Archives de Tag: linogravure

Deux danseurs, une presse, et la lino !

Bonjour !

Après mes toutes mes expos qui se sont succédées à un rythme très soutenu, je reprend goût à l’atelier, à la gravure, et aux presses !

La gravure tout d’abord : j’ai posé ma candidature à une expo pour 2019 sur le thème de la danse. Avant même les résultats de la sélection, je me suis pris au jeu : le thème m’intéresse, déjà j’avais quelques estampes de danseuses, et cet été j’avais photographié des couples dansant, avec l’idée d’en faire des gravures !

dessins danseurs.jpg

Alors du dessin, de la gravure sur lino et aujourd’hui l’impression. Impossible d’attendre quand la plaque est tirée, c’est comme le vin il faut la voir (!)

plaque coupke danseurs.jpg

J’envisage déjà d’installer mes petits danseurs en forêt, en ville, dans l’espace, ou dans les quatre éléments, on verra.

impression couple danseurs.jpg

couple danseurs.jpg

Et pendant tout cela, je suis allé récupérer une ancienne presse à vis, qui peut être utilisée, moyennant quelques adaptations, à l’impression de linos. Je lui ai adjoint un chariot et un « marbre » en bois, et l’ai repeinte en rouge basque et en gris .

la presse "pivoine".jpg

Je pense l’utiliser en animations lors de salons des métiers d’art pour imprimer du texte et des gravures. Je l’ai testée, et la pression est considérable : il faudra être très précis dans le dosage de la force !

Publicités
Tagué , , , , , , , , ,

Coup de balai en allégorie de la lino et de la typo

Je gravais une petite balayeuse pour un autre projet, quand s’est imposée l’idée d’un coup de balai dans la typo, dans le texte, dans le livre, comme ça, histoire de jouer avec l’idée que le livre papier jamais ne disparaitra ! Ou au contraire …

prépa balai dans atelier.jpg

J’avais déjà gravé un livre ouvert, pour une affiche de la bibliothèque. Je l’ai repris, j’y ai inséré ma petite balayeuse, et j’ai sorti une casse de vieux caractères en plomb. C’était eux qu’il fallait balayer, mais comment les faire tenir ? J’ai gardé une scie à chantourner de précision, et l’ai utilisée pour fabriquer un support aux lettres qui sont « en vrac ».

lettres en vrac préparées.jpg

Ça a marché du premier coup : les lettres tiennent bien et j’ai pu les placer juste devant le balai ! L’impression a bien fonctionné elle aussi, et les tirages sont parfaits.

impression balai vert.jpg

Chacun interprètera cette estampe selon ses propres critères, au premier ou au second degré, déjà la gravure ne m’appartient plus !

coup de balai.jpg

 

Tagué , , , , , ,

Linogravure « apocalypse »

 

En attendant ma participation au Salon du Livre de Châteaubriant ce week end, je finis de graver et d’imprimer ma nouvelle estampe : « Apocalypse », que je présente à l’Artothèque en Octobre en même temps que « Isadora » et « Benedictus ».

Apocalypse n°1.jpg

Apocalypse

Isadora.jpg

Isadora

benedictus noir et gris.jpg

Benedictus

Tagué , , , , ,

La linogravure, mon patrimoine !

Grosses journées au Château de La Groulais à Blain, l’atelier-musée de l’imprimerie a fait forte impression, on a accueilli un peu plus de 1000 visiteurs en deux jours, du rarement vu !

J’avais prévu d’imprimer « Isadora » ma toute nouvelle estampe, pour la toute première fois lors de ces deux journées du patrimoine, et je l’ai fait !

préparation.jpg

C’était un peu risqué, je n’ai pas tout le confort de mon atelier quand je travaille en public, et par précaution, j’avais emporté bien trop d’outils, de cales et de coins de serrage, mais ça a bien fonctionné.

réglages.jpg

 

impression.jpg

Tagué , , , , , , , , ,

La linogravure sort de l’atelier

Bonjour !

Des nouvelles de l’atelier :

Tout d’abord, les Journées Européennes du Patrimoine :

– Je serai à Blain, au château de la Groulais les 15 et 16 septembre pour une animation à l’Atelier-Musée de l’Imprimerie.

la-groulais.jpg

– Mes gravures seront avec d’autres oeuvres artistiques dans les vitrines des rues du centre de Châteaubriant, du 15 au 23 Septembre et vous pourrez y découvrir  « Mon araignée » – « Mon Art régnait »  dans les vitrines de la médiathèque ! et ma toute nouvelle estampe :« Benedictus » à la Maison de l’ange, rue de Couéré.

jep châteaubriant 2018.jpeg

Ensuite,

-Je serai à nouveau à Châteaubriant le samedi 29 septembre pour une animation démonstration à la Halle de Béré alors du Salon du Livre avec à la fois mes stagiaires et les collègues de l’atelier-musée de l’imprimerie.

salon livre châteaubriant 2018.jpg
Tagué , , , , , , ,

Des gravures, des expos, la vie d’artiste !

J’ai retrouvé mon atelier, la gravure et l’imprimerie ! Quelle joie, après tout ce temps parti ailleurs, dans les expositions de l’été ! Bon, je préfère être ici, mais les expos sont utiles, nécessaires, bienvenues aussi : voir du monde, discuter, expliquer, et même pourquoi pas, vendre un peu !

Bien. J’ai commencé par imprimer « Mon Araignée », puis j’en ai découpé quelques-unes et les ai installées ensemble sur des fils tendus dans un cadre.

Mon araignée.jpg

L’idée c’est de les exposer dans des vitrines désaffectées. Les araignées, compagnes invisibles, s’emparent assez vite des lieux inoccupés : un sourire donc, avec de plus une déclinaison obligée du vocable :

  • Mon Araignée,
  • Mon Art régnait,
  • Mon Art est nié,
  • Mon Art est niais,
  • etc …

Et comme j’aime faire plusieurs choses à la fois, j’ai commencé la gravure de « Isadora » une jeune femme dont l’écharpe virevoltant, se prend dans des engrenages menaçants, mais qu’une main secourable équipée de ciseaux s’apprête à sauver … peut-être !

isadora début gravure.jpg

Cette gravure a mis un temps fou à se concevoir : au début je n’ai dessiné que le train d’engrenages d’une grue portuaire, puis j’ai ajouté la fille, et son écharpe, enfin la main secourable. Mais il fallait encore quelque chose. Quoi ?

Une couleur : l’écharpe, trop manifeste, mais sa robe, oui alors, et rouge ! Comme j’aime bien imprimer plusieurs couleurs ensemble, il fallait découper précisément la robe, le haut et le bas séparément, pour épargner le bras nu. C’est fait, la scie à chantourner bien réglée a suivi le trait.

J’ai commencé la gravure : la main et la robe, demain les engrenages …

Si je travaille bien, et que je me tiens à elle, « Isadora » sera imprimée à l’atelier musée de l’imprimerie de Blain lors des journées du Patrimoine, les 15 et 16 Septembre, pour la toute première fois, et en public, j’aime bien les challenges !

Tagué , , , , , , , ,

La linogravure à Ancenis, Rive de Loire

affiche ancenis 2018 petite.jpg

 

J’expose mes gravures, dans le nouveau local de Rive de Loire, Rue Saint Pierre à Ancenis.

J’ai choisi quatre thèmes : l’eau, la musique, les visages, les objets du quotidien.

Pendant cette exposition personnelle, je « déménage » une partie de mon atelier sur place, pour dessiner, graver et même imprimer mes nouvelles créations.

Tagué , ,

Linogravure « Benedictus »

Bonjour les amis !

Voici l’une des premières impressions de ma nouvelle linogravure, « Benedictus » . Je voulais avoir une bonne différence de teinte entre la chorale et l’église : alors j’ai découpé la plaque : l’église d’un côté , la chorale de l’autre. La chorale est imprimée en noir, l’église en gris, un gris spécial à base de noir et du blanc du papier. Pour ce faire, j’imprime en noir sur une chute de papier, puis avec l’encre restant j’imprime la plaque pour obtenir un gris qui simule l’aspect de la pierre.

benedictus noir et gris.jpg

Tagué , , ,

benedictus en cours

La plaque de ma nouvelle linogravure : « Benedictus » est en cours. Le travail est long, et un peu fastidieux : entre les colonnes et les vitraux je me perds parfois … Mais l’église démesurée est terminée, le groupe des chanteurs de la chorale progresse doucement : bientôt c’est la fin de la gravure et l’impression tant attendue !

 

benedictus en cours.jpg

Tagué , , , ,

Stage de linogravure, l’été à la bergerie

Comme chaque année, j’ouvre mon atelier aux personnes qui veulent s’initier à la gravure en relief : sur lino : la linogravure, ou sur bois : contreplaqué et médium. Et cette année, j’organise un stage pendant les vacances scolaires : enseignants, profs, administratifs de l’éducation, c’est l’occasion de plonger ses mains dans le lino, les encres et le papier !

Le prochain stage se déroule du 20 au 22 Juillet, vendredi, samedi et dimanche. 

Le premier jour, nous abordons les bases de la gravure, par la réalisation d’une carte d’artiste de petit format : on dessine, on grave et on imprime dans la journée !


Le deuxième jour, c’est un peu plus orienté vers la technique : on prépare une plaque plus grande, et on consacre toute la journée à la gravure.

stage-a.jpg
Le troisième et dernier jour, on s’intéresse à l’impression, sur les presses professionnelles de l’atelier, sur presses d’amateur, ou même à la main avec les outils correspondants, on compare aussi les papiers et les encres.

Il reste des places pour ce stage et les suivants. Ne tardez pas trop , je prend les inscriptions dans l’ordre des contacts,

Benedictus-a.jpg

Tagué , , ,
Publicités