Archives de Catégorie: linocut

l’enfant et le cerf-volant, linogravure et chantournement

 

Mon projet, c’est l’enfant et le cerf volant. Pour le cerf volant, c’est quasiment bon, j’ai cependant rectifié la plaque, en « ajoutant » des traits blancs, c’est à dire que j’ai enlevé de la matière ! après un essai sur le premier tirage papier, pour voir.

Pour l’enfant, je l’ai dessiné, calqué pour l’inverser, recherché une vue du globe terrestre, dessiné grosso modo et décalqué aussi, pour avoir un ensemble cohérent de l’enfant courant sur la terre, dans le bon sens …

l'enfant et le cerf volant

 

Ensuite, j’ai décidé de séparer les couleurs, comme pour le cerf volant : j’ai dessiné mon idée, afin de partir plus sûrement, et j’ai découpé à la scie à chantourner le lino que j’utilise actuellement : du lino déjà collé sur du médium, ce qui me permet d’avoir une bonne épaisseur à graver, ici c’est important.

A ce point de la réalisation, j’ai donc : 1-la chevelure, 2-les bras et les jambes, et 3-le reste du corps en trois parties finement imbriquées. Il reste à graver l’enfant, le globe terrestre, et à évider bien proprement les attaches reliant les bras et les jambes… Un jeu d’enfant !

Et quand tout est réalisé, un essai « à blanc » dans la presse, pour voir si tout se passe bien : les serrages, les démontages, le sens d’impression…

préparation de l'impression cerf volant

Enfin, le troisième jour, vient le temps de l’impression ! Tout est désassemblé sur la presse, et les pièces encrées séparément, je réalise que j’ai 7 ensembles de pièces, et seulement 4 encres différentes, en effet, l’enfant et le globe reçoivent la même couleur qu’une partie du cerf-volant, ainsi que la chevelure que je garde en jaune.

Je prépare mes mélanges : un rouge vif et un bleu roi pour le cerf-volant, un ton chair pour l’enfant, et un jaune éclatant.

résultat enfant cerf volant

Le premier tirage est bon : malgré les 18 éléments réunis ensemble dans la presse, tout s’imprime assez bien : un oeil critique remarquera quelques manques dans le bleu, mais comme disait mon papa « faut bien faire parler ceux qui autrement n’auraient rien à dire ».

Tagué , , , , , , ,

La technique du puzzle appliquée à la linogravure !

 

Comment imprimer plusieurs couleurs en un seul passage !

C’est une question récurrente chez les graveurs : une plaque par couleur, donc autant de passages sous la presse que de couleurs !

Chacun y est allé de sa solution, Picasso a mis au point la technique de la plaque perdue : c’est la même plaque qui sert à chaque fois, donc, simplification, une seule plaque, facilité du repérage des couleurs, mais encore un passage par couleur.

Munch quant à lui faisait des puzzles, chaque pièce encrée séparément assemblée avec les autres, et un seul passage sous la presse.

bras du cerf volant

J’ai repris cette dernière idée, et pour ne pas avoir trop de pièces, j’ai réuni ensemble toutes les pièces de la même couleur par des sortes de petits bras, creusés pour ne pas recevoir l’encre.

dessin cerf volant

Mon projet s’y prêtait bien : un enfant courant sur la plage avec son cerf-volant : des couleurs primaires, pas de nuances, c’était jouable.


assemblage cerf volant

J’ai quand même beaucoup cogité, dessiné, refait les dessins, simplifié, et suis arrivé à ce presque résultat : il reste à imprimer, « pour voir ».

CERF VOLANT 7

Quelques jours plus tard, c’est l’impression sur la grande presse de l’atelier.

J’ai fait plusieurs essais « à blanc » pour vérifier que les pièces du puzzle s’imbriquaient bien ensemble :

pièces du puzzle

Puis, je choisis les couleurs primaires pour ce premier essai :

pièces encrées

Les pièces sont encrées une par une séparément.

Ensuite, je remonte l’ensemble dans la presse:

montage du puzzle dans la presse

et c’est le tirage :

première impression !

Tagué , , , , ,

ÉCHAPPEMENT LIBRE

 

J’avais appelé ma nouvelle gravure « les chevaux de feu », mais tout en gravant, et maintenant en l’imprimant, je reviens vers ce titre, et le change en « échappement libre ». Il correspond mieux à tout ce que j’ai ressenti en préparant, dessinant, découpant mes dessins, les collant ensemble, et re-dessinant tout : cet échappée belle vers la liberté, cet échappement dans les flammes hors de la technique !

échappement libre 1

Et aujourd’hui, après une gravure minutieuse, vient l’impression sur la grande presse Vandercook n° 3 avec une encre noire fluide, sur un beau papier lisse de 150 g, et toujours, le même plaisir de voir la première épreuve se découvrir après le pressage.

échappement libre 2

Cette gravure inaugure un cycle consacré à la libération, de la machine, aujourd’hui, de tout ce qui nous encombre, demain : donc, à suivre !

Et comme il y a en elle beaucoup de mouvement, elle sera bien sûr présente lors de notre future exposition : « MOUVEMENTS »

Tagué , , , ,

Complicité d’artistes expose à la Bergerie en Noir et Blanc

 

L’exposition noir et blanc

a ouvert grand ses portes ce matin.

Le ciel est clément,

le vent fait flipper notre photographe,

dont les oeuvres batifolent

un peu trop sous le hangar.

expo n&b 1

L’atelier déborde de créations,

on se dit qu’on a bien travaillé,

que nos oeuvres s’enrichissent

de la présence des autres,

et que le public intéressé,

et amical n’est pas assez nombreux.

expo n&b 2

Mais chaque artiste s’emplit

du regard des autres, et

le désir de continuer

contre vents et marées s’amplifie

Demain est un autre jour !

expo n&b 3

 

Tagué , , , , , ,

Mes enfants s’essayent à la linogravure !

Matt, Cha, et les petites à l’atelier

Depuis longtemps, mes enfants voulaient s’essayer à la lino. Ce week end, c’est chose faite : la tête pleine de projets – même si les dessins ont été oubliés à la maison – on commence à dessiner et bientôt à graver. Matt veut faire de la monnaie, depuis qu’il sait que ma « tip top » était utilisée vers 1900 par la banque nationale d’Italie : ça l’amuse ! Alors il dessine et fabrique des « coins » en deux couleurs, et en typo ! Pour un début, il frappe fort, mais ça fonctionne !

matthieu, charlotte et la lino 1

Cha quant à elle part dans un dessin, et donc une gravure, très fouillée d’aigrettes de pissenlit. Elle est méticuleuse, et le résultat est à la hauteur de l’énergie qu’elle met à graver !

L’atelier s’anime avec les petites, qui ne veulent pas être en reste : Titi fabrique des tampons avec une nouvelle matière très souple et facile à graver : un poisson, et « love » !

Sa soeur Vivi reprend sa sirène et l’imprime en « argenté ».

matthieu charlotte et la lino 2

Je n’ai pas vu le temps passer, ils sont fiers de leur maîtrise de la technique, et du résultat. Je suis heureux de partager avec eux une partie de ma passion et de mon métier, et de réaliser, en les écoutant, que la gravure peut encore, à l’heure de l’informatisation à tout va, les passionner vraiment !

Tagué , , , , , ,

Une linogravure pour la Saint Jacques

Le geai de la Saint Jacques

Comme chaque année maintenant, je me prépare pour l’affiche de notre foire locale : la Saint Jacques. Cette année, nous avons décidé de la placer sous le « patronage » de Jean Jacques Audubon, dont la maman est née ici, aux Touches, au XVIII° siècle.

J’ai donc recherché dans les oiseaux peints, dessinés, et gravés de JJ Audubon, celui pas trop éloigné de notre faune locale, et qui pourrait illustrer notre affiche.

