La Deberny & Peignot : les débuts

Je me plonge donc dans les 10 ans passés avec ma D&P, et je commence par les années 2009/2010 :

La Liberté, avec un cadre cette fois, puisque le format de la presse le permet

Nantes : un bois très long en deux parties !

L’homme au Turban, un amis trop tôt disparu,

Une affiche pour les portes ouvertes, un bois : les cardères et de la typo en bois

Le baiser, une gravure qui m’avait pris un temps fou, et qui respire dans ce format,

Les gens sur un banc, une gravure qui vient tout droit de New York, 

New York, encore un grand bois, découpé et gravé

Et pour terminer l’année 2010 un livre accordéon réalisé avec les enfants d’une bibliothèque voisine

Ma presse à peine installée trouva vite sa place dans ma tête, dans mes mains, dans mon cœur aussi : c’était comme si elle avait toujours été là, un peu (oui, un peu quand même) comme les amis dont on ne sait pas comment on faisait – avant – sans eux !

Tagué , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :