Archives de Catégorie: Expositions

La lino, j’y pense, puis j’oublie !

J’oublie la lino quelque temps !

Cette année, le thème de l’exposition présentée à La Passerelle, à La Gacilly « je suis nature » nous a séduit, au point d’y consacrer pas mal d’énergie.

Nous, c’est Marthe Rougieux, enluministe, Hélène Fortin-Rincé, vitrailliste, Anne Leroux, céramiste, Marina Le Dorner Relieure, et moi, en l’occurence ancien faiseur de jeux et jouets en bois, redevenu l’espace de cette création tourneur sur bois !

la passerelle 12:10:18.jpg

Notre œuvre, issue de soirées parfois confuses, mais aussi largement créatives, s’articule autour d’un arbuste qui déchire un échiquier, bascule les pièces, alors que des papillons se posent sur ses branches, le livre des règles du jeu s’en trouvant poussé à terre !

Cette œuvre, on l’a vraiment découverte complètement le jour de l’installation et sans conteste, on peut dire qu’elle a fait un carton ! Et nous, on est heureuses (4 filles et 1gars, alors …  🙂

L’exposition « je suis nature » se déroule à La Gacilly du 13 octobre au 31 décembre, mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14 à 18 heures.

Publicités
Tagué , , , , , ,

Linogravure « apocalypse »

 

En attendant ma participation au Salon du Livre de Châteaubriant ce week end, je finis de graver et d’imprimer ma nouvelle estampe : « Apocalypse », que je présente à l’Artothèque en Octobre en même temps que « Isadora » et « Benedictus ».

Apocalypse n°1.jpg

Apocalypse

Isadora.jpg

Isadora

benedictus noir et gris.jpg

Benedictus

Tagué , , , , ,

La linogravure, mon patrimoine !

Grosses journées au Château de La Groulais à Blain, l’atelier-musée de l’imprimerie a fait forte impression, on a accueilli un peu plus de 1000 visiteurs en deux jours, du rarement vu !

J’avais prévu d’imprimer « Isadora » ma toute nouvelle estampe, pour la toute première fois lors de ces deux journées du patrimoine, et je l’ai fait !

préparation.jpg

C’était un peu risqué, je n’ai pas tout le confort de mon atelier quand je travaille en public, et par précaution, j’avais emporté bien trop d’outils, de cales et de coins de serrage, mais ça a bien fonctionné.

réglages.jpg

 

impression.jpg

Tagué , , , , , , , , ,

La linogravure sort de l’atelier

Bonjour !

Des nouvelles de l’atelier :

Tout d’abord, les Journées Européennes du Patrimoine :

– Je serai à Blain, au château de la Groulais les 15 et 16 septembre pour une animation à l’Atelier-Musée de l’Imprimerie.

la-groulais.jpg

– Mes gravures seront avec d’autres oeuvres artistiques dans les vitrines des rues du centre de Châteaubriant, du 15 au 23 Septembre et vous pourrez y découvrir  « Mon araignée » – « Mon Art régnait »  dans les vitrines de la médiathèque ! et ma toute nouvelle estampe :« Benedictus » à la Maison de l’ange, rue de Couéré.

jep châteaubriant 2018.jpeg

Ensuite,

-Je serai à nouveau à Châteaubriant le samedi 29 septembre pour une animation démonstration à la Halle de Béré alors du Salon du Livre avec à la fois mes stagiaires et les collègues de l’atelier-musée de l’imprimerie.

salon livre châteaubriant 2018.jpg
Tagué , , , , , , ,

Des gravures, des expos, la vie d’artiste !

J’ai retrouvé mon atelier, la gravure et l’imprimerie ! Quelle joie, après tout ce temps parti ailleurs, dans les expositions de l’été ! Bon, je préfère être ici, mais les expos sont utiles, nécessaires, bienvenues aussi : voir du monde, discuter, expliquer, et même pourquoi pas, vendre un peu !

Bien. J’ai commencé par imprimer « Mon Araignée », puis j’en ai découpé quelques-unes et les ai installées ensemble sur des fils tendus dans un cadre.

Mon araignée.jpg

L’idée c’est de les exposer dans des vitrines désaffectées. Les araignées, compagnes invisibles, s’emparent assez vite des lieux inoccupés : un sourire donc, avec de plus une déclinaison obligée du vocable :

  • Mon Araignée,
  • Mon Art régnait,
  • Mon Art est nié,
  • Mon Art est niais,
  • etc …

Et comme j’aime faire plusieurs choses à la fois, j’ai commencé la gravure de « Isadora » une jeune femme dont l’écharpe virevoltant, se prend dans des engrenages menaçants, mais qu’une main secourable équipée de ciseaux s’apprête à sauver … peut-être !

isadora début gravure.jpg

Cette gravure a mis un temps fou à se concevoir : au début je n’ai dessiné que le train d’engrenages d’une grue portuaire, puis j’ai ajouté la fille, et son écharpe, enfin la main secourable. Mais il fallait encore quelque chose. Quoi ?

Une couleur : l’écharpe, trop manifeste, mais sa robe, oui alors, et rouge ! Comme j’aime bien imprimer plusieurs couleurs ensemble, il fallait découper précisément la robe, le haut et le bas séparément, pour épargner le bras nu. C’est fait, la scie à chantourner bien réglée a suivi le trait.

J’ai commencé la gravure : la main et la robe, demain les engrenages …

Si je travaille bien, et que je me tiens à elle, « Isadora » sera imprimée à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain lors des journées du Patrimoine, les 15 et 16 Septembre, pour la toute première fois, et en public, j’aime bien les challenges !

Tagué , , , , , , , ,

La linogravure à Ancenis, Rive de Loire

affiche ancenis 2018 petite.jpg

 

J’expose mes gravures, dans le nouveau local de Rive de Loire, Rue Saint Pierre à Ancenis.

J’ai choisi quatre thèmes : l’eau, la musique, les visages, les objets du quotidien.

Pendant cette exposition personnelle, je « déménage » une partie de mon atelier sur place, pour dessiner, graver et même imprimer mes nouvelles créations.

Tagué , ,

Une journée au musée …

La fête de l’estampe s’est donc terminée hier soir, après une journée riche en échanges, discussions passionnées, rires et professionnalisme !

En effet, le musée atelier de l’imprimerie de Blain dont je fais partie accueillait trois invitées : une typographe émergente, une calligraphe confirmée et une graveur-e sur cuir tout aussi confirmée !

une journée au musée 2018.jpg

Nous avons ainsi présenté au public nos métiers : typographie, imprimerie, gravure, reliure, et les matières utilisées : plomb, linoléum, bois, papier, parchemin, cuir, carton, encres …

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle fête de l’estampe, avec encore plus d’animations !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

La fête de l’estampe : la lino au musée

Samedi 26 Mai : la fête de l’estampe bat son plein partout en France, et ici, au Château de la Groulais à Blain.

Cette fête a lieu désormais tous les ans en France, à la date anniversaire de l’édit du roi Louis XIV, dit de St Jean de Luz.

Le roi, qui avait comme ami le graveur Abraham Bossé fut sensible à sa requête, qui voulait permettre aux graveurs d’exercer leur métier librement (relativement..) en dehors de toute corporation ou école. C’est assez remarquable pour être fêté, n’est-ce pas ?

 

fête de l'estampe 2018 les artistes.jpg

 

Alors au musée de l’imprimerie on accueille pour la deuxième fois des graveurs, calligraphes, typographes, repousseurs de cuir, qui investiront les lieux pour le plus grand plaisir des visiteurs.

On vous attend donc, samedi de 10 h à12 h et de 14 h à 18heures, la visite est gratuite, les machines fonctionneront grâce aux bénévoles d’Amagraph, et les invités présenteront leur métier et leurs œuvres.

Tagué , , , , , , ,

Impression de l’affiche « fête de l’estampe »

L’une de mes prochaines manifestations sera « La fête de l’estampe ».

Pour bien la préparer, j’ai rejoint le Musée de l’imprimerie ancienne de Blain et y ai composé l’affiche de cette manifestation : de la typo au plomb et au bois, accompagnée d’une gravure en relief.

Pour l’illustration, j’ai imaginé une main gravant le donjon du Château de la Groulais, qui abrite le musée.

affiche fête estampe 2018.jpg

Comme le musée possède plusieurs presses typo, j’ai demandé à l’équipe de m’assister dans la partie «impression», puisque je connais imparfaitement la «FAG», et que je voulais utiliser une presse à encrage automatique, sans faire de bêtises !

on se prépare à imprimer 2018.jpg

Après un rapide « habillage », certaines grosses lettres s’encrant mal, l’impression s’est bien passée : du vert sur du vert, qui s’accordaient bien ensemble.

J-P imprime au musée.jpg

Maintenant, alors que les affiches sèchent, (chez l’archiduchesse?) je vais préparer l’exposition « Lumières, Lumières » de Châteaubriant : ma gravure « Cathy » et l’ensemble des gravures des collégiens sur une seule feuille si j’arrive à bien les disposer dans la grande presse !

Ensuite, ou peut-être même, dès maintenant, je finirais d’encadrer mes diverses « Pies » pour le festival « harpes au max » d’Ancenis.

Il me reste deux semaines, alors, ça va !

Tagué , , , , , , , ,

Linogravure au château de Goulaine

Une virée au château de Goulaine !

Après avoir harpe-hanté dans tous les sens le château de « La Groulais » de Blain, j’ai redécouvert le château « de Goulaine » pour une escapade JEMA : Les Journées Européennes des Métiers d’Art.

Histoire de présenter, expliquer, démontrer mon métier aux multiples facettes, d’artiste – créateur – graveur – imprimeur … d’images, ou « d’ymaiges », château renaissance oblige !

jean pierre jema.jpg

Le temps, d’un caractère plutôt maussade, faisait mauvaise impression …  Mais il n’a pas découragé les visiteurs, nombreux, intéressés, quasiment impliqués parfois. Alors, parmi les autres artisans d’art et artistes présents, j’ai imprimé, un peu gravé, et beaucoup parlé, expliqué, et aussi sans aucune gravité, bien ri aussi !

les imprimeurs ravis.jpg

À un moment deux anciens confrères se sont emparés du stand et ont expliqué à leur façon le métier, riants et confiants, parmi les airs réjouis des visiteurs, heureux de voir un instant l’artiste dépossédé de son propos !

Mes déclinaisons sur la harpe ont d’abord intrigué puis amusé, et enfin vraiment intéressé le public, qui a « joué » à découvrir d’autres jeux !

mes visiteuses d'un autre siècle.jpg

Enfin, sans malice aucune (vous me connaissez!) j’ai exposé mes trains, mes locos, et clous de l’expo, « le retard du chef de gare » et « la charmeuse de train » sans que quiconque y voie le moindre avis sur le devenir des chemins de fer français !

Tagué , , , , , , , ,
Publicités