Archives de Tag: linocut

Mes nouvelles linogravures !

Voici mes nouvelles linos : réalisées pendant le confinement ! Du rêve, du doré, des livres !

Je vous indique le prix de chacune franco de port pour la France si vous êtes intéressé(e) :

Si vous en désirez une, un mail de commande et un chèque du montant à mon adresse :

406 la Bergerie 44390 Les Touches après confirmation de ma part, et c’est fait, je vous envoie la gravure par la poste.

« Attraper la lune » format 30/40 sur papier 170g ivoire en trois couleurs coût : 76 €

 » La Pêche dorée » format 30/40 cm papier 170g en trois couleurs coût : 86 €

« Semailles » linogravure en noir et blanc sur papier 180g 30/40 cm coût 81 €

« Rêve de lectrice » gravure en noir et blanc sur papier 170g, 40/30 cm. coût 81 €

« Des livres et toi » gravure en noir et blanc sur papier 180 g 40/30. coût 81 €

Tagué , , ,

5 balayeurs et des livres

Comme on était bien partis pour un confinement long, je me préparais à graver une longue linogravure : 5 personnages équipés de pelles, râteau, balai, au milieu de près de 160 livres.Avec dans le ciel d’autres livres qui s’envolent. Voici le premier dessin et le report sur la plaque lino de 480/140 mm

J’ai fini de graver la première version de la plaque : je vais pratiquer la technique de la plaque perdue. Je commence par enlever tous les « blancs » et ensuite j’imprime avec la couleur la plus claire. Ici ce sera le gris, et ensuite le noir. Comme je vais utiliser des papiers de différents aspects : blanc pur, ivoire, crème, écru, je vais utiliser le « blanc » du papier pour faire le gris : tout d’abord j’imprime en noir sur un papier brouillon : vieux journaux, papier de rebut, peu importe. Et, sans ré-encrer, j’imprime encore sur papier brouillon jusqu’à ce que le reste d’encre donne un beau gris, et là j’imprime sur le vrai papier.

J’en suis à cette phase : j’ai un peu plus d’une dizaine de feuilles imprimées en gris. Maintenant je vais graver le gris : c’est-à-dire que je vais enlever tous les gris de l’image pour imprimer en noir ! Bon, tout ça c’est de la technique, pour ne pas dire que « coup de balai sur les livres », purée ! qu’est-ce que ça me parle ! Surtout en ce moment !

Et voilà, c’est fait : les tirages en deux couleurs, un gris variable et un noir profond. Les livres et la balayeurs sont à vous maintenant, qui les regardez. C’est vous qui inventerez, découvrirez, créerez une histoire autour d’eux : quand l’image est faite, elle appartient à celui qui la regarde – bon, aussi et d’une autre manière à celui qui l’achète !

Tagué , , , ,

Un rêve de lectrice

Ma toute dernière linogravure s’intitule « Rêve de lectrice ». Elle s’installe dans ma série de livres oniriques, de lecteurs et de lectrices atypiques, les livres constituant depuis toujours mon univers reposant, de créativité, d’évasion.

J’espère que plusieurs niveaux de lecture, d’interprétation, de compréhension existent bien. La création de cette image s’est faite doucement.

Elle a commencé par l’olivier, oublié pour ne garder que ses feuilles, par ma femme, en arrière plan, à la fenêtre, par un livre qui trainait sur une table, et tout s’est soudainement organisé pour me donner littéralement cette image.

/C’est maintenant à vous, lecteur, spectateur, visiteur, de continuer la création en donnant un sens à tout ça !

dav

Tagué , ,

Un rêve de Père Noël !

Il y a quelques jours j’ai posté l’image de mon père Noël chevauchant un balai de sorcière tout noir, et guidé par deux corbeaux.

Hier matin, bien concentré, l’oeil vif, et la main sûre (!) j’ai découpé à la scie alternative la plaque en deux parties. L’une suit précisément le contour du personnage, l’autre celui du balai. Il fallait être sérieusement précis pour bien isoler la main et la jambe du balai. Mais ça fonctionne ! 
Ensuite, il ne restait plus qu’à graver : facile !


