FIL DE FER BARBELÉ : les essais

J’essaye d’imprimer du fil de fer barbelé : pas évident du tout. Après avoir résolu les questions pratiques de tenue du fil sur un support, il restait l’encrage et le passage sous presse.

Techniquement, ça passe, mais le résultat me déçoit un peu : trop schématique !

Alors, vais-je accepter une schématisation donnée par la technique, alors que pour moi, cette simplification du réel est d’habitude ma création ? Je ne sais pas encore … Demain, peut-être ?

les essais de barbelé direct

Publicités
Tagué , ,

4 réflexions sur “FIL DE FER BARBELÉ : les essais

  1. je comprends assez bien l envie qui pousse à tenter ce genre de manip’! à votre place j’aurais bien écrasé ledit fil de fer pour l aplatir (marteau de carrossier) et ainsi lui donner plus de présence (car plus de surface imprimée)

  2. jpgraveur dit :

    Bonjour Brigitte, c’est amusant car hier soir je me disais la même chose, l’idée d’écraser le fil de fer, mais je voyais plutôt une grosse masse !
    Je crois que je vais tenter la chose ! et aussi graver un dessin de barbelé sur du lino, « pour voir » Merci du commentaire !

  3. Bernard Legendre dit :

    Hola ami Jean-Pierre ton défi d´imprimer du fil de fer barbelé m´a interpellé : j´ai fait beaucoup d´essais ( pas avec ce support) et parfois j´ai obtenu de bons résultats en plaçant sur le papier de la future gravure un lange de gravure à taille douce c´est tout simplement du non tissé en laine qui en se courbant sur le papier , l´obligeait à prendre la forme imposée avec plus de profondeur … parfois je fus contraint de mouiller le papier, le laisser reposer deux heures ou plus et le sècher partiellement avec du papier sopalin ..A ce propos d´ailleurs des épaisseurs de papier sopalin peuvent remplacer le lange dont je te témoigne … Voilà l´ami en espérant que ces deux petits trucs puissent t´aller bien …

    merci pour votre invitation vous me direz si l´une des dates proposées vous convient cordialement Gérard-Rebeca  

    • jpgraveur dit :

      Hola l’ami !
      J’ai essayé à sec, mouillé, détrempé mais essoré, avec langes, avec sopalin, avec les mains après passage du rouleau, maintenant mon papier bien gondolé (c’est bien le seul à se gondoler d’ailleurs !!) n’a plus qu’à sécher.
      Finalement, comme je n’ai pas de relief, j’ai décidé de graver du barbelé, en prenant des modèles sur mes échantillons.
      J’ai aussi martelé sauvagement le barbelé, mais il est vieux, et cassant, et je ne sais pas encore ce que je vais garder de cette expérience, mais je me suis bien éclaté à essayer tout ça, et les idées de gravures avec barbelé, réel ou interprété, s’accumulent : peut-être une expo à thème ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :