Culture paysanne


Sur le chemin, devant l’atelier, ce sont plutôt les tracteurs qui passent, surtout l’hiver. Mes petites filles sont ravies de les voir : elles habitent en ville. Je les entendais, un été passé, jouer aux couleurs et aux noms des paysans : Roger a un tracteur rouge, donc c’est la règle pour tous les autres, le tracteur vert est à Verret, le jaune à Jaunet, et le bleu à Bleuet …

Je vis au milieu des champs, des arbres, des oiseaux, des vaches, mais aussi des tracteurs. J’en ai déjà gravé plusieurs : un très moderne et très gros, un vieux tout rouillé, abandonné dans l’herbe.

Il y a peu, un tracteur orange (hum !) sorti des temps anciens roulait sur le chemin, tirant une tonne à eau, sans cabine, pétaradant, fumant. Je n’ai pas résisté au plaisir de le dessiner très vite, et l’ai gravé sans rectifier les traits, pour garder la spontanéité du premier jet.

Mon dessin me plaisait bien, mais il manquait de vie, alors j’ai décidé que les pneus seraient noirs, et que la fumée du tuyau d’échappement serait grise. Et là, ça devient délicat, la gravure est achevée, et la plaque de lino doit être découpée à la petite scie à chantourner : il faut être très calme, attentif à la coupe, et surtout rester dans le trait. 

À la fin j’obtiens trois morceaux, les roues, le corps du tracteur et la petite fumée : chacun va être encré séparément, puis assemblé avec les autres, et l’ensemble fixé dans la presse avant d’être imprimé. Voilà, c’est fini, il reste le séchage.

Tagué ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :