linogravure et paraglyphes

Quand je faisais de la photo en noir et blanc

et que je développais et agrandissais,

j’avais appris la technique des paraglyphes :

on faisait un positif sur film d’un négatif,

et on agrandissait ensuite les deux films

en les décalant très légèrement.

Le résultat était un effet de bas relief saisissant.

Quel rapport avec la linogravure ?

A première vue aucun,

seulement, voilà :

J’ai  imprimé l’homme au turban

en blanc sur kraft pour voir :

L’image me plaisait à peine,

j’en ai imprimé deux.

J’avais l’impression de voir un négatif :

mes ombres étaient blanches,

et mes lumières foncées.

Alors j’ai stoppé l’impression en blanc

et imprimé la suite en brun foncé sur kraft.

Le lendemain matin,

la nuit aidant,

je pensais aux paraglyphes d’autrefois.

Et si j’imprimais à nouveau, mais en brun foncé

les tirages blancs,

en décalant légèrement

ma forme dans la presse ?

J’ai  inséré deux petites cales d’épaisseur

de 1 mm à droite et en bas

anticipant l’effet d’ombre souhaité

avec les ombres existantes de ma gravure.

J’ai préparé un brun foncé

et voilà le résultat !

Le hasard,

l’expérimentation,

l’oeil bien ouvert,

et l’action,

ont transformé une linogravure

classique en création inattendue.

Une fois de plus,

mon art me rend  ce que je lui donne.

Le bonheur.

Publicités
Tagué ,

Une réflexion sur “linogravure et paraglyphes

  1. legendre dit :

    super !!!! effet de relief saisissant …bravo l´ami Gérard de Moncontour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :