Archives de Tag: artiste linograveur

La Deberny & Peignot, la suite !

Je me plonge donc dans les 10 ans passés avec ma D&P, et je continue avec les années 2011

  • Extérieur intime 
  • Chambre gravée (en mars)
  • Cathy allongée
  • La Sieste (en mai)
  • Lectrice éperdue (en juin)
  • Très sage (juillet)
  • La clé (août)
  • Le déménagement des presses 
  • Le voilier de Brooklyn (septembre)
  • À quoi pensent les New Yorkais (décembre)

Ma presse une fois installée trouva vite sa place dans ma tête, mais dans l’atelier, rien ne va plus, les machines à bois voisinent avec les presses, et la poussière ne fait pas bon ménage avec les encres. Ainsi, en septembre, on déménage tout : les presses et les casses d’imprimeurs rejoignent la grande pièce, et les machines à bois l’autre pièce, une belle équipée : on a bougé quelques tonnes de matériel, mais on était nombreux, les enfants, les amis du hameau, et tout s’est terminé par un pantagruélique repas …

Publicités
Tagué , ,

La Deberny & Peignot : les débuts

Je me plonge donc dans les 10 ans passés avec ma D&P, et je commence par les années 2009/2010 :

La Liberté, avec un cadre cette fois, puisque le format de la presse le permet

Nantes : un bois très long en deux parties !

L’homme au Turban, un amis trop tôt disparu,

Une affiche pour les portes ouvertes, un bois : les cardères et de la typo en bois

Le baiser, une gravure qui m’avait pris un temps fou, et qui respire dans ce format,

Les gens sur un banc, une gravure qui vient tout droit de New York, 

New York, encore un grand bois, découpé et gravé

Et pour terminer l’année 2010 un livre accordéon réalisé avec les enfants d’une bibliothèque voisine

Ma presse à peine installée trouva vite sa place dans ma tête, dans mes mains, dans mon cœur aussi : c’était comme si elle avait toujours été là, un peu (oui, un peu quand même) comme les amis dont on ne sait pas comment on faisait – avant – sans eux !

Tagué , , ,

La vie de l’atelier de la Bergerie

Quoi de neuf à La Bergerie ?

Eh bien, après les journées du patrimoine au Château de la Groulaie à Blain (350 visiteurs) je retrouve l’atelier avec plaisir !

J’ai deux objectifs en rentrant de Blain : d’une part imprimer la page de titre d’un petit livre d’artiste que je suis en train de réaliser avant mercredi soir, d’autre part ranger et nettoyer complètement l’atelier pour le stage qui démarre vendredi.

Hier j’ai donc imprimé trois couleurs en même temps, avec des motifs très près les uns des autres, il a fallu ruser ! Et démonter la composition à chaque impression, pour encrer séparément les pièces : un peu acrobatique, mais après quelques tâtonnements pour empêcher les caractères de tomber, le système fonctionne !

Ce matin, rangement, balayage, nettoyage des vitres et hop un atelier tout neuf : c’est un aspect collatéral des stages, trois fois par an, nettoyage de fond en comble !

Tagué , ,

Un peu, beaucoup, de bénévolat, mais quelle joie !

Depuis que nous avons relancé la foire Saint Jacques, foire culturelle, ici Aux Touches, je réalise l’affiche. Cette année, j’ai linogravé l’ensemble de la feuille, ne mettant que très peu de texte : le titre, la date, le lieu et le thème.

On a eu la chance avec nous : la communauté de communes à mis 24 abribus à notre disposition ! Alors on a scanné mon affiche, on l’a agrandie au format requis, et la voilà !

Si vous n’avez jamais croisé un graveur heureux, c’est le moment ! la foire c’est dans deux jours !

Tagué , ,

Un dragon pour les enfants !

Youpi ! Me voilà de retour dans l’atelier, alors forcément je grave, je grave, vite, un peu vite, mais l’attente était trop forte : des expos , des animations, à l’extérieur, et pas assez d’atelier, de main, de tête, de cœur à l’ouvrage !

J’ai dessiné, gommé, recommencé : des dragons, trois dragons ! Et j’en ai choisi un pour commencer, parce que les autres viendront aussi, mais après.

C’est un dragons pour enfants, très graphique, que j’ai conçu en noir et blanc, avec une nouvelle petite balayeuse, qui lui envoie des mots dans la gueule ! Des mots qui n’ont rien à voir avec ceux que j’avais prévus : téléphone, tablette, console, télé … Les enfants m’ont dit mets plutôt ceux-ci : école, maths, cantine, ortho, poissons, histoire-géo, etc.

Ce que je fais pour l’instant : il y a deux autres dragons qui attendent les adultes !

Techniquement, je désire imprimer en trois couleurs en même temps : pas de soucis pour le dragon et la petite balayeuse, mais pour les mots c’est une autre histoire : ils sont en partie dans la … bouche en partie à l’extérieur, et quand je les sors du dragon, ils se défont. La solution c’est de faire une petite « boite » pour tenir les caractères pendant l’encrage !

J’ai fait les premiers essais ici, ça fonctionne bien, et j’embarque tout cela pour le Château de Blain ce week end : nous faisons avec le musée de l’imprimerie une animation-démonstration (encore une!) en public, à l’occasion du Salon du Livre. (samedi matin, dimanche toute la journée pour moi)

Tagué , ,

Quoi de neuf à L’Atelier de la Bergerie ?

Tout d’abord , il y a eu les vacances scolaires, et donc les petits enfants à l’atelier : pour dessiner, graver, et même faire une composition typographique d’un poème de Jacques Prévert ! 


