prud’homme travail du cuir. Et à trois, il faut de la place. Mais ce sera prêt, c’est sûr !

Et pour éviter l’ennui (!) j’accueille un jeune stagiaire de 3ème, qui vient en observation : il participe à l’agitation, et … n’en pense certainement pas moins !

Tagué , , ,