Mon choix s’est porté sur un geai bleu : assez courant, et assez graphique, pour être traité en linogravure. J’ai tout d’abord essayé sur une chute de lino de graver les ailes, et le plumage.

un geai bleu pour la saint jacques

Un premier jet de la future affiche a été validé par les organisateurs, et l’affiche va pouvoir « mûrir » quelques semaines avant sa réalisation définitive prévue pour la fin mars.

Tagué , , , ,

C’est pas juste ! une linogravure très sobre

Après un week end d’exposition à Nort Sur Erdre,

avec « complicité d’artistes »,

je reprends pied dans l’atelier.

Bien que New York et l’Amérique de la Côte Est

soient encore bien présents chez moi,

j’attends encore un peu avant

de les mettre sur le lino ou sur le bois :

vous savez, quand on retarde le moment

de passer à l’action,

quand on peut faire durer le plaisir de l’avant…

expo cda à nort

Alors j’ai repris une gravure inachevée :

« C’est pas juste ».

Et je l’ai terminée.

Le résultat final ne correspond pas du tout

à ce que j’avais en tête au début :

pas de décor, pas de personnage,

pas d’évidences non plus,

mais en typographie classique,

les réponses – elles aussi classiques –

qu’on a entendues enfant, qu’on dit parfois,

qu’on entend encore, adulte !

Et avec « en fond » les cours de la bourse …

gravure c'est pas juste !En attendant,

je prépare une autre expo,

au Cellier celle-ci,

pour dimanche prochain.

fly-HS-le-cellier

Tagué , , , ,

NEW YORK NEW YORK AGAIN !

Bonjour ! Après un mois de silence,

arrivée à la Bergerie.

Mais avant, retour quelques semaines en arrière.

New York : notre destination de vacances,

après une année trop agitée,

bouleversante parfois, bousculante toujours,

New York attendue, et enfin là !

buildings

Les buildings, les buildings,

encore et toujours, comme une litanie lancinante,

buildings 2

mais dont curieusement, on ne se lasse pas !

Parce que, aussi, il y a des gens,

partout, évidemment,

et qui rendent la ville tellement humaine.

les gens de ny

Cette fois, on a fait une escapade vers le nord,

dans les Catskills, près de Woodstock :

retrouver un peu de nature,

insolites usa

des gens, des artistes,

et même une linograveuse de talent.

arts graphiques

Des images plein les yeux, la tête et le coeur,

qui vont nous porter encore un bon moment,

couleurs d'automne usa

après l’atterrissage ici.

Deux de mes petites voulaient refaire de la gravure,

Halloween aidant,

on a gravé de la sorcière,

des citrouilles et du chaudron.

retour sur terre

Maintenant, à moi :

que vais-je créer après tout ceci ?

Ma foi, je ne sais !

Tagué , , , , ,

Le début du bestiaire et des métiers : animo-lino-métiers avec « la libraire … »

Je vous l’avais promis,

c’est fait, ma libraire s’est animalisée

en sauterelle.

Pourquoi ? Eh bien ,

je ne sais pas, voilà :

Insensiblement, je n’ai plus vu

que la sauterelle la représentant,

aussi bien mon modèle

(je sais qu’elle n’est pas encore convaincue)

que la libraire en général.

Donc j’ai fouillé, mes bouquins,

internet, mes photos, la librairie aussi,

et j’ai dessiné, gommé, découpé, collé,

libraire:sauterelle 1

redessiné, photographié mes dessins,

pour arriver enfin au résultat.

Mais j’avais vu grand,

et j’ai terminé la gravure à l’atelier :

samedi, on a beaucoup parlé gravure, encres et papiers.

Alors, pendant que les petits enfants jouent

aux africains dans le jardin,

j’ai doucement fini l’oeuvre aujourd’hui ! 

libraire : sauterelle 2

8 la libraireP.S. et celui-ci est le 200 ème article de mon blog !

Tagué , , , ,