Archives de Tag: bénévolat

Après la fête de l’estampe, jpgraveur et la presse gutenberg continuent leur périple !

 

Messire Gutenberg dans son infinie sagesse, aidé en l’ occurrence par le Musée de l’imprimerie de Blain et par l’Estampier Jp graveur, autorise sa presse à voyager dans la commune des Touches.

Après avoir terminé les journées nationales de l’estampe dans l’atelier de jp graveur lors d’un Dimanche mémorable, de par sa pluie incessante, et de par les nombreux visiteurs passionnés qui ont assisté ou participé aux démonstrations d’imprimerie, la presse continue son périple.

 

foule à la bergerie

 

En effet, la Presse Gutenberg, toute en bois de chêne, va quitter l’Atelier de La Bergerie pour rejoindre la bibliothèque Mille et une pages pour ses portes ouvertes du samedi 4 Juin. Les visiteurs, les curieux, les lecteurs pourront à nouveau admirer le fonctionnement de cette vieille dame de la typographie, avec typographes, imprimeurs, graveurs au milieu des livres, albums et BD de toutes sortes

Ensuite, mardi 7 Juin, ce sera au tour des scolaires de venir découvrir les caractères de plomb, la composition manuelle et l’impression, lors d’une journée consacrée aux écoles du Mont Juillet et du Sacré coeur.

Enfin, cette charmante et vénérable machine rejoindra sa villégiature dans les murs du Château de la Groulais à Blain où elle a définitivement élu domicile.

Je crois qu’après tout ça, mes concitoyens n’ignoreront plus rien des secrets de l’impression, du caractère des imprimeurs, et du grave labeur qui est le mien !!!

Tagué , , , , , , , ,

La linogravure s’exporte au Musée, et au Salon !

Expositions à Blain et à Nort, et stage à l’atelier

Je reviens de Blain, Musée de l’imprimerie : journée active, fatigante et pleine de surprises : la première, un graveur français, expatrié à Barcelone et qui suit mon blog depuis le début est venu voir « JPGraveur » carrément au Musée. Des quasi retrouvailles, puisque le lien existe, même s’il emprunte les voies très actuelles d’ internet !

Ensuite, Loulou, ma petite, est venue découvrir le musée, et surtout les « copains imprimeurs » de son papy. Je ne l’ai pas vue de la journée, sauf à midi pour le repas !

On a imprimé, parlé, expliqué, rit aussi (mon carburant perso!) et je crois qu’on a bien rempli notre rôle de passeurs de mémoire de typographie, d’estampes et d’impressions en tous genres !

blain nort atelier

Dans le même temps je participe au Salon d’automne des artistes de Nort sur Erdre et y expose mon phénix et mon Don Quichotte, un peu perdus parmi les peintures et les sculptures., et ce matin j’étais fasciné par des reflets étonnants sur le grand mur de l’entrée : le soleil sautait de vitre en vitre, et j’y ai vu une ville : gravure prochaine ?

Ce soir : aspirateur, mains qui rangent, jambes qui courent dans tous les sens, l’atelier doit être impeccable, un stage démarre demain avec Élodie, Christine, Marie et Daniel. J’ai préparé des petits format en lino : on va commencer par une ACEO, une petite carte d’artiste.

Tagué , , , , , , , ,

art démo, c’est fini !

impression a d

Art démo c’est fini,

mais il reste

plein d’images

du phoenix gravé

bien sûr

mais aussi des oeuvres

éphémères des artistes

et ce reportage

de tv sur erdre

 http://www.tvsurerdre.fr/st-mars-du-desert-ladieu-a-la-mairie-par-art-demo/

Tagué , , , ,

Une gravure sur bois vraiment très humaine : le phoenix de st mars !

Eh bien voilà, c’est fini ! Encore une page qui se tourne ! Après trois jours intenses, de bonheur partagé, de fatigue aussi, un peu de nostalgie, déjà ! J’ai partagé, donné, reçu ! Des émotions, des rires, et aussi du sérieux. Ce sont surtout les enfants qui ont imprimé : d’abord toute une classe qui est venue, danser, piétiner, écrabouiller l’estampe, en musique, en rythme, dans la bonne humeur. Ensuite, pendant les deux autres jours, encore les enfants, connus et inconnus.

les enfants de st mars impriment

J’ai quasiment un « show », une performance totale, un spectacle : j’ai retrouvé le plaisir « de la scène », oublié depuis quelques années ! J’ai retrouvé aussi le plaisir de la mise en scène : combiner l’impression par les pieds des enfants, avec mes amis musiciens venus pour « le fun », avec la partie technique : l’encre, le papier, et la régularité de la pression. Tout cela en sécurité : pas de chutes, de salissures, de bousculades !

mes musicos !

impression du musée de blain

J’ai appris plein de nouvelles choses : comment dessiner, graver, imprimer en public avec la seule énergie humaine ! Par exemple, éviter que les pieds ne déchirent le papier, que ledit papier ne bouge, et connaître le temps de la pression ! Du jamais fait pour moi, une plongée dans l’impression,les yeux grands ouverts, et l’esprit bien en éveil.

le final de st mars

Voilà, c’est fini, les gravures sont à la hauteur de l’ouvrage fourni, c’est bon !

Tagué , , , , ,

Qui soulève la mairie, le retourne et la secoue pour nettoyer son plancher gravé ?

  • Qui soulève la mairie, la retourne et la secoue pour nettoyer le plancher gravé ???
  • C’EST JPGRAVEUR !!!

répond le coeur des enfants venus avec la classe de cm1-cm2 visiter la mairie investie par les artistes !

jpgraveur !

Dur dur de travailler avec les enfants ? Alors jouons avec eux, et la question est réglée. Ils ont pourtant posé pas mal de questions :

  • Vous êtes tous des art-tristes ?
  • Non, y en a qui sont plutôt … heu … heureux !
  • Un phoenix ça vit mille ans !
  • C’est un oiseau historique, des grecs quoi,
  • ça vit mille ans quand même !

J’ai  pu terminer l’oiseau en question, ils m’ont aidé à souffler dessus (d’où la phrase qui soulève la mairie … pour nettoyer le plancher gravé ?) jpgraveur leur a bien plu (le nom et le bonhomme aussi !)

le vent

J’ai nettoyé mon petit chantier, et pris rendez-vous pour mardi prochain : on fait un essai grandeur nature d’impression, avec calage du papier, encrages, mise en place des frisquettes (petits caches en papier pour éviter les débordements d’encre) essais de pressions, et pression par Marina (la chef) Marco (chef aussi) sous la direction musicale de Lucie (ma disciple multi-tâches!).

gravure finie

Donc pause dans le pas-à-pas … de danse, et à mardi !

Tagué , , , ,

Linogravure, éoliennes, rêver jeunesse, l’art et la matière, et moi, et moi ?

Beaucoup trop de choses en ce moment à l’atelier, mais c’est souvent (toujours ?) comme ça : quand il ne se passe rien, il ne se passe vraiment rien, mais quand ça bouge, alors là …

Bon, un peu d’ordre dans tout cela. Tout d’abord, les éoliennes, ça ne se passe pas dans l’atelier, mais pas très loin, alors le temps d’y aller, de voir et de revenir, la tête déjà pleine de projets, d’air, de vent, d’Éole … C’est bien, je sais que je vais graver autre chose que du vent !

éoliennes 12mars15

Et ensuite, une expo qui me tombe dessus comme ça : les gravures de mes stagiaires passés, jeunes stagiaires, pour le festival « Polyglotte » : « rêvez jeunesse » Intéressant, ici aussi, j’ai rassemblé presque 6 années de travaux, je ne pensais pas les encadrer et les exposer ! Alors j’ai fait appel à de l’aide extérieure : ma disciple et sa petite soeur. On a bien travaillé, et l’expo fût prête à temps.

expo gravures bibli 2015

Ensuite, encore une expo, prévue celle-ci, à Sucé sur Erdre, avec le collectif « complicité d’artistes » et avec un thème : « l’art et la matière ». Avec Cathy, on a (enfin) réalisé une oeuvre commune : notre chambre, avec un entourage au crochet ! C’est très doux, et bien dans l’esprit de l’art et la matière ! Ensuite, des gravures tirées sur d’autres matières que le papier blanc : contreplaqué, toile d’artiste, carton enduit, papier kraft.

Avec tout ça, penser aussi à l’expo d’Ancenis sur le thème des ponts, cette fois un pont mythique, celui de La Roche Bernard, reliant la Loire-Atlantique à la Bretagne Sud. Je lui ai ajouté un « Ost » mêlé aux mâts des bateaux de plaisance : J’ai repensé à ce rocher déchiré en deux parties d’un seul coup d’épée par un vaillant et preux chevalier.

lrb,stmars,sucé

Et enfin, préparer mine de rien ma prestation « en live » à Saint Mars du Désert, lors de la fête « art démolition ». J’ai dessiné pas mal de phoenix, pour arriver à ceux-ci, peut-être définitifs, peut-être pas encore ! Déjà, j’hésite : recto ou verso ? Regard à droite, regard à gauche ?

Tagué , , , , ,

Une princesse, la linogravure et le château de Blain

Lors d’un précédent article, je me préparais à mon intervention au Musée de l’imprimerie ancienne de Blain. Pendant trois jours, le musée ouvre ses portes au public, les machines tournent, les imprimeurs s’affairent, et le graveur invité grave.

J’avais bien préparé mon coup ! Ma petite fille Vivi s’était prêtée au jeu d’une séance de poses photos à l’atelier.

Je décidais de proposer une mise en abîme en direct le dimanche, quand ma gravure serait achevée. Une fois les photos réalisées, j’ai construit mon dessin, une petite fille imprime sur une presse à épreuve la gravure du château de Blain.

La gravure du château n’existe pas, c’est une photo tirée sur papier, et, comme disent les enfants, « c’est pour de faux », et Vivi m’a dit : « alors on triche un peu ? » ben oui, mais c’est pour la bonne cause !

photos vivi avant

Une fois le dessin réalisé, je l’ai reporté sur une plaque de lino, et j’ai attendu pour le graver d’être dans les murs du château !

Ce fut dur ! Il est quasi impossible de graver en public, en expliquant ce qu’on fait, alors, samedi soir je me suis enfermé dans l’atelier, tout seul pour avancer un peu, et de même très tôt le matin suivant !

Dimanche tout était prêt, les enfants de l’association attendaient Vivi qui s’est retrouvé être la « Princesse du Château », puisqu’elle allait l’imprimer.

vivi imprime blain

Le début fut un peu tendu, à 7 ans tout juste, c’est impressionnant la foule, surtout quand on est la cible de tous les regards. Mais une fois installée devant la presse, qui ressemble très fort à celle de l’atelier, les appréhensions ont disparu, et nous avons eu droit à :

« Vivi imprime Vivi, qui imprime le château dans le château ».

mise en abîme

J’étais content, les gravures sont belles, Vivi est fière d’avoir fait tout cela pour moi. Une fois encore, la gravure me comble d’aise ! Elle permet les rencontres, les belles rencontres, et le partage.

la robe de vivi

What else ?

Tagué , , , , ,

La « vie » à l’atelier de la Bergerie : linogravure & Cie

Désormais quand les petits enfants viennent à la Bergerie, ils investissent l’atelier, impriment, gravent, et dessinent, sans souci !

Cette fois, Eliott imprime en de multiples exemplaires le tampon « épée » que je lui ai gravé, et Loulou grave son nouveau « chat de 4i », avant de l’imprimer lui aussi en de nombreux exemplaires.

eliot lou nddl

***

Quant à moi, je ne résiste pas à l’envie de « meubler » la forêt que j’avais imprimée pour les enfants de NDDL, et dont je viens de découvrir qu’il en restait quelques exemplaires vierges ! Cette fois, des tracteurs et des avions coexistent avec les petits personnages inventés pas les enfants. Il n’y aura que trois exemplaires de cette oeuvre … qui est en vente au prix de 65 € franco !

***

aur sar céc

***

Après ma mini résidence à NDDL, je reçois à l’atelier trois jeunes stagiaires qui viennent dessiner, graver et imprimer trois jours durant. L’ambiance est littéralement « déchaînée » puisque deux d’entre elles sont en école d’art graphique, et qu’elles peuvent donner libre cours à leur créativité. Les résultats sont à la hauteur de l’énergie déployée, et le bonheur de la réussite se lit sur leurs visages !

***

st jack 1

Et comme si cela ne suffisait pas pour meubler mon temps, je reçois mes potes organisateurs de la Saint- Jacques pour la désormais traditionnelle journée d’impression de l’affiche. Comme on se complique la tâche chaque année, cette fois on a aussi invité les bénévoles curieux à venir s’immerger dans le climat de l’atelier. Finalement, comme on fait deux encrages assez emmêlés, on passe une journée et demie à l’impression, mais notre affiche a du caractère, et fait déjà bonne impression : la preuve vivante sous vos yeux !

st jack 2

***

Aujourd’hui, relâche, je jardine un peu, bricole à l’extérieur, avant de repartir pour les prochaines expos :

    • La première à Saint Florent le Vieil dans la librairie Parchemin

    • Ensuite à la médiathèque d’Ancenis.

La prochaine gravure attendra un peu, j’hésite encore entre une lectrice à vélo (si, si, ça peut, comme le dit si bien Violette) et une lectrice langoureusement allongée dans son lit, au réveil : tout un programme !

Tagué , , , , , , , ,

Un atelier d’impression de linogravures à la Saint Jacques

Et voilà, c’est arrivé,

la foire de la Saint Jacques se déroule

par un temps clair,

mais frais,

et venteux,

mais sans pluie,

alors tout va bien.

***

Les tabliers font bonne impression,

les serveurs ont très bon caractère,

et le cuisinier plonge grave

sa cuiller dans la marmite de soupe.

***

la saint jacques 1

Tout va bien décidément !

Mon atelier lui aussi fait bonne impression,

on a les mains bien encrées,

mais c’est pas grave,

et les grands aident les petits,

dans une ambiance vraiment studieuse.

***

saint jacques 2

À la fin de la journée,

toutes les gravures sont récupérées

par de joyeuses bandes peinturlurées.

***

Saint  jacques 3

Tout ça prend du temps,

de l’énergie,

de la bonne volonté,

mais en retour,

qu’est-ce qu’on est

(fatigué, euh oui, mais c’est pas ce que je voulais dire)

heureux, satisfait, et fier aussi

d’avoir généreusement donné tout cela !

***

Tagué , , , ,