Archives de Catégorie: Uncategorized

Exposition de gravures au Cellier

 

J’expose bientôt :

le samedi 5 décembre,

au marché du Cellier

en bord de Loire,

chez ma consoeur Lisbeth Lempérier,

peintre dans cette petite ville.

***

Vous pourrez ainsi découvrir

« pour de vrai »

mes petites gravures dernière nées

imprimées sur toile :

« les Pins de Port Anna »,

« les Pins bleus »,

« le pin le phare et le bateau »,

et les acquérir, bien évidemment.

Comme ce sont de petits formats,

leurs prix exceptionnels varient

de 25 € à 40 € chacune.

***

Je peux aussi les envoyer

par la poste avec 5€ supplémentaires.

Les autres gravures, plus anciennes,

seront aussi proposées à la vente.

***

Et pour mes « voisins »,

je suis assez souvent à l’atelier :

La Bergerie, rte de Trans/Erdre

Les Touches

 

les pins de bord de mer

Publicités
Tagué , ,

Triste guitare noire de Marianne

 

Ma Marianne précédente était complètement rouge dans un cadre bleu étoilé. J’ai repris la plaque, et je l’ai découpée, pour isoler  le corps de la guitare et le bleu du drapeau.

Ainsi je peux encrer la guitare, le drapeau, et le texte séparément et choisir ainsi leurs couleurs.

J’ai choisi le noir pour la guitare, le bleu pour le drapeau et le texte, Marianne reste en rouge.

Les interprétations sont multiples, mais le noir de la guitare me parle bien, le texte sous-entend l’appel au citoyen, et le drapeau s’affirme républicain.

Aux arts guitare noire

Tagué , ,

ATELIERS ET STAGES À LA BERGERIE

P1100381

Je suis artiste graveur, inscrit à la maison des artistes, et c’est aujourd’hui mon activité principale. J’ai été artisan d’art pendant une vingtaine d’année, puis professeur de publicité pendant une bonne dizaine d’année. Depuis l’enfance, j’ai toujours dessiné. Aujourd’hui, le plaisir du dessin se mêle à la profession de graveur sur bois et sur lino, et comme les artistes d’autrefois, j’accueille des stagiaires dans mon atelier, pour transmettre le métier et la joie de créer.

Mon atelier est installé dans un joli bâtiment en pierres. A l’intérieur je dispose de plusieurs presses d’imprimeur : de la toute petite pour les essais jusqu’à la grande qui servait autrefois pour imprimer les affiches au format « colombier » correspondant au format A1 actuel (1/2 m2).

Chaque participant aux ateliers – de 2 à 4 personnes – dispose de ses outils, de son espace et d’une presse : le luxe !

stage en atelier

Le stage dure trois jours consécutifs : ainsi au delà de l’initiation, chacun mène à bien sa propre création, en abordant le dessin, la gravure et l’impression.

Je propose un stage par trimestre, et pour cette année, les dates sont les suivantes : 21, 22 et 23 Août et 9, 10 et 11 Octobre. Si vous êtes intéressé(e)s inscrivez-vous vite, les places sont vraiment limitées !

Le coût est de 180 € tout compris : prêt des outils, fourniture du lino, papier et une gravure de l’artiste offerte !

On s’inscrit par téléphone : 0240724141, par mail jp.graveur@orange.fr, ou par courrier : jp Coasne La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, 44390 LES TOUCHES.

image stage 03:15

Si vous le désirez, j’organise aussi des stages sur mesure, pour les groupes de trois ou quatre personnes.

Des chambres d’hôtes à proximité immédiate de l’atelier peuvent aussi assurer l’hébergement, à un prix préférentiel.

 

Un artiste linograveur et la fête de l’estampe

Cette année, je participe à la fête de l’estampe dans l’atelier : j’ouvre mes portes aux visiteurs.

Bien qu’ici, en pleine campagne ce soit un peu difficile de les faire venir en semaine ! 

Pourtant, les courageux se sont déplacé, et ont assisté à mes démonstrations d’impression en couleurs.

Les portes ouvertes, c’est aussi l’occasion de ranger l’atelier ! De redécouvrir des choses abandonnées, et de voir mes gravures exposées, et d’entendre les commentaires !

FÊTE DE L'ESTAMPE 2015

Les Filles du Vent

Après avoir bien gravé, et durement, le chêne de mon phoenix, je repars dans la miniature ! Ici, ils construisent des éoliennes, sur les hauteurs, évidemment. Un bon sujet, surtout que le premier jour, le vent a bien soufflé pour les accueillir. Alors, l’inspiration est venue, forcément. Et dans un grand brassage d’air, elles furent pour moi – dès cet instant – ses filles : » les filles du vent ».

Et dans le même temps, mes petites filles sont folles de balançoire. Elles volent dans l’air, accrochées au ciel. Alors par un étrange effet de mon imagination et du vent qui soufflait sur celles-ci, les éoliennes sont devenues vivantes, leurs pales gigantesques devenant les filles sur leurs petits sièges.

J’ai dessiné, dessiné, croqué, pris des photos, pour finalement tout séparer, comme les bâtisseurs qui assemblent les éléments épars. J’ai gravé trois filles séparément, et les cordes qui symbolisent les pales sont devenues des lignes de texte, et comme c’était trop rigide à mon goût, j’ai fabriqué des guide-lignes courbes !

Sur le lit de la presse, ce fut une autre histoire, les filles sont dans des petits carrés, qu’il a fallu orienter, les guide-lignes courbes devaient suivre le mouvement, et il manquait le mât. Je l’ai gravé léger, il fut le seul à être parallèle aux bords.

filles du vent

Finalement après beaucoup de tâtonnements, ça marche, c’est très loin de ce que j’imaginais au début, mais c’est tout le temps comme ça, mes créations m’échappent, et je laisse faire !

Tagué , , , , ,

art démo, c’est fini !

impression a d

Art démo c’est fini,

mais il reste

plein d’images

du phoenix gravé

bien sûr

mais aussi des oeuvres

éphémères des artistes

et ce reportage

de tv sur erdre

 http://www.tvsurerdre.fr/st-mars-du-desert-ladieu-a-la-mairie-par-art-demo/

Tagué , , , ,

2014 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 30 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 11 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

La méthode de la plaque perdue en linogravure : pensive en deux couleurs

La linogravure à plaque perdue :

pensive en deux couleurs

Il y a quelque temps, j’hésitais à « détruire » ma plaque de lino, dans une méthode irréversible qui consiste à imprimer successivement plusieurs couleurs en partant d’une matrice commune à chacune, et qui est re-gravée à chaque étape.

Comme je l’indiquais, j’ai une petite fraiseuse qui permet de réduire mes gravures : et j’ai eu l’idée de faire DEUX réductions, j’en garde une telle quelle, et je réduis l’autre : la méthode est identique, mais le côté irréversible disparaît !

Ce faisant, j’ai mis les réductions de côté, et j’ai « détruit » la plaque de « pensive » pour la deuxième couleur :

pensive en deux couleurs

Tout fonctionne parfaitement, et ma gravure gagne en expressivité, la première couleur était quand même bien fade !

Tagué , ,

2013 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2.700 personnes. Ce blog a été vu 28  000 fois en 2013. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 10 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.