Aujourd’hui j’ai imprimé, les deux couleurs ensemble : encrage plaques séparées, et impression réunies. 


A la fin de la journée, je nettoie les plaques, et tout d’abord, j’imprime sur une feuille de brouillon, et en voyant le résultat, je pense : je dois pouvoir mettre autre chose qu’un balai dans les bras du père Noël : une sorcière ? Non, mieux : une jolie fille, comme un rêve pour un homme aussi occupé ! 


gravure et impression à suivre !

Tagué , , ,

Deux danseurs, une presse, et la lino !

Bonjour !

Après mes toutes mes expos qui se sont succédées à un rythme très soutenu, je reprend goût à l’atelier, à la gravure, et aux presses !

La gravure tout d’abord : j’ai posé ma candidature à une expo pour 2019 sur le thème de la danse. Avant même les résultats de la sélection, je me suis pris au jeu : le thème m’intéresse, déjà j’avais quelques estampes de danseuses, et cet été j’avais photographié des couples dansant, avec l’idée d’en faire des gravures !

dessins danseurs.jpg

Alors du dessin, de la gravure sur lino et aujourd’hui l’impression. Impossible d’attendre quand la plaque est tirée, c’est comme le vin il faut la voir (!)

plaque coupke danseurs.jpg

J’envisage déjà d’installer mes petits danseurs en forêt, en ville, dans l’espace, ou dans les quatre éléments, on verra.

impression couple danseurs.jpg

couple danseurs.jpg

Et pendant tout cela, je suis allé récupérer une ancienne presse à vis, qui peut être utilisée, moyennant quelques adaptations, à l’impression de linos. Je lui ai adjoint un chariot et un « marbre » en bois, et l’ai repeinte en rouge basque et en gris .

la presse "pivoine".jpg

Je pense l’utiliser en animations lors de salons des métiers d’art pour imprimer du texte et des gravures. Je l’ai testée, et la pression est considérable : il faudra être très précis dans le dosage de la force !

Tagué , , , , , , , , ,

benedictus en cours

La plaque de ma nouvelle linogravure : « Benedictus » est en cours. Le travail est long, et un peu fastidieux : entre les colonnes et les vitraux je me perds parfois … Mais l’église démesurée est terminée, le groupe des chanteurs de la chorale progresse doucement : bientôt c’est la fin de la gravure et l’impression tant attendue !

 

benedictus en cours.jpg

Tagué , , , ,

linogravures : Dans les prés, Isadora et Benedictus

Un stage très cool s’achève à l’atelier : Lou ma petite fille s’est remarquablement investie, en décidant de me faire une gravure, précise, aux traits nerveux : une « locomotive fantasy ».

loco fantasy.jpg

Yann l’autre stagiaire s’est lancé dans la gravure d’une coquille Saint Jacques, qui lui a rappelé ses longues marches récentes, et d’une marine représentant des marins pêcheur calfatant leur bateau : une œuvre très graphique !

calfatage.jpg

Pour moi, une reprise créative, je dessine, beaucoup, et j’ai maintenant trois plaques presque prêtes à être gravées :

    • « la lectrice dans les prés », en grand modèle : une plaque de 30 par 40 cm. C’est une de mes images fétiches : les femmes en parlent tellement mieux que moi !

      cathy dans les prés n&b.jpg

    • « Isadora », dont l’écharpe prise dans des engrenages menaçants, risque de l’étrangler, mais finalement sauvée par une paire de ciseaux !

      isadora .jpg

    • Benedictus, une minuscule chorale sous l’immense colonnade d’une église imaginaire : la montée des voix vers le ciel !

benedictus 3.jpg

Je vais pouvoir passer des heures à graver, moi qui n’ai rien créé depuis trop longtemps !

Tagué , , , , , ,

Bientôt un stage à la Bergerie

Comme chaque année, j’ouvre mon atelier aux personnes qui veulent s’initier à la gravure en relief : sur lino, la linogravure ; ou sur bois, contreplaqué et médium.

Le prochain stage se déroulera du 22 au 24 juin, les vendredi, samedi et dimanche.

    • Le premier jour, nous abordons les bases de la gravure, par la réalisation d’une carte d’artiste de petit format : on dessine, on grave et on imprime dans la journée !
    • Le deuxième jour, c’est un peu plus orienté vers la technique : on prépare une plaque plus grande, et on consacre toute la journée à la gravure.
    • Le troisième et dernier jour, on s’intéresse à l’impression, sur les presses professionnelles de l’atelier, sur presses d’amateur, ou même à la main avec les outils correspondants, on compare aussi les papiers et les encres.
  • stages 2018.jpg

Il reste des places pour ce stage et les suivants. Ne tardez pas trop , je prend les inscriptions dans l’ordre des contacts, et je vais devoir bientôt ajuster mes tarifs, de nouvelles dispositions législatives m’obligent désormais à les augmenter dans le courant de cette année !

Tagué , , , , ,

Une journée au musée …

La fête de l’estampe s’est donc terminée hier soir, après une journée riche en échanges, discussions passionnées, rires et professionnalisme !

En effet, le musée atelier de l’imprimerie de Blain dont je fais partie accueillait trois invitées : une typographe émergente, une calligraphe confirmée et une graveur-e sur cuir tout aussi confirmée !

une journée au musée 2018.jpg

Nous avons ainsi présenté au public nos métiers : typographie, imprimerie, gravure, reliure, et les matières utilisées : plomb, linoléum, bois, papier, parchemin, cuir, carton, encres …

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle fête de l’estampe, avec encore plus d’animations !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Immersion linogravure en collège :

Il y a peu, un enseignant en art plastique est venu à l’atelier me présenter son projet pédagogique : « le portrait en noir et blanc sous l’angle de l’ombre et de la lumière ». De mon coté, je vais participer à une exposition sur un thème très voisin : « lumières, lumières » : nous étions faits pour nous rencontrer.

On a travaillé sur le projet, chacun de son côté : lui, des portraits mis en scène avec les élèves, en travaillant sur les éclairages, et de mon côté, le portrait de ma douce, en travaillant les ombres et la lumière.

On s’est retrouvé ces jours-ci au collège, et j’ai apporté les rudiments de la gravure en relief à des élèves, ravis de l’aubaine qui venait perturber l’agencement initial de leur semaine de cours !

Le premier jour, on a gravé des lignes, des courbes et des points, histoire de comprendre ce que demain nous réservait avec les « vrais » portraits, puis on a reporté les images de leurs photos en noir et blanc sur les plaques de lino.

le collège, premier jour .jpg

Le deuxième jour, on a gravé « pour de vrai » leurs images : pas trop d’appréhension, ils savaient que les parties difficiles, déjà remarquées : nez, bouche et yeux seraient soit complètement gravées par l’artiste intervenant, soit améliorées par le même. Les deux groupes ont réussi à graver et à imprimer dans la foulée, seuls quelques élèves finiront le troisième jour !

le collège deuxième jour.jpg

Le troisième jour, on a rangé les gouges, place aux presses ! J’ai apporté une petite presse Freinet, spécialement conçue pour l’école, et une Tiflex à rouleau, en aluminium, facile à transporter et à utiliser. Alors, on a travaillé collectif : en quatre feuilles, on a regroupé leurs 23 estampes selon des critères esthétiques ou graphiques. Le résultat est au niveau de nos espérances, et on exposera les œuvres des élèves en même temps que la mienne (Cathy en noir et blanc) à Châteaubriant, au Marché Couvert, lors de l’exposition « lumières lumières », du jeudi 17 mai, au 30 mai.

le collège jour 3.jpg

Tagué , , , , , , ,