Après l’expo Des Forges de Moisdon de la lino

Mon expo dans la grande halle du site des Forges à Moisdon s’est achevée dimanche.

Des rencontres vraiment intéressantes, des visiteurs venu tout exprès pour l’expo, c’était vraiment bien !

Alors, mardi démontage, et balade dans les sentiers environnants pour un au revoir un peu nostalgique : comme souvent quandun moment fort s’achève, et que les gens étaient accueillants !

De retour à l’atelier, avec un peu de rangement, balayage, et classement d’estampes. Et aussi, surtout, la reprise de ma gravure : « le crocodile et les roses » et un travail un peu fastidieux : les« grains » de la peau rugueuse.

Ce matin, tout est prêt pour l’impression, j’ai isolé les roses, et les ai un peu éloigné du croco. J’encre en noir, sur papier blanc, avec des essais de « gris » par utilisation du « manque » d’encre : c’est-à-dire, sans ré-encrer la matrice.

Tagué , , , ,

Démo-lino à Moisdon la Rivière

Dimanche 15 Août je fais une démo de gravure et d’impression sur de petites presses au Musée des Forges à Moisdon la Rivière.

J’utiliserai une presse « Freinet » qui ressemble à un gaufrier, et une presse plus traditionnelle : une « Tiflex » typographique.

Je démarrerai vers 16 heures et l’animation pourra durer jusqu’à 17 heures ou plus, en fonction des réactions du public.

La visite du musée est pleine d’informations sur l’ardoise bleue,les anciennes forges et le site lui-même invite fortement à la promenade par les sentiers balisés.

Tagué , , , , ,

Sur le site des Forges de Moisdon la rivière

Une nouvelle expo pour cet été, et cette fois, loin des plages, c’est à Moisdon la Rivière, sur le très beau site des Forges que ça se passe !

On a installé ce matin dans la grande halle, toute de pierre, deux séries de gravures : d’une part le travail des gens, d’autre part le repos, les loisirs.

Ensuite, promenade sur l’un des sentiers balisés, le long du Don, dans un paysage très varié, entre les pins, la bruyère et l’ardoise partout présente.

Tagué , , ,

De l’animation à La Bergerie

Beaucoup d’activités ce week end à La Bergerie :

Ma patite fille Titi fêtait ses 18 ans avec ses amies et amis et moi, j’offrais mon atelier à mes amies graveures pour une journée de dessins, gravures, et impressions.

Quels plaisirs après tous ces jours passés sans trop se voir !

Mini fête de l’estampe à la Bergerie

Bonjour, amis de la gravure, amis des arts, amis tout court !

Demain Samedi 29 Mai, ce sera la fête de l’estampe pour moi, après plein de péripéties assez agaçantes l

J’ouvre mon atelier au 406, La Bergerie, Route de Trans sur Erdre, à 3 km du bourg Des Touches, de 10 à 13 et de 15 à 18 heures, et dans le respect des règles sanitaires : port du masque, gel, sens de circulation.

Je présenterai mes dernières créations, mes anciennes (!) au milieu des presses et des casses de typographe.

dav
dav
Tagué , ,

Des boeufs, des hommes, des mots !

Aujourd’hui c’est la fête de l’estampe, alors dans l’atelier j’ai imprimé de la gravure, de la typo, sur la plus grande presse. Tout ça sèche dans les claies, et comme il pleut, j’attend demain pour les photos ! Sauf celle de la presse en cours de calage !

Tagué , ,

Linogravure « il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille … »

Il pleut il mouille, c’est la fête à la grenouille (en voilà une qui est contente !) et dans mon atelier, on entend le vent, la pluie, la grenouille (surtout la nuit) et le graveur qui grave !

Voilà, c’est presque fini, mes laboureurs ont reçu leurs premières couches d’encre noire. Il reste quelques modifications à apporter, mais c’est presque ça. J’ai découpé la plaque en deux : le ciel d’un côté, et les gars et les boeufs de l’autre :

Le ciel sera gris (beaucoup moins d’encre noire !) et les vivants seront noirs, bien noirs (la bouteille à gauche est presque vide ! )

Tagué , , , ,

Pensive assise

Après une longue linogravure en plusieurs couleurs, « le bois ses machines et leur maître », je repars sur un projet plus modeste, mais, mais, mais, tout aussi porteur de surprises !

Ce ne sont pas les mêmes, ici : il s’agit de graver du sapin, un bois « tendre », mais avec des veines parfois tendres, parfois dures, et aussi du fil.

Je désire une impression assez rude, bien marquée, avec un veinage apparent, et des accidents liés à la nature de ce bois.

Je vous présente le « travail en cours » de « pensive ».

Tagué , , , , ,

Le Maître du bois !

Depuis le 15 mars, l’atelier, vibre autour des plaques de lino, enfin découpées et encrées une par une, pour réaliser pleinement mon image.

J’ai réalisé un puzzle, à seulement 5 pièces, que j’encre séparément, mais imprime ensemble.

Ensuite, je laisse mes 20 tirages sécher. Puis, reprenant chaque pièce du puzzle, et je les grave à nouveau, pour la deuxième couleur (système de la plaque perdue).Quand c’est fait, je reprends le processus : assemblage dans la presse, et impression en repérage – exact – par dessus la première couleur.

J’ai donc une estampe en plusieurs couleurs, à peu près accordées… sauf le vert ! Alors les mots de Gauguin me reviennent : « Si tu dois mettre du vert, mets le plus fort de ta palette » bon, tout va bien.

Les derniers états des pièces du puzzle méritaient peut-être un tirage à part : une gravure en noir et blanc ! J’ai fait une première expérimentation en or et argent, et aussitôt après en noir sur blanc. Ça fonctionne aussi !

dav
Tagué , , , ,

Le Bois, ses Machines, et leur Maître, suite

Le bois, ses machines et leur maître !A fond dans cette nouvelle gravure, j’évolue en même temps que je dessine, réfléchis, et laisse du temps passer.

Et voilà où j’en suis aujourd’hui : après avoir décidé de mettre des demi teintes, donc, travailler à plaque perdue, je me suis dit que je pouvais aussi faire de la découpe : et ainsi, mettre des couleurs !

J’ai donc maintenant 6 plaques, 4 qui s’imbriquent, et deux qui s’ajoutent. Je mêle la technique « Picasso » de la plaque perdue, la technique « Munch » du puzzle et la technique « une plaque par couleur » la plus classique.

Et pour couronner le tout, j’ajoute une calligraphie : la dédicace du photographe de l’époque au « maître »

Tagué , , , ,