Ensuite, une amie graveuse est venue s’initier à la typographie d’affiche et on en a réalisé et imprimé une, format raisin, avec de bon gros caractères en bois : de l’antique et de l’égyptienne, pour une médiathèque.




Et aussi, Olympe (de Gouges, forcément) a fait une entrée remarquée à la maison et à l’atelier : elle adore bousculer tout ce qui traine sur les étagères.


Quant à moi, j’ai imprimé ma nouvelle gravure « la sieste » en noir et gris du papier.


Pour finir, l’équipe de la Saint Jacques est venue imprimer la typo de l’affiche de la prochaine fête : une journée à imprimer, malaxer les encres,

retoucher les affiches une par une pour des ajouts rouges …

monter et descendre l’escalier pour les accrocher à l’étage.

Tagué , , ,

Linogravures en rouge et noir !

Histoire de rouge

Il y a peu, lors d’une exposition collective, une de mes amies intéressée par ma gravure « Isadora » me dit à peu près ceci :

Isadora.jpg

« Tu sais Jipé cette gravure m’interpelle : le rouge de la fille avec le noir de la machine parle vraiment, ce serait comme une signature si tu imprimais toutes les filles de tes linos en rouge »

J’aime bien les gravures en noir. Mais Isadora devait être en rouge et noir, ça s’était imposé, sans que je sache pourquoi, c’était « comme ça ». J’ai donc repensé à ce que Marie m’avait dit, et petit à petit, l’idée a fait son chemin, et j’ai « vu » en imagination tout ce que cela suggérait, disait, imposait, et forcément, je suis passé à l’acte :

benedictus en rouger et gris.jpg

  • la chef de choeur de « Benedictus » découpée de sa chorale est devenue rouge,apocalypse en rouge et gris.jpg
  • la balayeuse d’ « Apocalypse » elle aussipage blanche.jpg
  • ainsi que la balayeuse de « Coup de balai » !

Mes gravures sèchent encore, je vais les exposer ensemble lors de mes futures présentations en public, à Nantes bientôt, et ici aux Touches lors de mes Portes Ouvertes, pour voir …

Tagué , , , , ,

Un flyer imprimé à la presse à platine semi-manuelle : lino et typo !

Bonjour !

Des nouvelles de l’ Atelier de la Bergerie : bientôt décembre : Noël et les fêtes de fin d’année.

Alors je prépare mes Portes Ouvertes, cette année j’ai décidé d’imprimer des flyers plutôt que des affiches, et ma presse « Tip-Top » va travailler. C’est une presse semi manuelle, ou semi automatique : manuelle car elle est alimentée en papier manuellement, et automatique parce que l’encrage se fait automatiquement.

jipé à la tip top.jpg

Cette vieille dame a plus de 100 ans, alors je la bichonne : graissage des pignons, et huilage dans les 28 trous de graissage à chaque démarrage d’impression.

jp tiptop .jpg

Mon flyer reprend ma petite danseuse rouge pâle en fond et un texte en noir au dessus. J’en ai fait plusieurs centaines, les grilles de séchage sont pleines, et des cartons couverts de fly encombrent l’atelier : séchage oblige !

flyer po jp 2018.jpg

Tagué , , , , , , , ,

La lino de la danse

Bonjour !

L’atelier accueille les petits enfants pendant une partie des vacances. On dessine, on grave, on imprime dans une joyeuse ambiance.

tiviviléoyott.jpg

titi & pivoine.jpg

Je prépare mon invitation pour les portes ouvertes de décembre, et j’imprime aussi un premier essai, alors que les garçons pensent à halloween, et réussissent à imprimer dans les temps !

éliott & léo.jpg

Les filles ne sont pas en reste, et hier soir on avait imprimé un serpent, une palette de peintre, une citrouille et une portée de musique en filet de basket.

vivi & graveuse.jpg

Je continue à graver sur le thème de la danse, alors même que je ne suis pas retenu pour l’expo auprès de laquelle j’avais postulé ! Ce matin j’ai fouillé dans les casses d’imprimerie en bois et j’ai commencé une mise en page de « Danser ».

danser !.jpg

Tagué , , , , , , ,

Deux danseurs, une presse, et la lino !

Bonjour !

Après mes toutes mes expos qui se sont succédées à un rythme très soutenu, je reprend goût à l’atelier, à la gravure, et aux presses !

La gravure tout d’abord : j’ai posé ma candidature à une expo pour 2019 sur le thème de la danse. Avant même les résultats de la sélection, je me suis pris au jeu : le thème m’intéresse, déjà j’avais quelques estampes de danseuses, et cet été j’avais photographié des couples dansant, avec l’idée d’en faire des gravures !

dessins danseurs.jpg

Alors du dessin, de la gravure sur lino et aujourd’hui l’impression. Impossible d’attendre quand la plaque est tirée, c’est comme le vin il faut la voir (!)

plaque coupke danseurs.jpg

J’envisage déjà d’installer mes petits danseurs en forêt, en ville, dans l’espace, ou dans les quatre éléments, on verra.

impression couple danseurs.jpg

couple danseurs.jpg

Et pendant tout cela, je suis allé récupérer une ancienne presse à vis, qui peut être utilisée, moyennant quelques adaptations, à l’impression de linos. Je lui ai adjoint un chariot et un « marbre » en bois, et l’ai repeinte en rouge basque et en gris .

la presse "pivoine".jpg

Je pense l’utiliser en animations lors de salons des métiers d’art pour imprimer du texte et des gravures. Je l’ai testée, et la pression est considérable : il faudra être très précis dans le dosage de la force !

Tagué , , , , , , , , ,
Publicités