Archives de Tag: artiste linograveur

Linogravure en négatif

Les pêcheries embellissent notre littoral, elles sont très graphiques, et pour un graveur, c’est un plaisir de les dessiner, les photographier, et enfin les graver. Cette fois, j’ai décidé de les graver « en négatif » : en creusant les traits. Ce sera donc la couleur du papier qui colorera les traits, l’encre se chargera du fond !

Tagué , ,

Démo-lino à Moisdon la Rivière

Dimanche 15 Août je fais une démo de gravure et d’impression sur de petites presses au Musée des Forges à Moisdon la Rivière.

J’utiliserai une presse « Freinet » qui ressemble à un gaufrier, et une presse plus traditionnelle : une « Tiflex » typographique.

Je démarrerai vers 16 heures et l’animation pourra durer jusqu’à 17 heures ou plus, en fonction des réactions du public.

La visite du musée est pleine d’informations sur l’ardoise bleue,les anciennes forges et le site lui-même invite fortement à la promenade par les sentiers balisés.

Tagué , , , , ,

Des boeufs, des hommes, des mots !

Aujourd’hui c’est la fête de l’estampe, alors dans l’atelier j’ai imprimé de la gravure, de la typo, sur la plus grande presse. Tout ça sèche dans les claies, et comme il pleut, j’attend demain pour les photos ! Sauf celle de la presse en cours de calage !

Tagué , ,

Le linograveur a mal aux mains …

Hello !
Comme j’avais assez mal aux deux mains depuis quelques jours (maladie auto-immune qui se réveille), j’ai décidé de ne pas graver : j’ai tenu trois jours… 
La crise se passant, et comme c’est plus fort que moi, j’ai gravé :
Une pêcherie au pied de la falaise, que j’avais dessinée auparavant. 
Je la vois en deux couleurs, un gris « papier » : un blanc transparent avec un soupçon de noir pour le fond, et quand la plaque sera gravée à nouveau, un noir profond. 
Le système dit « de la plaque perdue »
Je vous présente le travail en cours (de récré, de gravure, de remise en forme).
Pour le ciel, j’ai des idées … ça va venir bientôt !

Tagué ,

Le Noël de la Bergerie : de la linogravure !

C’est la fin de l’année, alors à l’atelier, c’est un peu l’effervescence. Il faut préparer la porte ouverte de Noël. D’abord une affiche, distribuée dans les commerces alentour :

Tagué , , ,

La Deberny & Peignot, la suite !

Je me plonge donc dans les 10 ans passés avec ma D&P, et je continue avec les années 2011

  • Extérieur intime 
  • Chambre gravée (en mars)
  • Cathy allongée
  • La Sieste (en mai)
  • Lectrice éperdue (en juin)
  • Très sage (juillet)
  • La clé (août)
  • Le déménagement des presses 
  • Le voilier de Brooklyn (septembre)
  • À quoi pensent les New Yorkais (décembre)

Ma presse une fois installée trouva vite sa place dans ma tête, mais dans l’atelier, rien ne va plus, les machines à bois voisinent avec les presses, et la poussière ne fait pas bon ménage avec les encres. Ainsi, en septembre, on déménage tout : les presses et les casses d’imprimeurs rejoignent la grande pièce, et les machines à bois l’autre pièce, une belle équipée : on a bougé quelques tonnes de matériel, mais on était nombreux, les enfants, les amis du hameau, et tout s’est terminé par un pantagruélique repas …

Tagué , ,

La Deberny & Peignot : les débuts

Je me plonge donc dans les 10 ans passés avec ma D&P, et je commence par les années 2009/2010 :

La Liberté, avec un cadre cette fois, puisque le format de la presse le permet

Nantes : un bois très long en deux parties !

L’homme au Turban, un amis trop tôt disparu,

Une affiche pour les portes ouvertes, un bois : les cardères et de la typo en bois

Le baiser, une gravure qui m’avait pris un temps fou, et qui respire dans ce format,

Les gens sur un banc, une gravure qui vient tout droit de New York, 

New York, encore un grand bois, découpé et gravé

Et pour terminer l’année 2010 un livre accordéon réalisé avec les enfants d’une bibliothèque voisine

Ma presse à peine installée trouva vite sa place dans ma tête, dans mes mains, dans mon cœur aussi : c’était comme si elle avait toujours été là, un peu (oui, un peu quand même) comme les amis dont on ne sait pas comment on faisait – avant – sans eux !

Tagué , , ,

La vie de l’atelier de la Bergerie

Quoi de neuf à La Bergerie ?

Eh bien, après les journées du patrimoine au Château de la Groulaie à Blain (350 visiteurs) je retrouve l’atelier avec plaisir !

J’ai deux objectifs en rentrant de Blain : d’une part imprimer la page de titre d’un petit livre d’artiste que je suis en train de réaliser avant mercredi soir, d’autre part ranger et nettoyer complètement l’atelier pour le stage qui démarre vendredi.

Hier j’ai donc imprimé trois couleurs en même temps, avec des motifs très près les uns des autres, il a fallu ruser ! Et démonter la composition à chaque impression, pour encrer séparément les pièces : un peu acrobatique, mais après quelques tâtonnements pour empêcher les caractères de tomber, le système fonctionne !

Ce matin, rangement, balayage, nettoyage des vitres et hop un atelier tout neuf : c’est un aspect collatéral des stages, trois fois par an, nettoyage de fond en comble !

Tagué , ,

Un peu, beaucoup, de bénévolat, mais quelle joie !

Depuis que nous avons relancé la foire Saint Jacques, foire culturelle, ici Aux Touches, je réalise l’affiche. Cette année, j’ai linogravé l’ensemble de la feuille, ne mettant que très peu de texte : le titre, la date, le lieu et le thème.

On a eu la chance avec nous : la communauté de communes à mis 24 abribus à notre disposition ! Alors on a scanné mon affiche, on l’a agrandie au format requis, et la voilà !

Si vous n’avez jamais croisé un graveur heureux, c’est le moment ! la foire c’est dans deux jours !

Tagué , ,

Un dragon pour les enfants !

Youpi ! Me voilà de retour dans l’atelier, alors forcément je grave, je grave, vite, un peu vite, mais l’attente était trop forte : des expos , des animations, à l’extérieur, et pas assez d’atelier, de main, de tête, de cœur à l’ouvrage !

J’ai dessiné, gommé, recommencé : des dragons, trois dragons ! Et j’en ai choisi un pour commencer, parce que les autres viendront aussi, mais après.

C’est un dragons pour enfants, très graphique, que j’ai conçu en noir et blanc, avec une nouvelle petite balayeuse, qui lui envoie des mots dans la gueule ! Des mots qui n’ont rien à voir avec ceux que j’avais prévus : téléphone, tablette, console, télé … Les enfants m’ont dit mets plutôt ceux-ci : école, maths, cantine, ortho, poissons, histoire-géo, etc.

Ce que je fais pour l’instant : il y a deux autres dragons qui attendent les adultes !

Techniquement, je désire imprimer en trois couleurs en même temps : pas de soucis pour le dragon et la petite balayeuse, mais pour les mots c’est une autre histoire : ils sont en partie dans la … bouche en partie à l’extérieur, et quand je les sors du dragon, ils se défont. La solution c’est de faire une petite « boite » pour tenir les caractères pendant l’encrage !

J’ai fait les premiers essais ici, ça fonctionne bien, et j’embarque tout cela pour le Château de Blain ce week end : nous faisons avec le musée de l’imprimerie une animation-démonstration (encore une!) en public, à l’occasion du Salon du Livre. (samedi matin, dimanche toute la journée pour moi)

Tagué , ,